Pierre BOUCHER de Grosbois (Mortagne 1622 - Boucherville 1717)

Photo Electrotype Engraving Company New-York. Boucher de Grosbois, Pierre (1622-1717) Boucher 1664. Sources : Gravures dans l'Histoire des Canadiens-Français de Benjamin Sulte in http://www.er.uqam.ca/nobel/r14310/Sulte/index.html

Navires à Québec ou Tadoussac en 1662

D’après Marcel Trudel onze navires sont venus à Québec ou Tadoussac en 1662, neuf de La Rochelle et trois de Normandie. Les passagers suivants sont de passage cette année-là :

le commissaire royal DUMONT, Asseline de RONVAL et son compagnon Duchesne d’IBERVILLE, les marchands Étienne BANCHAUD, Jacques de LAMOTHE, Arnauld

ZEMARD de La Martinière et Antoine GRIGNON. Le Journal des Relations de 1662 mentionne en juillet l’arrivée à Québec de Pierre GAIGNEUR.Trudel identifie 182

personnes des quelques 300 nouveaux immigrants, dont 37 pour Montréal.

Le commerce de l’eau-de-vie force le rappel en France du gouverneur

La longue carrière militaire de Pierre DUBOIS d’Avaugour, plus de 40 ans de service dans l’armée, avant d’être nommé gouverneur de la Nouvelle-France, a forgé son caractère.

Il ne pouvait tolérer que l’on remette en question ses ordres, voyant cela comme une remise en question et même un refus de son autorité. Il pouvait devenir alors extrêmement

intransigeant même lorsqu’il avait tort.  Ainsi en janvier 1662 après que le père jésuite Jérôme LALEMANT lui eut demandé d’être clément envers une femme condamnée pour

la traite d’eau-de-vie avec les Indiens, cela irrita le gouverneur qui répondit : « Si la vente d’eau-de-vie aux Indiens n’était pas un crime pour la femme en cause, à l’avenir

ce ne serait un crime pour personne ». Le gouverneur signe un édit pour lever toutes les restrictions au commerce de l’eau-de-vie avec les Indiens qu’il appuyait jusqu’alors.

L’intolérance des Indiens envers l’alcool était bien connue. Ils croyaient que l’ivresse les transportait dans le monde de leurs dieux primitifs. N’ayant pas les inhibitions des

 Européens certains perdaient alors leur sang-froid et pouvaient commettre des désordres violents puis en rejetaient toute part de responsabilité. Apprenant le nouvel édit et les

derniers excès de violence des Indiens Mgr de LAVAL renouvelle ses ex-communions contre les trafiquants d’alcool. Les relations entre Mgr de LAVAL, les Jésuites et d’Avaugour

deviennent dès lors très tendues.

Lorsqu’un colon est tué par un Indien ivre à Montréal Maisonneuve publie un édit interdisant la vente d’alcool aux Indiens. D’Avaugour impose une taxe de 10% aux marchandises

importées pour Montréal et des restrictions aux marchands montréalais. Maisonneuve arrive à Québec avec un marchand Jacques LeBER pour s’embarquer pour la France.

D’Avaugour fait arrêter LeBER, l’accusant d’avoir fomenté une sédition à Montréal, et interdit au gouverneur de Montréal de quitter la colonie. Mgr de LAVAL s’embarque pour la

France le 12 août 1662 afin de trouver une solution au problème de l’eau-de-vie. Des lettres de plaintes contre le gouverneur parviennent en France. COLBERT et Louis XVI rappellent

 le gouverneur. Très ébranlé par la nouvelle il désigne son lieutenant, CAILHAULT de La Tesserie, au poste de gouverneur par intérim et sans attendre le nouveau gouverneur

s’embarque à Québec pour la France le 23 juillet 1663.

Arrivée de Pierre BOUCHER avec 100 soldats et 200 engagés

Pierre BOUCHER est allé en France en 1661 pour engager 200 colons et pour narrer au roi la situation au Canada, celui-ci venait de mettre le Canada sous sa gouverne directe.

Son voyage de retour avec deux vaisseaux du roi, est désastreux. Le voyage a duré au delà des prévisions et les 300 passagers ont terriblement soufferts de la faim et de la soif; 33

sont morts en mer (peut-être même 60) ou lors de l’arrivée, du moins parmi les 100 travailleurs amenés par Pierre BOUCHER. Une chaloupe biscayenne avec 159 passagers arrive

à Québec de Tadoussac le 27 octobre avec M. BOUCHER et « un gentilhomme de la part du roi envoyer pour commander 100 soldats que le roi envoyait par avance du secours

de l’an qui vient et en outre 200 passagers » avec parmi eux le père jésuite Charles SIMON et le frère jésuite GARNIER « escholier, novice ». Ce gentilhomme était DUMONT, commissaire du roi.

*********

Sources : Catalogue des Immigrants, page 476, 477. Trudel, Marcel; Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Pierre BOUCHER et Pierre DUBOIS d’Avaugour in http://www.biographi.ca/FR/index.html; Dictionnaire généalogique des familles du Québec, page 467. Jetté, René; Relations des Jésuites, Journal des Jésuites, vol. 47, pages 282-284 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations/

1662

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

751

L’Aigle Blanc ou

L’Ange Blanc, de La Rochelle

ou de Flessingue

80 Tx

Élie RAYMOND, capitaine

François PERON

François PERON

La Rochelle

Québec 5 jun, dép 15 aoû

 

752

«  vaisseau du sieur PERÉ »

     

PERÉ

France

Québec 16 jun

 

753

La Notre Dame de Bonne Nouvelle, de La Rochelle

200 Tx

J. JAMIN, capitaine

J. MOUSNIER

J. MOUSNIER

La Rochelle

Canada, pêche et troc

 

754

« navire de Nicolas DENYS »

 

 

Nicolas DENYS

 

France d début mai

Acadie dép oct

 

755

Le Petit Saint-Jean

Laurent POULET, capitaine

 

Dieppe, LR dép 22 mai

Québec jul, dép 12 aoû 16 hres

 

756

Les Armes de Zélande,

de Flessingue

250 Tx

Janvier DECOMBES

 

Pierre GAIGNEUR

La Rochelle

Canada, T-N pêche, Qc 4 jul

 

757

Le Saint-Jean-Baptiste,

de Flessingue

150 Tx

Guillaume HEURTIN, capitaine

 

idem

idem

Québec 4 jul

 

758

La Fortune Dorée

140 Tx

François JANOT, capitaine

L. THEVENIN, PAGEZ,TERSMITTE

THEVENIN,PAGEZ

et TERSMITTE

idem

Québec 4 aoû, dép 20 aoû

 

759

« vaisseau du sieur LAMOTHE »

     

LAMOTHE

Normandie

Québec 4 aoû, dép avant 20 sep

 

760

Le Saint-Pierre

       

France

Qc ou Tadoussac dép fin oct

 

761

Le Saint-Jean-Baptiste

300 Tx

J. GUILLON

Le roi

 

La Rochelle dép 17 jul

Plaisance, Tad. avant 27 oct

 

762

L’Aigle d’Or, de Brouage

300 Tx

Nicolas GARGOT de LaRochette dit Jambe-de-bois

idem

Paul THEVENIN de GLAIRAUX, PAGEZ & Cie pour le roi

La Rochelle dép 17 jul

Plaisance, Tadoussac 27 oct, dép 20 nov

France jan 1663

763

Le Mariage Royal,

de La Rochelle

50 Tx

J. FALLOUR

J. GAUVIN et J. THOMAS

J. GAUVIN et J. THOMAS

La Rochelle

Cap-Breton

No

Membres d’équipage et passagers

Observations diverses

Sources

751

Passagers arrivée :

- * DELAUNAY, Jeanne

- * HAGUIN, Élisabeth

- * HARDY, Marie-Anne

- * HUBOUST, Françoise

- * MACRÉ, Geneviève

- * MULLOYS de La Borde, Madeleine

- * THAVENET (de), Marie-Josèphe

- * VIGER, Françoise

Passagers départ :
- PÉRONNE, sieur de Mazé, Louis


Le 5 juin accoste à Québec le premier navire de l'année, le vaisseau du capitaine RAYMOND, de La Rochelle, partit de cette ville quinze jours après le premier navire et deux jours avant trois autres. Il repart le 15 août avec à bord de Mazé, secrétaire du Gouverneur.

Ce navire est soit l’Aigle Blanc ou l’Ange Blanc, de La Rochelle (ou de Flessingue) de 80 Tx. D’après Marcel Trudel les huit jeunes filles suivantes sont possiblement arrivées dans le navire de François PERON : Jeanne DELAUNAY, Élisabeth HAGUIN, Marie-Anne HARDY, Françoise HUBOUST, Geneviève MACRÉ, Madeleine MULLOYS de La Borde, Marie-Josèphe de THAVENET et Françoise VIGER.

CI : 416, 483, 488, 489, 495, 497, 498, 499, 500

DGFQ : 896
RHAF, 4 : 495
Cherbonnier 1662, 01/02 (LR)
NNCC : 133

RJ, 47 : 282, 284

752

 

Le 16 juin arrive le deuxième navire, le «  vaisseau du sieur PERÉ ».

RJ, 47 : 284

753

 

Le capitaine J. JAMIN commande ce navire pour la pêche et le commerce au Canada en 1662. Sans doute est-ce Jacques JAMAIN aîné.

NNCC : 176

RHAF, 4 : 495
Moreau 1662, 08/03 (LR)

754

 

Voyage annuel du navire de Nicolas DENYS pour la pêche et la traite.

DENYSNICOLAS in web DBC

755

Passagers arrivée :
- DUCHESNE d’Iberville, …
- RONVAL (de), Asseline

Passagers départ :
- LAVAL (de), François

- RAGUENEAU, Paul

En juillet mouille à Québec le navire du capitaine Laurent POULET. Asseline de RONVAL, un Dieppois et son compagnon, DUCHESNE d’Iberville, se sont embarqués à Dieppe dans le navire du capitaine POULET. Les Cahiers des Dix surnomme de RONVAL, qui visite le pays pour son propre plaisir : « notre premier touriste en Nouvelle-France ». Le premier navire part pour la France le 12 août à 4 heures du soir avec comme passagers entre autres « Monseigneur de Petrée » (François de LAVAL) et le père jésuite RAGUENEAU. Ce dernier part demander de vive voix au Grand Condé, son ancien élève de Bourges, après lui avoir écrit, d'user de son influence pour obtenir des troupes pour le Canada pour mater les Iroquois.

CDD, 39 : 153
DGFQ : 961
RHAF, 4 : 495
Cherbonnier 1662, 01/02 (LR)
RJ, 47 : 284

756

Passagers arrivée :

- BUTEAU, Pierre

(sans doute dans ce navire)

- * GAIGNEUR, Pierre

Le navire, commandé par le capitaine Janvier de COMBES, est armé par Pierre GAIGNEUR qui l'avait loué au capitaine Heindrick STOURBOSS, de Flessingue, 800L par mois. Le Journal des Relations de 1662 mentionne en juillet l’arrivée à Québec de Pierre GAIGNEUR. Il est sans doute dans ce navire.


Pierre BUTAUD, à La Rochelle, teste le 14 mars 1662 chez le notaire Raffect, en faveur de sa soeur Toussaine. Il est sur le point de s’embarquer sur le navire les Armes, de Flessingue du sieur GAIGNEUR, commandé par le capitaine Jean de COMBES, qui accoste à Québec le 4 juillet.

AG-ERNF : 44
NNCC : 138

BMUN de L.R., Moreau 1662, 09/01 et 1663, 20/04 (LR)

Teuleron 1662, 20/05 liasses (LR)

Cherbonnier 1662, 16/03 (LR)

RHAF, 4 : 495
Moreau 1662, 09/01 et Teuleron 1662, 20/05

(LR)

RJ, 47 : 284

757

 

Le navire est commandé par le capitaine Guillaume HURTIN.

NNCC : 196

BMUN de L.R., Moreau 1663, 20/04 (LR); Cherbonnier 1662, 20/05 (LR); Teuleron 1662, 20/05 (LR)

RHAF, 4 : 495
Cherbonnier 1662, 20/05 (LR)

758

 

Le navire était la propriété de Louis THEVENIN, Louis PAGEZ ou PAGÈS et TERSMITTE.

NNCC : 157

Biblio. mun. de La Rochelle, Moreau 1662, 11/06 (LR)

RHAF, 4 : 495
Moreau 1662, 32/06 (sic) (LR)

759

Passagers arrivée :

- LAMOTHE (de), Jacques

- NOUVEL, Henri

Passagers départ :
- CHENAY, sieur de LaGarenne, Bertrand

- MANCE, Jeanne
- ROUER, sieur de Villeray, Louis
- SEVESTRE, Catherine

Le 4 août jette l'ancre à Québec le « vaisseau du sieur LAMOTHE  », propriété de Jacques de LAMOTHE, qui voyage à bord ainsi que le père jésuite Henri NOUVEL. Le navire, le dernier à repartir, met les voiles pour la France le 20 septembre, avec Mlle MANCE, MM. Villeray, La Garenne, et d'autres passagers. Parmi ces passagers il y a, selon Trudel, Catherine SEVESTRE, la femme du sieur Villeray.

Jeanne MANCE repasse en France en 1662 pour veiller aux intérêts de Montréal. Avec la mort en 1659 de son fondateur, La Dauversière, la Société de Montréal commençait à se dissoudre et la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice devait s’y substituer en devenant seigneur et propriétaire de l’île de Montréal.

CI : 265

DGFQ : 856
MANCEJEANNE in web DBC

RJ, 47 : 284

760

Passagers départ :
- RONVAL (de), Asseline

Asseline de RONVAL repasse en France à la fin octobre et s'embarque dans le navire le Saint-Pierre (repartit de Tadoussac ?), son compagnon Duchesne d’IBERVILLE s’est fait tué par les Iroquois le 25 octobre 1662. Selon Bosher (1) Laurent POULET (?) est capitaine de ce navire parti de France le 22 mai et revenu le 12 décembre 1662.

CDD, 39 : 153

NNCC : 201 (1)

761

Bosher (1) appelle ce navire la Flûte Royale et Archange Godbout (2), lui, le Saint-Jean-Baptiste, une flûte royale.

Le marchand Antoine GRIGNON envoyait aussi des marchandises dans ce navire. Les dernières chaloupes reviennent à Tadoussac le 20 novembre et dix passagers repassent en France avec un commandant.

MSGCF, 1 : 34, 35 (2)

NNCC : 156 (1)

RHAF, 4 : 495
Moreau 1663, 20/04 (LR)

(remerciement à Anita Campeau qui m’a donné des infos sur ces deux navires)

762

Passagers arrivée :

(prob. dans ce navire)

- * BOULAY, Jacqueline

- * BOULAY, Robert

- * GRENIER ou GARNIER, Françoise

- * LEFEBVRE, Pasquière

- * TURGEON, Anne

- * TURGEON, Charles

- * TURGEON, Jacques

- * TURGEON, Marie-Claire

- * TURGEON, Michel

L’Aigle d’Or, navire de 24 canons, commandé par le capitaine Nicolas GARGOT de La Rochette dit Jambe-de-bois, est l'un des deux vaisseaux du roi fourni par l'état à Pierre BOUCHER pour convoyer des engagés et des soldats, armé par Paul THEVENIN de GLAIRAUX, Louis PAGEZ & Cie pour le roi. Il y a aussi à bord une cargaison pour les marchands Jacques de La MOTHE et Armand IZAMARD ou Arnaud ZEMARD de La Martinière.

Archange Godbout (1) mentionne que malgré l’absence des rôles des deux navires royaux nous connaissons les noms de quelques autres travailleurs engagés par Pierre BOUCHER. Ainsi Robert BOULAY contracte une obligation (ct 06 ou 23-06-1662 Pierre Moreau, La Rochelle) envers son concitoyen Charles TURGEON pour un prêt de 20LT ayant servi à son transport de Mortagne à La Rochelle avec sa femme, Françoise GRENIER ou GARNIER et leur fillette de 4 ans Jacqueline. TURGEON amène avec lui sa femme, Pasquière LEFEBVRE et leurs quatre enfants : Marie-Claire, 10 ans; Jacques, huit ans; Anne, 3 ans et Michel âgé de dix mois. Pierre POULLARD  leur a servi de témoin. De plus une note au bas de l’acte notarié signale que Charles TURGEON l’a fait remettre le 8 novembre 1662 au commissaire DUMONT à Tadoussac pour solder la créance d’une dame de la Treille. D’après le site web Ancêtre Robert Boulay les familles BOULAY et TURGEON se sont embarquées dans ce navire.

DGFQ : 467

MSGCF, 1 : 34, 35 (1)

NNCC : 133

RHAF, 4 : 495
Moreau 1663, 20/04 (LR)

Web Ancêtre Robert Boulay

763

   

NNCC : 170

Cherbonnier 1662, 23/12 (LR)

RHAF, 4 : 495
Cherbonnier 1662, 29/06 (LR)


                                        autres engagés de 1662                   autres immigrants de 1662                autres soldats de 1662                  autres émigrants de 1662

 

Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

Accueil

 

Haut de la page