Flotte à Tadoussac et en Acadie en 1635

Le 4 juillet 1635 les Relations des Jésuites mentionnent la venue de : « huit forts navires, six pour Tadoussac, sans celui pour le Cap-Breton et la Côte de M. le

Commandant de RASILLY ». Trudel parle de la venue à Tadoussac de quatre navires au moins et identifie 41 immigrants sur une centaine.

Première rébellion en Acadie

À Canseau le 31 juillet 1635, le lieutenant Nicolas Le CREUX, sieur du BREUIL, commandant du fort Saint-François, repousse une attaque de Micmacs soulevés par

Jean THOMAS, qui leur avait donné du vin et avait fait la traite des fourrures avec eux, interdite par Richelieu. Amené devant le prévôt de La Hève pour fin d’enquête et

après les témoignages tant des résidants de Canseau que des membres de son équipage il est accusé de contrebande et de propos séditieux. Le CREUX, lui même blessé de deux

coups d’épée lors de l’affrontement, le traduit alors devant l’Amirauté de La Rochelle. Emprisonné il est libéré sous cautionnement le 27 septembre 1635. Ce Jean THOMAS

est vu comme « le fomentateur de la première rébellion en Acadie ».

*********

Catalogue des immigrants, page 41. Trudel, Marcel; Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Nicolas LECREUX Dubreuil et Jean THOMAS in http://www.biographi.ca/FR/index.html; Relations des Jésuites, vol. 8, page 44-46 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations/


1635


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

542

Le Pigeon Blanc

200 Tx

A. CAMUS

J. CORVÉ, de St-Martin-de-Ré

Samuel GEORGES pour Chs de ST-ÉTIENNE de LaTour

La Rochelle

Fort de La Tour (Acadie)

La Rochelle 20 oct

543

Le Saint-Pierre, de Marennes

 

 

idem

La Rochelle 

dép 17 avr

Fort de La Tour (Acadie) 5 jun,d. 29 sep

idem

544

« navire de Miscou »

 

F. CASTILLON (p-ê)

   

France

(p-ê) Miscou, Bic vers 25 jun, Québec

 

545

Le Saint-Jacques

 

de LaROCHE-JACQUELIN

   

idem

Québec 12 jul

 

546

« vaisseau du capitaine de NESLE »

 

Pierre de NESLE, capitaine

   

idem

Québec 13 jul

 

547

« navire de Théodore BOCHART-Duplessis »

 

T. BOCHART-Duplessis

   

idem

Québec 20 jul

 

548

Le Saint-Pierre

 

Jean THOMAS, capitaine

   

idem

Canseau avant 31 jul

 

549

« navire du cap. MAROT »

 

MAROT, cap.

   

Canseau

 

550

« navire du capitaine BONTEMPS »

 

BONTEMPS

   

idem

Tadoussac vers 17 aoû

 

551

«  navire du capitaine de VILLE »

 

De VILLE, capitaine

   

idem

Tadoussac, Québec

 

No

Membres d'équipage

et passagers

Observations diverses

Sources

542

 

Pêche et port de marchandises, autre contrat du 6 avril perdu. Retour à La Rochelle le 20 octobre avec le Saint-Pierre commandé par A. CAMUS.

Moreau 1635,06/04 (LR)
RHAF, 4 : 486

543

 

Retour à La Rochelle le 20 octobre avec le Pigeon Blanc.

B5654 1635,21/10 (LR)
RHAF, 4 : 486

544

Passagers arrivée et départ :

(prob. dans ce navire)
- *
TURGIS, Charles

« Le 25 juin nouvelles d'un canot de Tadoussac : un vaisseau au Bic et 5 ou 6 s'en viennent ». Trudel écrit que François CASTILLON commande un quatrième navire. Peut-être est-ce le navire de Miscou ? Trudel mentionne aussi que le père jésuite Charles TURGIS est de passage à Québec en 1635, probablement embarqué sur le « navire de Miscou ».

CI : 41

DGFQ : 180
RJ, 8 : 44; 12 : 262

545

Passagers arrivée :
-
FEAUTÉ, Pierre

- PIJART, Pierre

Le 12 juillet mouillage à Québec du navire le Saint-Jacques, commandé par M. le Chevalier de La ROCHE-JACQUELIN, à bord duquel se trouvent le père jésuite Pierre PIJART et le frère jésuite Pierre FEAUTÉ.

CI : 41
RJ, 8 : 46, 52

546

Passagers arrivée :
-
LETELLIER, Pierre

- QUENTIN, Claude

Le 13 juillet c’est le « vaisseau du capitaine de NESLE », commandé par le capitaine Pierre de NESLE, qui arrive à Québec apportant le père Claude QUENTIN et le frère Pierre LETELLIER.

CI : 41
RJ, 8 : 46

547

Passagers arrivée :
-
CÔTÉ, Jean
-
GROUVEL, Martin
-
LEMERCIER, François

La flotte arrive la première moitié de juillet sous la direction de BOCHART-Duplessis général de la flotte. Une chaloupe envoyée de Tadoussac arrive à Québec le 4 juillet annonçant la venue de la flotte. Ce navire arrivé le 20 juillet est peut-être commandé par François CASTILLON. Jean CÔTÉ et Martin GROUVEL sont aussi arrivés le 20 juillet sur ce navire. DUPLESSIS, qui parle de « beaucoup de tourmente sur la mer  », est arrivé à Québec le 20 juillet et avait emmené dans sa barque le père jésuite François LEMERCIER.

CI : 41

DGFQ : 273, 533

RJ, 8 : 44, 46

548

 

Le navire est loué à Brouage par le capitaine Jean THOMAS pour la pêche à la morue sur les Grands Bancs. Mais en fait il vient faire la traite des fourrures, interdite par Richelieu, avec les Indiens en Acadie. Il fomente une rébellion des Micmacs contre le fort Saint-François à Canseau. Il est capturé et son navire est saisi par le capitaine Bernard MAROT. Après enquête il est accusé de contrebande et de propos séditieux.

DBC, 1 : 453, 501, 582 et 657 in web Pionniers

LECREUXDUBREUIL et THOMASJEAN in web DBC

549

 

Le capitaine MAROT est envoyé par Isaac de RASILLY, prévenu par Le CREUX, pour saisir le navire de Jean THOMAS.

LECREUXDUBREUIL in web DBC

550

Passagers arrivée :
-
QUEN (de), Jean

Le retard du « navire du capitaine BONTEMPS » inquiète à Québec. On raconte avoir vu des « glaces épouvantables sur la mer; une entre autre de trente à quarante lieues, d'autres disent de soixante lieues d'étendue ». Un pilote dit même que cela lui a prit trois jours et trois nuits à longer l’une d’entre elles. De plus des navires turcs ont été vus au sortir de la Manche avec « quelques navires dégradés voguez en mer ci et là sans vergues et sans voiles qu’on croit avoir été pris par ses infidèles lesquels abandonnent souvent les vaisseaux après avoir tout enlever ». Heureusement le 17 août le père jésuite de QUEN arrive dans une chaloupe et annonce que le capitaine BONTEMPS est à Tadoussac. Le père raconte que : « Dieu les a tiré des ombres de la mort, les sauvant d'un naufrage qui semblait inévitable ».

CI : 41
RJ, 8 : 60

551

Passagers arrivée :

BOUCHER, Gaspard

BOUCHER, Madeleine

BOUCHER, Marguerite

BOUCHER, Marie

BOUCHER, Nicolas

BOUCHER, Pierre

LEMAIRE, Nicole

(prob. dans ce navire)

- * BOUCHER, Jean-Galleran

- * BOUCHER, Louis-Marin

- * MALLET, Perrine

Dans la biographie de Pierre BOUCHER, l’historien Raymond Douville (1) mentionne que celui-ci affirme dans un mémoire en 1695 avoir été emmené en Nouvelle-France en 1635 à l’âge de 13 ans. Douville émet l’hypothèse que Gaspard BOUCHER, père de Pierre, est repassé en France à l’automne 1634 pour revenir avec toute sa famille en 1635 dans ce navire. En effet une altercation entre lui et son compatriote Thomas GIROUX est rapportée dans l’acte de Guillaume TRONQUET, daté du 12 septembre 1638 à Québec, et indique que BOUCHER et sa famille sont venus dans le « navire du capitaine de VILLE ». Ce navire est sans doute le sixième navire rapporté dans le Journal des Jésuites le 4 juillet 1635 : « huit forts navires, six pour Tadoussac » où il accoste avant d’aller à Québec. Nicole LEMAIRE, emmenée par son mari, aurait donc été à bord avec ses autres enfants : Nicolas, Madeleine, Marguerite et Marie BOUCHER.

Dès lors il est fort vraisemblable que Perrine MALLET et ses deux fils Jean-Galleran et Louis-Marin BOUCHER, arrivés en 1635 selon Marcel Trudel venus rejoindre son mari et leur père Marin, frère de Gaspard BOUCHER, étaient à bord du même navire.

BOUCHERPIERRE in web DBC (1)

RJ, 8 : 44, 46


                                   autres immigrants de 1635                            autres émigrants de 1635


          Charles Jacques HUAULT de Montmagny,          gouverneur de la Nouvelle-France 

de 1636 à 1648

(Paris 1601 - île Saint-Christophe circa 1657)

Isaac JOGUES,

père jésuite en Nouvelle-France

de 1636 à 1648 

(Orléans 1607 - Auriesville, New York 1648)

Source : Copie de Livernois / Bibliothèque et Archives nationales du Québec / P560, S2, P166093

Sources : Serviteurs et servantes de Dieu en Canada, page 80. N.-E. Dionne in http://catalogue.banq.qc.ca/cap_fr.html


Flotte à Québec et en Acadie en 1636

Les pères jésuites CHASTELLAIN et GARNIER, qui arrivent en Huronie le 12 août 1637, racontent dans les Relations leur arrivée en 1636 et de la venue de « huit beaux

vaisseaux sous la conduite de du PLESSIS BOCHART ». L’historien Marcel Trudel écrit qu’il est venu à Québec trois ou quatre navires dont le St-Joseph (mais on ne sait

quand il est arrivé) avec Nicolas TREVET de Longuejoue comme lieutenant. François CASTILLON commande aussi un des quatre navires. Il identifie 91 des 100 immigrants.

Selon Trudel le père François RAGUENEAU est de passage (il le confond sans doute avec son frère Paul arrivé cette année-là).

Un premier gouverneur en titre

Un personnage important, Charles HUAULT de Montmagny embarqué dans l'un des navires de Duplessis, arrive à Québec le 11 juin. Nommé gouverneur le 15 janvier

1636 il est le premier gouverneur en titre de la Nouvelle-France. Il remplace ainsi CHAMPLAIN, dont la mort survenue le 25 décembre 1635, est encore inconnue des autorités

françaises. Marc-Antoine BRAS-DE-FER de Châteaufort en a assuré l’intérim.

Sages conseils aux candidats au départ pour la Nouvelle-France

Le père LEJEUNE, dans les Relations des Jésuites, félicite les Cents Associés pour leur effort dans l'amélioration des conditions de vie dans la colonie. Quoique le pays ne peut

encore se suffire à lui-même il offre de grandes opportunités, tant aux pauvres paysans qu'aux gens fortunés et de bonne famille. Il donne « quelques avis pour ceux qui

veulent passer en Nouvelle-France ». Les premiers, engagés sans gages mais logés et nourris, doivent d'abord venir seul. Cinq ou six ans après un dur labeur ils deviendront

propriétaire de la moitié des arpents de terre qu'ils auront défrichés, soit en moyenne huits arpents, amplement suffisant pour nourrir six personnes. Il y a tant de forts et

robustes paysans en France n'ayant pas de pain à se mettre sous la dent, apeurés de quitter la misère et la pauvreté de leur village quand ils pourraient être à leur aise parmi les

habitants de la Nouvelle-France. Les seconds se feront concéder une terre avec un emplacement défriché pour se construire une maison. Ils engageront des ouvriers à leurs frais

avec des provisions suffisantes pour tous. Il cite en exemple pour l'un de ses « avis » Pierre LEGARDEUR, sieur de Repentigny, embarqué dans le navire de Savinien de

COURPON : « le plus de bonnes farines qu'on peux faire passer, c'est le meilleur, et de le plus assuré. M. de Repentigny en a apporté pour deux ans, en quoi il a fait

sagement ». Après quelques années grâce aux travail de défrichement et de labourage de ces engagés un gentilhomme aura un établissement florissant.

*********

Catalogue des immigrants, page 49. Trudel, Marcel; Relations des Jésuites, vol. 8, page 44-46, vol. 9, page 184-190 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations/

1636

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

552

Le Don de Dieu, de Chaillevette

90 Tx

J. VIGNAUD

J. DERIDEAU

Jean TUFFET pour

Pierre DESPORTES

La Rochelle

Habitation Ste-Anne

(Cap-Breton), pêche

 

553

Le Croissant, de La Rochelle

60 Tx

Jacques JAMAIN

J. JAMAIN

Samuel GEORGES pour Chs de ST-ÉTIENNE de LaTour

idem

Le long de la côte en Acadie

 

554

« un des navires de DUPLESSIS »

       

Dieppe dép 8 mai

Québec 11 jun la nuit

 

555

« navire de Savinien

de COURPON »

 

Savinien de COURPON de Latour

   

idem

Québec 12 jun

 

556

« barque de Duplessis »

 

Théodore BOCHART-Duplessis

   

idem

Qc 28 jun, dép 29 aoû

 

557

Le Nicolas, de Saint-Gilles

100 Tx

H. LANGEVIN

 

Jean TUFFET pour

Pierre DESPORTES

(p-ê) Dieppe d 8 mai, LR

Miscou, Tadoussac, (p-ê) Qc 2 jul

 

558

Le Saint-Jean

250 Tx

Pierre SOVIC

 

Nicolas DENYS

La Rochelle dép 1er avr

Acadie

La Rochelle  sep

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

552

Passagers arrivée :

(prob. dans ce navire)
- * SAUVAGET, Jean

Engagement pour trois ans pour aller travailler au Cap-Breton au salaire de 50L par an, à Jean TUFFET pour Pierre DESPORTES, probablement embarqué sur le navire le Don de Dieu, commandé par J. VIGNAUD (Teuleron, notaire à La Rochelle) :

- 10 avril - Jean SAUVAGET

AG-ERNF : 216

DGFQ : 1037

RHAF, 4 : 486
Teuleron 1636, 10/04 (LR)

553

Le capitaine Jacques JAMIN commande ce navire.

AG-ERNF : 133
RHAF, 4 : 486
Moreau 1636, 16/04 (LR)

554

Passagers arrivée :
- BRÉHAUT Delisle, Achille

- CHASTELLAIN, Pierre

- GARNIER, Charles

- HUAULT, sieur de Montmagny, Charles

- PIRAUBE, Martial

Le départ de la flotte, sous les ordres de DUPLESSIS, commandant de la flotte, a lieu de Dieppe le 8 mai. Mise à l’ancre à Québec « dans la nuit de la St-Barnabé », l’arrivée se fait le matin du 11 juin. À bord il y a M. de Montmagny, gouverneur de la Nouvelle-France, son secrétaire Martial PIRAUBE, son lieutenant Achille BRÉHAUT Delisle et les pères jésuites Pierre CHASTELLAIN et Charles GARNIER.

CI : 49

DGFQ : 575

Épopée en Amérique, 3 : 50
HCF, 2 : 60
HNF : 134

HUAULTCHARLES in web DBC

RJ, 8 : 44, 216; 13 : 18

555

Passagers arrivée :
- ADAM, Nicolas

- CAUVET, Ambroise

- CORDAY (de), dame de Repentigny, Catherine
-
FAVERY, Marie

- LEGARDEUR, Catherine 

- LEGARDEUR, sieur de Tilly, Charles

- LEGARDEUR, Jean-Baptiste

- LEGARDEUR, Marguerite

- LEGARDEUR, Marrie-Madeleine

- LEGARDEUR, sieur de Repentigny, Pierre
- LENEUF, Anne
- LENEUF, sieur de LaPotherie, Jacques
- LENEUF, sieur de Hérisson, Michel

- LENEUF, Marie

- LENEUF, Marie-Anne
- LEMARCHAND, Jeanne

Le 12 juin arrive à Québec le navire commandé par Savinien COURPON de Latour avec 45 personnes à bord, dont le père jésuite Nicolas ADAM et le frère jésuite Ambroise CAUVET, et aussi  MM. de Repentigny et sa famille : sa mère Catherine CORDAY, sa femme Marie FAVERY, son frère Charles et sa soeur Marguerite, ses trois enfants : Catherine, Jean-Baptiste et Marie-Madeleine; de Jacques LENEUF de LaPOTERIE avec sa femme Marguerite LEGARDEUR (ci-haut) et leur fille Marie-Anne, Michel LeNEUF de Hérisson et sa fille Anne, Marie LENEUF du Hérisson et leur mère Jeanne LEMARCHAND.

CI : 49

DGFQ : 336, 695

HNF: 134

RJ, 8 : 220; 9 : 58, 64, 303

556

Passagers arrivée :
- RAGUENEAU, Paul
- GAUBERT, Louis


Passagers départ :
- trois petites Indiennes

Le 28 juin M. BOCHART-Duplessis arriva à Québec avec sa barque. Le père jésuite RAGUENEAU et le frère jésuite Louis GAUBERT étaient avec lui. Le 22 août 1636 lors du baptême d'un enfant indien, fort malade, le général Duplessis consent à être parrain et lui donne le nom de Théodore. Le général  lève l'ancre à Québec le 29 août et amène trois petites Indiennes en France.

CI : 49

HNF : 134
RJ, 8 : 224; 9 : 66; 12 : 124

557

Passagers arrivée ;

(sans doute sur ce navire)

- * DUMARCHÉ, Charles

- * ENDEMARE (d'), Georges

- * JOGUES, Isaac

Le Nicolas de Saint-Gilles, commandé par H. LANGEVIN, est peut-être le quatrième navire de la flotte de DUPLESSIS qui part de Dieppe le 8 mai 1636. Quoiqu’il en soit il est armé par Jean TUFFET pour Pierre DESPORTES pour Miscou et Tadoussac et part de La Rochelle. Dans sa biographie on mentionne que le père Isaac JOGUES est arrivé en 1636 avec le père Georges d’ENDEMARE sur le navire qui faisait escale à Miscou, sans doute le Nicolas de Saint-Gilles. Il est resté une semaine sur cette île puis a pris le chemin vers Tadoussac et Québec. Le père DUMARCHÉ, missionnaire à Miscou, s'est embarqué sur ce navire. Lui qui baptise un Indien de 40 ans dès le 8 juillet, est, selon les Relations, arrivé à Québec le 2 juillet avec le père JOGUES. Mais d’après DGFQ ce dernier serait arrivé en juin.

DGFQ : 380, 602

HNF : 134

JOGUESISAAC in web DBC

RHAF, 4 : 486
Teuleron 1636, 12/04 (LR)

RJ, 9 : 58, 226

558

Membres d'équipage :

- BASQUE, Domingo

- BASQUE, Jouanis

- BELLEGO, Guillaume

- DeLAMER, Jacques

- DeLaMER, Marc

- DEMAIRON, Bertholome Jean

- GUIBERMIN, Bonaventure

- GUIOT, Jean

- LEBAGOUS, Martin

- LeROUZIC, Etienne

- MALLOIN, Alain

- MARGAR, Jean

- MOYSIEAU, Pierre

- PERIN, Petiolle

- PILUESRIE, Jean

- QUIMPER, Henri

- ROOU, Jean

Passagers arrivée :

- ARQUANGE, René

- AURY, Julien

- BAUDRY, François

- BAYOLLE, Nicolas

- BENAISTON, Hadrien

- BICAU, Hilaire

- BILLARD, Jeanne

- BLANCHARD, Louis

- BRACONNEAU, André

- BUGARET dit Saint-Martin, Bernard

- CALLANT, Michel

- CENDRE ou SANDRE, Jean

- N..., sa femme

- CHALUMEAU, Jean

- sa femme

- CORBINEAU, Françoise

- CHICHEREAU, Daniel

- CHOISEAU, Pierre

- sa femme et deux enfants

- DAHAUSQUIN, Jouanis

- DANJON, Jean

- DAPRANDESTIGUY, Jouanis

- DEBORGONARE, Jean

- DeLaFAYE, Jean

- DENIAU, Louis

- DESTIQUAU, Jouanis

- DESTOUCHES, Tibault

- sa femme et trois enfants

- DIOT, Aimé

- DONNO, Jean

- DOSTIQUE, Abraham

- GABORIT, Pierre

- GLAISNÉE (de), Jacqueline

- GUION, François

- GUIOT, Jean

- HYECHTIER, Jean

- LAVARE, Jouanis

- LeCREUX, sieur DuBreuil, Nicolas

- LEDOUX, Martin

- LeMOINE, Pierre

- LETELLER dit Labrande, François

- MANGONEAU, Jean

- sa femme et un enfant

- MARTIN, Pierre

- MARTIN, Pierre

- MERLIN, Simon

- MIGOT, Georges

- MOTIN, Anne

- MOTIN, Claude  

- MOTIN, Jean

- MOTIN, Jeanne

- PAQUIS, Pierre

- PÉRICAUD, Jean

- PÉRIGAULT, Julien

- PÉRIGAULT, Michel

- PÉRIGAULT, veuve

- PESSELIN ou PESSELEY, Isaac

- PRAULT, Pierre

- PRONOST, Jean

- RAT, Philippe

- ROCHE, Roch

- SAINT-MARTIN dit Gascon

- TEGARNOUS, Bernard

- TIONNE, Gilles

- TRAHAN, Guillaume

- TRAHAN, Jeanne

- un valet

- TRAHAN, N...

- TRANCHANT, Noël

- VACHE, Jean

- VIGNEAU, Catherine

Rôle des passagers du navire le Saint-Jean reproduit par Archange Godbout :

Rôle de tous les hommes et femmes qui ont passé sur le Saint-Jehan, qui est parti le premier avril 1636 pour aller en la Nouvelle-France.

                                               Premièrement :

Nicolas Le CREUX, sieur du Breuil, avec demoiselle Anne MOTIN, sa femme, et le reste de leur suite ci-après

Charles (Claude) MOTIN, leur frère,

Jehan MOTIN, aussi frère,

Jehanne MOTIN, leur sœur,

Jacqueline de GLAISNÉE, leur cousine,

Jehanne BILLARD, fille de leur suite.

Ci-après sont les noms des hommes de travail qui sont venus avec le dit Le CREUX,

                                                Premièrement :

Jehan CHALUMEAU, laboureur et sa femme,

Georges MIGOT, de Dijon, laboureur,

Jehan HYECHTIER, de Dijon, laboureur,

Simon MERLIN, de Dijon, laboureur,

Jehan PERICAUD, de Dijon, fendeur de bois,

Jehan GUIOT, de Dijon, laboureur,

Nicolas BAYOLLE, de Dijon,

Isaac PESSELIN, de Champagne,

Hilaire BICAU, de Dijon, laboureur,

Jehan DONNO, natif d'Anjou, maître charpentier de moulin, demeurant d'ordinaire à Paris,

Roch ROCHE, aussi charpentier, demeurant à Paris,

Martin Le DOUX, aussi charpentier, demeurant à Paris.

Rôle des paysans d'Anjou qui sont passés sur le navire le Saint-Jehan pour travailler en la Nouvelle-France,

                                                 Premièrement,

Tibault DESTOUCHES, avec sa femme et ses trois enfants, laboureur de la paroisse de Bourguel proche de Chinon,

Pierre MARTIN, laboureur avec sa femme (Catherine VIGNEAU) et un enfant (Pierre), demeurant à Bourguel,

Jehan MANGONEAU, laboureur avec sa femme et un enfant, aussi de Bourguel,

Pierre CHOISEAU, laboureur avec sa femme et deux enfants, aussi de Bourguel,

La veuve PERIGAULT avec Michel et Julien PERIGAULT, ses enfants, aussi de Bourguel, laboureurs,

Hadrien BENAISTON, laboureur, aussi de Bourguel,

(blanc)                    , laboureur, aussi de Bourguel,

Julien AURY, laboureur, aussi de Bourguel,

Pierre Le MOINE, laboureur, aussi de Bourguel,

Nouel TRANCHANT, laboureur, aussi de Bourguel,

Guillaume TRAHAN, maréchal de tranchant, avec sa femme (Françoise CORBINEAU) et deux enfants (Jeanne et N) et un valet, aussi de Bourguel,

Louis DENIAU, de la ville de Chinon, tonnelier,

Philippe RAT, de la ville de Chinon, tailleur d'habits,

Daniel CHICHERAU, aussi de la ville de Chinon, tailleur d'habits,

Jehan DANJON, aussi de la ville de Chinon, laboureur,

Michel CALLANT, aussi de la ville de Chinon, laboureur,

Jehan VACHE, aussi de la ville de Chinon, savatier,

Louis BLANCHARD, de La Rochelle, vigneron,

Pierre PAQUIS, maître armurier et serrurier,

Aime DIOT, laboureur, de Paris,

André BRACONNEAU, laboureur, de Paris,

François GUION, de La Rochelle, maître farinier,

Gilles TIONNE, maître jardinier, de Paris.

Rôle des charpentiers qui sont allés faire navire et chaloupes en la Nouvelle-France,

                                                 Premièrement,

Jouanis DAPRANDESTIGUY, basque, maître,

Jehan DEBOURGONARE, aussi charpentier, basque,

Jouanis DAHAUSQUIN, aussi charpentier, basque,

Jehan De La FAYE, aussi charpentier, basque,

Bernard BUGARE, aussi charpentier, basque,

Jouanis LAVARE, aussi charpentier, basque,

Bernard TEGARNOUS, aussi charpentier, basque,

Jouanis DESTIQUAU, aussi charpentier, basque,

Abraham DOSTIQUE, aussi charpentier, basque,

SAINT-MARTIN dit Gascon, pour matelot,

François LETELLER dit Labrande, de La Tremblade, aussi matelot,

René ARQUANGE, de La Rochelle, aussi matelot,

Rôle des sauniers qui sont allés faire des marais en la Nouvelle-France,

                                                 Premièrement,

Jehan SANDRE, avec sa femme N…., maître saunier,

Pierre GABORY, aussi saunier, de La Rochelle,

Jehan PRONOST, aussi saunier, des Iles,

François BAUDRY, aussi saunier,

Pierre PRAULT, aussi saunier,

Rôle des matelots qui sont pour l'équipage du Saint-Jehan,

                                                   Premièrement,

Pierre SAUNIC, maître du dit vaisseau, de la rivière d'Auray,

Martin LEBAGOUS, matelot, de la rivière d'Auray,

Jehan MARGAR, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Jacques De LAMER, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Marc De La MER, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Jehan PILUESRIE, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Guillaume BELLEGO, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Etienne Le ROUZIC, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Allen MALLOIN, aussi matelot, de la rivière d'Auray,

Domingo BASQUE, de Bayonne, aussi matelot,

Jouanis BASQUE, aussi matelot, de Bayonne,

Bertholome DEMAIRON, matelot, de Bayonne,

Jehan ROOU, charpentier, de Saint-Malo,

Pierre MOYSIEAU, maître canonnier, de La Rochelle,

Jehan GUIOT, maître valet, de la rivière d'Auray,

Bonaventure GUIBERMIN, garçon, de Morbien,

Henry QUIMPER, aussi garçon, de Bretagne,

Petiolle PERIN, garçon, de la rivière d'Auray,

                     (Signature autographe)    N. DENYS

 cne le 6e May à moi Nicolas DENYS

Debien (1) mentionne dans sa liste les deux engagés ci-contre, et qui sont aussi sur le rôle ci-dessus :

Engagements à Claude de RAZILLY, pour lui et et ses associés de la Nouvelle-France en la côte de l'Acadie. Ils recevront, au retour, 300LT par livre de marais de 20 aires. (Juppin, notaire de La Rochelle) :

- (2 et 3) 1er mars - Jean CENDRE, de Marennes et Pierre GABORIT, de Tasdon, sausniers et bâtisseurs de marais-salants

MSGCF, 1 : 23, 24

RHAF, 4 : 486
B 5654 et Jupin 1636, 20/06

(LR); 6 : 221 (1)

Web Pionniers

                                  

                                            autres immigrants de 1636


Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

Accueil

Haut de la page