Les Anglais recherchent encore le passage du Nord-Ouest

L'explorateur anglais John DAVIS effectue trois voyages entre 1585 et 1587 toujours à la recherche du passage du Nord-Ouest. 

En 1585 il découvre le détroit qui portera un jour son nom. En 1586 il rate de peu l'entrée de la baie d'Hudson et en 1687 il se 

rend jusqu'au 73e degré de latitude nord.

*********

Sources : Canada-Québec, Synthèse Historique, pages 41. Lacoursière, Jacques et Vaugeois, Denis;

1585


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur
Provenance
Destination

Retour

191

« navire de John Davis »

 

John DAVIS

 

Marchands de Londres

Portsmouth (Angl.) dép jun

Passage du Nord-Ouest

192

« navire de Le Héricy »

 

Guillaume LeHÉRICY

 

France dép 1585

Littoral est de l'Amérique du Brésil au Labrador

France 1587


No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

191

Premier voyage de l'explorateur anglais, John DAVIS, à la recherche du passage du Nord-Ouest vers l'Asie, au cours duquel il découvre le détroit qui portera son nom.

Canada-Québec; Synthèse historique : 41
web Explorateurs

192

Membres d'équipage :

- VAULT (de), Jacques

Ambitieuse expédition, sous le patronage du duc Anne de JOYEUSE, qui devait reconnaître tout le littoral est de l'Amérique du Brésil au Labrador, commandée par Guillaume Le HÉRICY et comme premier pilote Jacques de VAULT, du Havre, elle part de France en 1585 et revient en 1587.

BELLENGER in web DBC

 
1586


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

193

« navire de John Davis »

John DAVIS

   

Angleterre

Passage du Nord-Ouest


No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

193

Au cours de son deuxième voyage John DAVIS rate de peu l'entrée de la baie d'Hudson.

Canada-Québec; Synthèse historique : 41
web Explorateurs

1587

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

194

« navire de John Davis »

John DAVIS

   

Angleterre

Passage du Nord-Ouest


No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

194

Lors de son troisième voyage John DAVIS atteint le 73e degré de latitude nord. Voyageant quelques années plus tard dans des mers plus chaudes il meurt en 1605, tué par des pirates japonais à Sumatra.

Canada-Québec; Synthèse historique : 41
web Explorateurs

1589

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

195

La Marye

120 Tx

Guillaume DELABRECQUE, bourgeois

St-Valéry

Setubal (Portugal), banc de Terre-Neuve

Le Havre

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

195

Le 24 février 1589 Guillaume DELABRECQUE, bourgeois de la Marye, vend « un quart des maîtrises, coprs et victuailles du navire parti de Saint-Valéry à Setubal prendre son sel, puis à Terre-Neuve sur le banc pêcher la morue, et revenir au Havre » à Marye LeCHEVALIER et Jacques CASTEL, sieur de Belley. (Tabellionage de Rouen, infos fournies par Romain Labrecque)

Communications de Romain Labrecque

1590

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

196

La Marie

Jean COUREL, aîné, capitaine

   

Honfleur

Terre-Neuve ou Canada


No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

196

   

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)


1591


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

197

La Marye

100-120 Tx

Jehan DELABRECQUE, capitaine

Guillaume DELABRECQUE, bourgeois

 

Le Havre d jan 1591

Banc Terre-Neuve

Bretagne, vents contraires

198

L’Espoir

70 Tx

Mahiet  BACHELLET, maître

idem

 

St-Valéry

idem

St-Valéry ou Le Havre

199

Le Bonaventure

   

LaCOURT de Pré-Ravillon

 

Bretagne

île de la Madeleine

Pris par les Anglais, conduit à Bristol


No

Membres d'équipage

et passagers

Observations diverses

Sources

197

Membres d’équipage :

- BACHELET, Nicolas

Dans un document daté du 19 mars 1591 on apprend que Jehan LABRECQUE est capitaine du navire la Marye et Nicollas BACHELET est maître à bord. Son père Guillaume DELABRECQUE en est le bourgeois. Le navire est parti depuis deux mois pour la pêche à la morue sur le Banc ou le Banquereau de Terre-Neuve. Le navire est à Pont-Dany (?) en Bretagne à cause des vents contraires. Son père emprunte à Françoys DANIEL le 21 décembre suivant pour le radoub et l’avitaillement du navire. (Tabellionage du Havre, infos fournies par Romain Labrecque)

Communications de Romain Labrecque

198

 

Le 21 décembre 1591 Guillaume DELABRECQUE, de Saint-Valéry bourgeois de l’Espoir, vend « un quart des victuailles du navire » et emprunte « pour les radoub et avitaillement du navire (la Marye) sur le Banc ou le Banquereau et revenir au Havre ou à Saint-Valéry » à Françoys DANIEL. (Tabellionage du Havre, infos fournies par Romain Labrecque)

idem

199

 

En juin 1591 les Anglais prennent le Bonaventure, un navire breton appartenant à La COURT de Pré-Ravillon, et l'amènent dans le port de Bristol. La cale, recelant les défenses et les peaux de 1500 morses et 80 barriques d'huile, fournit ainsi des renseignements sur les richesses des îles de la Madeleine. Lord BURGHLEY en est informé le 19 septembre.

DBC, 1 : 315 , 461

1594

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

200

« navire de Wyet »

WYET

   

Angleterre

Terre-Neuve dép 24 aoû

Hungroad, près de Bristol  24 sep

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

200

   

DBC, 1 : 688


1596


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

201

La Marye

100-120 Tx

Jehan DELABRECQUE, maître

     

La Baie ou Brouage, TN

Le Havre

202

« navire de pêche français »

       

France

T-N avant 26 sep

203

« navire de CLARKE »

Richard CLARKE

   

Angleterre

Terre-Neuve

Capturé. pillé par pêcheurs français, puis Angleterre


No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

201

 

Le 15 février 1596 Jehan DELABRECQUE, de Saint-Valéry maître du navire la Marye, emprunte « pour l’armement du navire prêt à aller à la Baie ou à Brouage prendre son sel, puis à Terre-Neuve, et revenir au Havre » à Nicollas RUAULTE, par l’intermédiaire de sa femme. (Tabellionage du Havre, infos fournier par Romain Labrecque)

Communications de  Romain Labrecque

202

 

Navire appartenant à des pêcheurs français qui, le 26 septembre 1596 à Saint-Jean, Terre-Neuve, capturent le navire de Richard CLARKE. Les pêcheurs français le pillent et le remettent à son propriétaire neuf jours plus tard, la cale vide et avec un minimum de vivres.

DBC, 1 : 235-236

203

 

Navire de l’Anglais Richard CLARKE, capturé par un navire de pêche français.

idem

Nouvelle commission d'Henri IV à Troïlus de La ROCHE de Mesgouez

Le 16 février 1597 une commission du roi Henri IV est octroyée à Troïlus de La ROCHE de Mesgouez avec les mêmes titres

et privilèges qu'en 1578. Il signe alors un contrat avec Thomas CHEFDHOSTEL, capitaine de la Catherine, qui fait d'abord un voyage

d'exploration à l'île de Sable. L'année suivante ils y établissent une colonie.

*********

Sources : Canada-Québec, synthèse historique, page 41. Lacoursière, Jacques et Vaugeois, Denis


1597


No

Navires

Tge
Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

204

Le Hopewell

       

Angleterre

Terre-Neuve

Pris par des Rochelais 19 jul

205

Le Catalina

       

Pays basque espagnol

idem

Attaqué par Anglais 18 jul

206

« navire rochelais »

       

La Rochelle

idem

Capture du Hopewell 19 jul

207

1597-4e

Guillaume DUGLAS

   

Honfleur

Terre-Neuve ou Canada

 

208

La Catherine

180 Tx

Thomas CHEFDHOSTEL, cap.

   

idem

île de Sable

 

209

Le Cygne

 

Guillaume PRÉMORT, maître

   

idem

Terre-Neuve ou Canada

 

210

La Catherine

 

Robert POESSON, maître

   

idem

idem

 

211

La Perle

 

Nicolas TUVACHE, maître

   

idem

idem

 

212

La Françoise

80 Tx

   

idem

idem

 

213

Le Georges

 

Silvestre COUILLARD, capitaine

   

idem

idem

 

214

Le Faucon

 

   

idem

idem

 

215

L’Isabeau

 

Nicolas MISSENT, capitaine

   

idem

idem

 

216

L’Espérance

 

Sébastien MORIN, capitaine

   

idem

idem

 

217

Le Bon Espoir

 

Guillaume CARESME, capitaine

   

idem

idem

 

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

204

 

Le 18 juillet 1597 sur la côte sud de Terre-Neuve, l’équipage du Hopewell attaque le Catalina, un navire

basque espagnol, chargé de poisson et d'huile. Le lendemain, c’est à leur tour d’être pris par un navire rochelais.

DBC, 1 : 462 in web pionniers

205

 

idem

idem

206

 

idem

idem

207

 

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)

208

Membres d'équipage :

- KERDEMENT, …

- KÉROUAL, …

- MONDREVILLE, …

Après sa commission octroyée par le roi, Troïlus de La ROCHE de Mesgouez signe un accord le 4 mars 1597 avec Thomas CHEFDHOSTEL, capitaine de la Catherine, pour un voyage d'exploration et de reconnaissance militaire, sous les ordres du capitaine KERDEMENT, du lieutenant KÉROUAL, tous deux Bretons et de l'enseigne MONDREVILLE, Normand, pour établir une colonie à l'île de Sable.

Canada-Québec; Synthèse historique : 41

LAROCHE in web DBC

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)

209

   

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)

210

   

idem

211

   

idem

212

   

idem

213

   

idem

214

   

idem

215

   

idem

216

   

idem

217

   

idem


1598


No

Navires

Tge
Maître
Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

218

La Catherine

Thomas CHEFDHOSTEL, capitaine

   

Honfleur

île de Sable

France

219

La Françoise

90 Tx

Jehan GIROT, capitaine

   

idem

idem

idem

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

218

 

Troïlus de La ROCHE de Mesgouez se fait « livrer » des détenus pris dans les prisons normandes pour les amener à l'île de Sable en rachetant leur liberté jusqu'à parfois 500 écus. Mise au courant de ce trafic les cours refusent toute nouvelle demande mais le 16 mars 1598 il s'assure par le parlement de Rouen de la remise de 250 « gueux et mendiants » parmi lesquels il en choisit une quarantaine. La même journée il signe un contrat avec Thomas CHEFDHOSTEL, capitaine de la Catherine, s'engageant pour leur transport avec une dizaine de soldats et des marchandises à l'île de Sable à bord de son navire. Un poste est construit et ils sont laissés sous les ordres du commandant QUERBONYER. Ils se nourriront de leur pêche, de leur chasse au gibier et du bétail laissé vraisemblablement par FAGUNTES en 1520. Le 1er septembre 1598, après avoir fait la pêche et la traite sur le retour vers l'île de Sable, renommée Île de Bourbon en l'honneur du gouverneur de la Normandie, François de BOURBON, le navire de LaROCHE est frappé par une violente tempête et se retrouve presque sur les côtes de France et ne peut donc faire escale dans l’île.

Canada-Québec; Synthèse historique : 41
DBC, 1 : 433
HNF, 1 : 233

LAROCHE in web DGC

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)

219

 

Contrat le 18 mars 1598 avec le capitaine Jehan GIROT, du navire la Françoise pour embarquer Troïlus de La ROCHE de Mesgouez et ses hommes pour l'île de Sable.

LAROCHE in web DGC

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)

                              gens de mer et autres passagers de 1598

1599


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

220

La Catherine

Thomas CHEFDHOSTEL, capitaine

   

France

île de Sable  printemps

 

221

La Notre-Dame-d'Espérance

     

Samuel GEORGES et Jean MACAIN

La Rochelle dép vers 15 avr

Terre-Neuve,  Gaspé

 

222

Le Don de Dieu

200 Tx

Henri COUILLARD, maître

   

Honfleur

Terre-Neuve ou Canada

 

223

La Marie, de St-Jean-de-Luz

70 Tx

   

France

Canada

Perte du navire avant 30 sep

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

220

 

Henri IV promet à Troïlus de La ROCHE de Mesgouez une sorte de subvention, soit de lui « continuer un escu par tonneau de marchandises venant et chargeant aux ports de Normandie ». Grâce à celle-ci il amasse au fil des ans 12 000 écus qui lui permettent de ravitailler sa colonie de l’île de Sable en vivres, vins et hardes chaque printemps par CHEFDHOSTEL.

Canada-Québec; Synthèse historique : 41

LAROCHE in web DBC

221

 

Devant le notaire Bion, à La Rochelle le 15 avril 1599, les marchands Samuel GEORGES et Jean MACAIN font un acte de prêt de 100 écus aux bourgeois du navire la Notre-Dame-d'Espérance pour la pêche et la traite des pelleteries à Terre-Neuve et à Gaspé.

APC: 15, 1967 in web Pionniers
Bion 1599, 15/04 (LR)

222

 

NFCC, note II : 296 (communications de Philippe Beaulieu)

223

 

Devant le notaire Bion, à La Rochelle le 30 septembre 1599, Claude DELASTERYE fait une signification à des assureurs rochelais de la perte de la Marie, de Saint-Jean-de-Luz, navire du port de 70 Tx, parti  « pour aller à Canada au trafic de pelleterie et pêcherie de baleines ou morues ».

APC, 15, 1967 in web Pionniers
Bion 1599, 30/09 (LR)

                                            autres gens de mer et passagers de 1599

Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

Accueil

Haut de la page