La flotte à Tadoussac et Québec en 1640

 

     La flotte de trois navires arrive à Tadoussac à la fin juin et à Québec en juillet et août. Trudel identifie le capitaine CABOT qui commande le troisième navire demeuré anonyme et aussi 37 des 50 immigrants.

 

Affrontement entre d'Aulnay, nommé gouverneur de l'Acadie, et LaTour

 

    En 1640 deux navires, la Notre-Dame et le Saint-François, sont équipés par d'Aulnay pour aller secourir Pentagouët, sans défenses, aux mains des Anglais. LaTour qui arrive entre temps à Port-Royal, est arrêté par les canons des navires, une lutte s'ensuit. Le capitaine JAMAIN est tué, LaTour, sa femme et DESJARDINS, son agent, sont faits prisonniers. Une enquête judiciaire a lieu en juillet à Port-Royal. LaTour est relâché et se réfugie au fort St-Jean. Le roi révoque sa commission en février 1641 et nomme d'Aulnay, gouverneur de toute l'Acadie. En 1642 à Paris d'Aulnay obtient la condamnation de LaTour, la main mise sur ses forts et un ordre de citation de son rival devant le roi, de gré ou de force.


Des démons qui exciteraient des tempêtes

    
   Aussitôt quitté la rade de Dieppe le 26 de mars le navire l'
Espérance, qui transporte deux pères et deux frères jésuites, de même que quatre religieuses, deux Hospitalières et deux Ursulines, est alors pris dans de furieuses tempêtes. L'un après l'autre les éléments de la nature se déchaînaient comme des démons qui exciteraient des tempêtes si horribles et si continues qu'ils pensèrent leur dernière heure venue, raconte le père René MÉNARD au père LEJEUNE qui relate le voyage de la flotte en 1640 dans les Relations. Jamais aussi près de la mort qu'ils l'étaient des côtes de France continuant son récit. Un vaisseau de Saint-Valéry se brisa sous leurs yeurs, seul 3 hommes survécurent sur une vingtaine. La pluie, la neige s'abattirent ainsi sur eux jusqu'au 28 d'avril. L'Amiral perditLe vent écarta le vaisseau Au sortir

*********

Sources : Catalogue des immigrants, page 93. Trudel, Marcel; Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Charles de MENOU d'Aulnay

in http://www.biographi.ca/FR/index.html

1640

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

573

Le Soleil

130 Tx

E. CAMUS

B. PINEAU

B. PINEAU et Jean TUFFET

La Rochelle

Cap-Breton, pêche

 

574

Le Saint-Jean

 

A. CAMUS

Nicolas DENYS

 

idem

Pêche 

 

575

L'Amitié, de La Rochelle

250 Tx

Jacques JAMAIN

J. PÉPIN, J. JAMAIN et

G. DESJARDINS

G. DESJARDINS de St-Val, pour Chs de SAINT-ÉTIENNE de LaTour

idem

Acadie

La Rochelle ou Brouage

576

Le Saint-Jacques

 

ANCELOT

 

 

Dieppe dép 26 mar

Tadoussac 28 jun, Québec 8 jul

 

577

L'Espérance

 

Savinien de COURPON

 

 

idem

Tadoussac 30 jun

 

578

« navire de Cabot »

 

CABOT

 

 

France

Tadoussac 

 

579

Le Jacques, de Chaillevette

 

70 Tx

   

J. GUYONNEAU

J. DHERIDEAU

G. DESJARDINS de St-Val, pour Chs de SAINT-ÉTIENNE de LaTour

La Rochelle

Acadie

La Rochelle ou Brouage

580

La Notre-Dame

   

Bernard MAROT

   

 

 

idem

   

581

Le Saint-François, de Pentagouët

 

J. LEBOEUF

Cie de la N.-F. et autres

Charles de MENOU d’Aulnay

idem

idem

 

582

Le Saint-Pierre, de La Rochelle

140 Tx

Martin DUHALDE

 

Jean TUFFET

idem

Cap-Breton, pêche

 

                                    

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

573

 

Le navire, le Soleil commandé par E. CAMUS, va au Cap Breton puis à la pêche. 

RHAF, 4 : 487
Teuleron 1640, 21/03 (LR)

574

 

25 hommes et 5 femmes embarquent dans le navire de Nicolas DENYS, le Saint-Jean commandé par A. CAMUS, qui va faire la pêche.

AG-ERNF : 133

RHAF, 4 : 487
Teuleron 1640, 24/03 (LR)

575

 

En 1640 le navire est armé par Guillame DESJARDINS Duval pour Charles de SAINT-ÉTIENNE de LaTOUR. Lors du voyage en Acadie le capitaine JAMAIN est tué lors d'un affrontement entre LaTour et d'Aulnay en Acadie. Godbout parle d'un Jacques JAMIN, marinier, « décédé au Canada » avant le 18 février 1640. Le 7 novembre 1641 le navire est vendu par ses propriétaires.

RHAF, 4 : 487
Moreau 1604, 26/03 (LR)

576

 

Commandé par le capitaine ANCELOT  le Saint-Jacques arrive à Tadoussac le 28 juin et à Québec le dimanche matin du 8 juillet. Ce navire est le vice-amiral qui a failli se jeter sur l’Espérance en rade de Dieppe lors de la tempête.

CI : 93

RJ, 18 : 74

577

Passagers arrivée :

- DUPERRON, Joseph-Imbert

- FLÉCELLES de Brégy, Marguerite

- LEBUGLE, Anne

- MÉNARD, René

- RATEL, Jacques

- SCOT, Dominique

- SUPLI, Jeanne

- VIRONCEAU, Catherine

Le navire amiral l‘Espérance commandé par Savinien COURPON de Latour est arrivé le 30 juin à Tadoussac. Parmi les passagers il y a deux pères jésuites René MÉNARD et Joseph-Imbert DUPERRON et deux frères jésuites Dominique SCOT et Jacques RATEL.

Le père LEJEUNE relate dans les Relations le récit du voyage de la flotte en 1640 que lui a raconté le père René MÉNARD, passager à bord de l’Espérance :  « Nos vaisseaux, disoit-il, se mirent en rade la vingt-sixième de mars. » Deux religieuses, Mère Ste-Marie (Jeanne SUPLI) et Mère Saint-Nicolas (Catherine VIRONCEAU), sont envoyées par la duchesse d’AIGUILLON pour augmenter la fondation de son hôpital. Départ de Dieppe et deux autres religieuses, des Ursulines, sont envoyées par Mme de La PELTERIE: Mère Anne de Ste-Claire (Anne LEBUGLE) et Mère Marguerite de Ste-Athanase (Marguerite FLÉCELLES de Brégy). « Voilà donc quatre religieuses embarquées dans le vaisseau nommé l'Espérance, conduit par Monsieur  de COURPON, honeste gentilhomme ». Les éléments de la nature se déchaînèrent dès leur mise en rade que le père comparent à des démons qui « exciterent des tempestes si horribles et si continues qu'elles nous penserent perdues à la veue de Dieppe; nous fusmes dans ces dangers racontoit le pere, depuis le vingt-siesme de mars jusques au vin gt-huictienne d'avril battus de pluy & de neige aussi pres de la mort que nous l'estions des costes de France ». Un vaisseau de Saint-Valéry se  brisa sous leurs yeux et seul trois hommes sur une vingtaine survécurent. « Cette temeste estant passée il s'en suiva une autre aussi furieuse »Les mariniers jettent alors le second ancre au moment même où le câble du premier ancre se rompit, leur sauvant la vie. Un coup de mer projeta le navire vice-amiral « sur nous avec une telle fureur que les plus constant pensoient estre perdus, jamais je n'ay envisagé la mort de si pres ». Miraculeusement le vent écarta le vice-amiral, mais une fausse rumeur courra qu’une des religieuses était morte et une autre à l’agonie, il n’en était rien. Ils rencontrent alors cinq frégates dunkerquoises et deux navires hollandais et sont prêts à combattre mais les navires ennemis les laissent passer. Les trois navires de la flotte arrivent à bon port au Havre où les attendent 50 navires à l’ancre. M. de BEAULIEU commandant de la flotte royale, les fit entourer de 40 vaisseaux pour les escorter. Une flotte de vaisseaux ennemis les attendait au sortir du passage de la Manche. Huit vaisseaux ennemis ont été aperçut et les vaisseaux du roi leur donnent la chasse. La tempête, pense le père, les a préservé de cette attaque. Les voyant sans danger la flotte royale les quitte hors de La Manche. En haute mer les vents les favorisèrent sur une mer sans bourrasques. Le père MÉNARD continue son récit : « Je n'ay point veu plus de devotion sur la terre que sur mer, les principaux de notre flotte, les passagers et les matelots, assistoient au divin service, que nous chantions fort souvent... [quant aux religieuses à l’arrivée à Québec] elles sortirent du vaisseau plus saines qu'elles n'y estoient entrées, la pauvreté & les incommodités des maisons basties sur la terre, semble des palais & des richesses à ceux qui sortent d'une maison de bois flottante au gré des vents et des vagues ».

CI : 93

DGFQ :  385,  794

RJ, 18 : 64-74

578

 

Un troisième navire « anonyme », de la flotte arrivée à Tadoussac, est commandé par CABOT.

CI : 93

579

 

En 1640 le navire, commandé par le capitaine J. GUYONNEAU, est armé par Guillame DESJARDINS Duval pour Charles de SAINT-ÉTIENNE de LaTOUR.

RHAF, 4 : 487
Moreau 1640, 21/09 (LR)

580

 

En 1640 d'Aulnay envoie 9 hommes reprendre Pentagouët aux mains des Anglais mais LaTour les intercepte en mer et les retient prisonniers. La Notre-Dame, commandé par le capitaine LEBOEUF et le Saint-François du capitaine Bernard MAROT, ancien ami de LaTour, sont équipés par d'Aulnay pour porter secours à Pentagouët sans défense.

AULNAY in DBC en ligne

RHAF, 4 : 487

581

 

Selon Delafosse, le Saint-François, est commandé par J. LEBOEUF, mais d'après DBC c'est plutôt Bernard MAROT et le premier est capitaine de la Notre-Dame. Les deux navires sont équipés en 1640 pour aller secourir Pentagouët, sans défenses, aux mains des Anglais.

RHAF, 4 : 487
B5656 1640, 30/10 et Teuleron 1641, 27/03 (LR)

AULNAY in DBC en ligne

582

 

Martin DUHALDE commandait ce navire en 1640.

RHAF, 4 : 487
B5656 (LR)

 autres immigrants de 1640               autres émigrants de 1640

1641

Première recrue pour Montréal

 

Paul de CHOMEDEY de Maisonneuve

(Neuville-sur-Vannes 1612 - Paris 1676)

L'église de Neuville-sur-Vannes 

    Château-fort de Maisonneuve

Albert Decaris (1901-1988, Vernouillet, Yvelines, France), Portrait de Paul Chomedey de Maisonneuve, XXe siècle, gravure  Montréal, Collection Maurice da Silva (photo Archives nationales du Québec, Collection initiale, P600,S5, PGN62,03-Q).

« L'église de Neuville-sur-Vannes où fut baptisé Paul Chomedey de Maisonneuve. Photo Armour Landry (Desrosiers 1967, face à la p. 65) »

« Du Château-fort de Maisonneuve, il ne reste d'intact que la TOUR qui flanquait au sud-est la masse des constructions. Photo Armour Landry (Desrosiers 1967, face à la p. 33). »

Sources : http://www.er.uqam.ca/nobel/r14310/Luth/PCdM.html

 

 

Jeanne MANCE (Langres 1606 - Montréal 1673)

Jérôme Le ROYER de la Dauversière (La Flèche 1597 - id. 1659)

Photo Electrotype Engraving Company New-York. Mance, Jeanne (1606-1673) Faillon 1854 ; Martin 1988, p. 7 et 47-50.

Sources : http://www.er.uqam.ca/nobel/r14310/Sulte/

Anonyme, Portrait de Jérôme Le Royer de la Dauversière, date inconnue, huile sur toile, dimensions et collection inconnues.

Sources : http://www.er.uqam.ca/nobel/r14310/Luth/PCdM.html

 

Les Iroquois déterrent la hache de guerre

     En juin 1641 à Trois-Rivières Montmagny parlemente avec les Iroquois. Les négociations dégénèrent en un bref combat dont le gouverneur sort vainqueur. La guerre est alors officiellement déclarée entre Français et Iroquois. Elle durera jusqu'en 1666. Dès 1634 les excursions des Iroquois dans la colonie avaient recommencé. Elles s'intensifient à partir de 1639 lorsque les Hollandais leur troquent des armes pour des peaux de castor. Montmagny défend aux Français de faire de même avec les Amérindiens. Les Alliés des Français seront dès lors grandement désavantagés. Les guerres iroquoises auront de graves conséquences sur la colonisation : environ un dixième de la population paiera de sa vie; les colons vivant retranchés dans leurs forts, le défrichement et la culture s'arrêteront et la peur empêchera d'autres Français de venir s'y établir.

Flotte à Québec en 1641

    La flotte de quatre navires, en tout, arrive en juin d’après Marcel Trudel, qui identifie 57 immigrants sur 100, dont 14 pour Montréal.La recrue montréalaise est arrivée à la fin août à Québec avec un vaisseau des Cent-Associés.

Première recrue pour Montréal

     Jérôme Le ROYER de La Dauversière, Jean-Jacques OLIER et le baron de FANCAMP fondent en 1639 la Société Notre-Dame de Montréal pour un établissement sur l’île de Montréal « pour la conversion des Sauvages de la Nouvelle-France ». Les motifs de cette société sont uniquement religieux et ils choisissent pour cette mission un gentilhomme : Paul de CHOMEDEY de Maisonneuve. Le 9 mai 1641 deux navires partent de La Rochelle. Maisonneuve s'embarque dans l'un d'eux avec 25 colons et un prêtre séculier; dans l'autre navire Jeanne MANCE, le Jésuite Jacques de La PLACE et 12 hommes. Quelques semaines plus tôt est parti de Dieppe un troisième navire, ayant à son bord dix hommes et trois femmes. Avec cette première recrue pour Montréal, la Nouvelle-France compte maintenant environ 300 habitants. Jeanne MANCE, future fondatrice des Hospitalières de Montréal, celle que l'on surnommera à juste titre co-fondatrice de Montréal, a beaucoup souffert du voyage qui a duré trois mois, quoique son navire « n'expérimenta quasi que de la bonasse ». Il jette l’ancre à Québecle 8 août. Quant à celui de Maisonneuve, il arrive vers le 20 septembre à Tadoussac. En effet il est cité à cet endroit comme parrain au baptême d’une petite Indienne et Jeanne MANCE en est la marraine. Le navire de Maisonneuve a essuyé de si furieuses tempêtes qu’il a relâché en France trois fois, de plus trois ou quatre hommes ont perdu la vie de même que le chirurgien.

Filles de joie pour le Canada ?

 

      Les Relations des Jésuites rapportent qu'« une rumeur court à Paris qu'on aurait chargé un vaisseau de filles pour le Canada. C'est faux il n'y a pas de tel marchandise ».

*********

Sources : Canada-Québec, synthèse historique, page 71-74. Lacoursière, Jacques et Vaugeois, Denis; Catalogue des immigrants, page 100. Trudel, Marcel; Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Charles HUAULT de Montmagny in http://www.biographi.ca/FR/index.html; Relations des Jésuites, vol. 20, page 108 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations/

1641

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

583

Le Saint-François

 

J. LEBOEUF, capitaine 

 

Claude de RASILLY

La Rochelle dép 7 mai

Acadie

 

584

Le Saint-Pierre, de La Rochelle

140 Tx

Martin DUHALDE

Jean TUFFET et Pierre DESPORTES

Jean TUFFET et Pierre DESPORTES

La Rochelle

Fort-St-Pierre (Cap-

Breton), pêche

 

585

Le Gaston

100 Tx

G. JOUBERT

 

A. CHEFFAULT pour Cie de la N.-F.

idem

Tadoussac

 

586

La Charlotte

 

V. ACHARD

 

A. CHEFFAULT pour

Cie de Miscou

idem

Miscou, pêche

 

587

Le René des Sables

120 Tx

N. PERNET

 

A. CHEFFAULT pour

Cie de la N.-F.

idem

Québec

 

588

1641-6e

 

(prob.) Savinien de COURPON 

 

Cie de la N.-F..

France

idem

 

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

583

Membres d’équipage :

- BLONDEL, Guillaume

- BOULLANT, Jacques

- BRETTOIS, Paul

- de MES, Jean

- du BREUIL, Pierre

- GIRAUX, Pierre

- GORIVEAU, Matelin

- GUITAULT, Noël

- MALLET, Marceau

- MARGONNE, André

- MAROT, Jouannis

- MOUTON, Jean

- MOUTTON, Jean

- PIET, Samuel

- PINATEAU, Pierre

- POIRIER, Jean

- RUBLANCHE, François

- SAUBIAT, Jean

- SAVIGEAU, André

 

Soldats arrivée :

- AUBERT, Berteran
- BANIARD, Denis
- BRULLON, Messan
- CHALOPIN, Pierre
- DANGLEBERME, Allescendre
- de La HAYE, Philliphe

- DUCREUX, …

- DUPUIS, Jean

- FLEURANT, Abraham

- FLEURANT, Pierre

- JACOP, Henot

- Le DUC, Maturin

- MICHEL, Jean

- MOTTART, Jean
- ORLIE (?), Jean
- QUAVERT, Mattelin

- SAUBIAT, Jean

- SAVIGEAU, André

Autres engagés arrivée :
- BOURGEOIS, Jacques
-
GOFROY, François
- MAILLET, ...

 

 

Le 12 décembre 1641 soit mois après le départ du navire le marchand et représentant de la Compagnie de la Nouvelle-France à La Rochelle Nicolas DENIS rédige un rapport énumérant les coûts de l’expédition dont entre autre les sommes versées aux membres de l’équipage, aux soldats et aux passagers :

 

Voici une partie du document, page 1 : « Compte de tout ce que jay paie aux matelots et soldats de lequipage du nre le St François qui est parti le 7me may 1641 pour la troisieme foy

Paye au capitaine Le BEUF a valloir sur ces gages qui luy sont deu depuis le premier septembre 1639 la somme de L 242 sur quoy sen areporté au compte dernier de lannée 1641 80LT reste à porter en ce compte la somme cy L 162 0 0

Paye à Jehan MOUTON pilotte acordé à 21LT par mois et a receu davence la somme cy L 64 2 1

Paye à Paul BRETTOIS contremestre acordé à 18LT par mois et a receu davence la somme cy L 36 0 0

Paye à Matelin GORIVEAU matelot acordé à 15LT par mois et a receu davence la somme cy L 45 0 0 

Paye à Samuel PIET matelot acordé à 14LT par mois et a receu advence la somme cy L 42 0 0 

Pierre GIRAUX matelot acordé à 11LT par mois et a receu advence la somme cy L 22 0 0 (total) 371 2 1

Page 2 ; Pour le monten de lautre part la somme cy L 371 2 1

Paye à Jouannis MAROT matelot acordé à 13LT par mois et a receu advence la somme cy L 39 0 0 

Paye à Pierre PINATEAU mattelot acordé à 14LT par mois et a receu advence la somme cy L 42 0 0 

Paye à Jehan de MES charpentier acordé à 16LT par mois et a receu davence la somme cy L 47 7 0

Paye à François RUBLANCHE mattelot acordé à 13LT par mois et a receu davence la somme cy L 26 0 0 

Paye à Marceau MALLET canonnier acordé à 15LT par mois et a receu advence la somme cy L 30 0 0

Paye à Nouel GUITAULT matelot acordé à 14LT par mois et a receu advence la somme cy L 28 4 6 

Paye à André MARGONNE mattelot acordé à 12LT par mois et a receu advence la somme cy L 24 0 0 

Paye à Guillaume BLONDEL mattelot acordé à 14LT par mois et a receu davence la somme cy L 28 7 0 

Paye à Jehan MOUTTON acordé pour garçon à 30LT pour son voyage et a receu davence la somme cy L 11 3 5 

Nons des mattelots qui ont receu de largent et sen sont fuis et mis au service du roy premierement  Jacque BOULLANT qui avoit receu davence la somme cy 30 0 0  

Pierre du BREUIL aussi absent et avoit receu davence la somme cy L 42 0 0 

Jehan POIRIER aussi absent et avoit receu davence la somme cy L 36 0 0

Paye à Berteran AUBERT soldat acordé à 9LT par mois et a receu davence la somme cy L 18 0 0 

Paye à Habraham FLEURANT soldat acordé à 9LT par mois et a receu davence la somme cy L 23 0 0 

Paye à Jehan SAUBIAT soldat acordé à 9LT par mois et a receu davence la somme cy L 24 14 10

Paye à André SAVIGEAU soldat acordé à 10LT par mois et a receu davence la somme cy L 20 1 6 (total) 849 0 2

Page 3 : Pour le monten de lautre part la somme cy L 849 0 2

Paye à Henot JACOP soldat acordé à 10LT par mois et a receu davence la somme cy L ???

Paye à Jehan MOTTART soldat acordé à 9LT par mois et a receu advence la somme cy L ??? 

Paye à Jehan ORLIE (?) soldat acordé à 10LT par mois et a receu advence la somme cy L ???

Nons de ceux qui sont pour demeurer par de la Denis BANIARD soldat acordé à 75LT par mois et a receu davence la somme cy L ???

Pierre CHALOPIN  soldat aussi acordé à 75LT par mois et a receu advence la somme cy L ???

François GOFROY boulanger aussi acordé à 100LT par mois et a receu advence la somme cy L ???

Jacques BOURGOIS sirurgien acordé à 45LT par mois et a receu advence la somme cy L 17 4 

A Mr MAILLET quy est allé pour estre commis a receu par advence la somme cy 60 0 0  

Nons des soldats qui ce sont en fuis au dernier relâchement premierement Pierre FLEURANT soldat et il avoit receu par davence la somme cy L 33 0 0

Philliphe de La HAYE soldat et avoit receu par davence la somme cy L 33 0 0

Messan BRULLON soldat et sirurgien et il avoit receu par davence la somme cy L 16 0 0

Mattelin QUAVERT acordé Mr DUCREUX et avoit receu par advence la somme cy L 20 0 0

Jehan MICHEL soldat et avoit receu par davence la somme cy L 33 1 6

Maturin Le DUC soldat et avoit receu par davence la somme cy L 33 1 6

Jehan DUPUIS soldat et avoit receu par davence la somme cy L 16 0 0

Allescendre DANGLEBERME selui si est blessé qui avoit receu par advence la somme cy L 33 0 0 (total) 3347 12 10 »

Sources : http://perso.orange.fr/; remerciement à André-Carl Vachon qui m'a signalé ce site web.

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1641, 27/03 (LR)

Web FRoux

584

Passagers arrivée :

- BONNARD, Jean

- GOISIN, André

- RICHER, Jeanne

 

Engagements pour trois ans à André TUFFET, conseiller du roi et substitut de Monsieur le procureur général de la Cour souveraine des Salines établie à la Rochelle et Pierre DESPORTES, écuyer et sieur de Lignères pour s’embarquer à bord du Saint-Pierre pour l’île du Cap-Breton, pays de la Nouvelle-France pour servir les dits nommés au fort Saint-Pierre (Teuleron, notaire à La Rochelle) :

- (15 et 16) 1er avril 1641- Jean BONNARD, maître cloutier, de La Rochelle, pour faire des clous et à la forge et Jeanne RICHER, sa femme, 120L par an.

- (17) André GOISIN, charpentier et scieur de long, de La Rochelle, 75L par an.

 

Martin DUHALDE commandait encore ce navire en 1641.

DGFQ : 128

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1641, 02/04 (LR)

585

 

 

Trudel identifie 14 immigrants pour Montréal. La recrue montréalaise est arrivée à la fin août à Québec avec un vaisseau des Cent-Associés. Le Gaston est probablement l’un de ces navires commandé par G. JOUBERT.

 

Canada-Québec; Synthèse historique : 68-69

Paul de CHOMEDEY

in DBC en ligne

CI : 100

DBC, 1: 220, 496, 513 in web Pionniers

RAQ, 41: 80

RJ : 106

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1641, 09/04 (LR)

586

 

V. ACHARD, commande la Charlotte 

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1641, 09/04 (LR)

587

 

Le René des Sables est commandé par N. PERNET

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1641, 07/05 (LR)

588

Passagers départ :

(prob. dans ce navire)

- * ADAM, Nicolas

- * LEJEUNE, Paul

 

Probablement le navire commandé par Savinien COURPON de Latour sur lequel se rembarquent pour la France les deux pères jésuites Paul LEJEUNE et Nicolas ADAM. DGFQ mentionne que le père Nicolas ADAM est parti le 28 septembre 1641. Dans une lettre écrite par le père Paul LEJEUNE à Paris en 1641 il parle de son voyage de retour vers la France: « Départ de trois Jésuites : Nicolas ADAM, la charité a rappelé pour ses infirmités le P. Claude QUENTIN qu'elle a aussi demandé pour travailler aux affaires de la mission et moi-même... 4 vaisseaux commandés par  COURPON, une tempête nous sépara au sortir du golfe St-Laurent de sorte que nous ne nous sommes point vus depuis, ni rencontrés en mer. Le vaisseau qui portait le P.    Claude QUENTIN ayant pris La Manche de St-Georges pour celle qui sépare l'Angleierre de la France a demeuré longtemps sans paraître; mais enfin Dieu l'a conduit à bon port. Nous rencontrâmes aux approche des terres un grand mât et d'autres pièces de bris dû de quelque navire perdus auz côtes de France ou d'Angleterre ».

DGFQ : 2

RJ, 20 : 118

                             autres engagés de 1641                 autres immigrants de 1641              autres émigrants de 1641

1642

Fondation de Montréal

 

 

Ville-Marie en 1642 lors de sa fondation

Sources : W. Décarie; J. Armstrong / Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Image P600,S5,PLN39 in http://www.recitus.qc.ca/images/main.php?g2_itemId=4635

 

Flotte à Québec en 1642

 

    La flotte de quatre navires a dû arriver de mi-mai à mi-juillet selon Marcel Trudel qui identifie 109 des 150 immigrants, dont 16 pour Montréal. La postulante hospitalière Marie IRWIN est de passage à Québec. Le 7 octobre les navires repartent de Québec.

 

Fondation de Montréal

 

      Arrivés tard dans la saison les colons passent l’hiver 1641-1642 à Québec. Malgré l’opposition initiale des notables de Québec au projet des colons, on leur offrait l’île d’Orléans en échange de l’île de Montréal, le gouverneur HUAULT de Montmagny et le père VIMONT avec un groupe de personnes y sont allés en octobre 1641 pour choisir l’endroit le plus propice où établir un fort. Quant à Maisonneuve, futur fondateur de Montréal, occupé au déchargement des navires et à l’installation de ses gens, il n’aborde dans l’île que le 17 mai 1642 avec son groupe; le 18 mai on prend possession des lieux officiellement par une cérémonie religieuse. Ville-Marie, la ville que vient de fonder Maisonneuve, sera connue une vingtaine d'années plus tard sous le nom de Montréal. Pendant toutes ces années les colons de ce poste avancé seront constamment harcelés par les Iroquois dans une guerre d’embuscade.

*********

Sources : Canada-Québec, synthèse historique, page 41. Lacoursière, Jacques et Vaugeois, Denis; Catalogue des immigrants, page 110. Trudel, Marcel

 

1642

 

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

589

Le Saint-Pierre

 

J. DESCOMBES

A. TUFFET et Pierre DESPORTES

L. GAIGNEUR et J. PÉPIN

La Rochelle

Cap-Breton, pêche

 

590

Le Saint-Clément

 

 

 

Guil. DESJARDINS pour Chs de SAINT-ÉTIENNE de LaTour

idem

Rivière St-Jean (Acadie)

 

591

L'Espérance, de St-Gilles

90 Tx

H. LANGEVIN

 

A. CHEFFAULT pour la Cie de la N.-F.

idem

Miscou, Tadoussac

 

592

Le Saint-Nicolas, de St-Gilles

80 Tx

J. RICHARD

 

idem

idem

Québec dép 7 oct

 

593

Le Saint-Pierre, de Dieppe

80 Tx

G. FINCARD

 

idem

idem

idem

 

594

Le Saint-François, de La Rochelle

100 Tx

J. BARRAUD

 

idem

idem

idem

 

595

Le Georges

180 T

   

Chs de MENOU d’Aulnay et N. Le CREUX Dubreuil

Emmanuel LEBORGNE et Chs de MENOU d’Aulnay

idem

Port-Royal (Acadie)

 

596

Le Saint-Élie

150 Tx

P. SORUT

Emmanuel LEBORGNE

Charles de MENOU d’Aulnay

idem

La Hève (Acadie)

 

597

« 2e navire d'Aulnay »

 

 

 

idem

idem

P-R (Acadie)

 

598

La Vierge

120 Tx

Hipollyte BOURGET

Emmanuel LEBORGNE

idem

La Rochelle dép 25 oct

La Hève, Port-Royal  5 déc

La Rochelle fin 1643

   

No 

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

589

   

Le capitaine J. DESCOMBES commande ce navire en 1642.

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1642, 22/03 (LR)

590

Passagers arrivée :

(prob. dans ce navire)

- * ANTOINE, Marc

- * AUBERT dit Petit-Bois, Barthélemy

- * BERNICARD dit LaViolette, Pierre

- * BESSON, Jean

- * CHEDEAU, Pierre

- * CLERC, Jean

- * CORRÉ, Jean

- * DAVID, René

- * DESARBRES,  Jacques

- * FROGET, Élie

- * JOUR (de) dit Dauphiné, Jean

- * JOURDAIN, Charles

- * JULIEN dit Vatanbon, André

- * LEBLANC, Nicolas

- * LECADRE, François

- * MARQUIS, Pierre

- * MAYNARD dit Colombier, Jacques

- * MORIN, Pierre

- * MOULINIER,  Nicolas

- * NOËL, Charles

- * PAVY dit LaMarguerite, Thomas

- * PÉRAUDEAU, Forien

- * QUILLAUD, Pierre

- * ROBERT, Geoffroy

- * ROBIN, Pierre

- * TASSIN, Simon

LaTour envoie en France sa femme, Françoise-Marie JACQUELIN, protestante, qui convainc des marchands coreligionnaires de La Rochelle de noliser un navire, le  Saint-Clément.

   

Engagements pour 3 ans à 60L pour les soldats et de 100 à 120L pour les ouvriers qualifiés à Guillaume DESJARDINS pour Charles de SAINT-ÉTIENNE, sieur de La Tour, pour le fort de La Tour à la rivière Saint-Jean (Cherbonnier, notaire de La Rochelle).Tous probablement embarqués en 1642 dans le navire de La Tour :

- (20) 31 mars - Pierre MARQUIS, marchand boulanger, de La Rochelle, 30 ans, il sait signer.

- (21) 31 mars - Geoffroy ROBERT, armurier, de Magné, 30 ans.

- (22) 1er avril - Jean BESSON, tailleur d'habits, de Corps-en-Quercy, 23 ans, il sait signer.

- (23) 1er avril - Simon TASSIN, tailleur d'habits, de Blois, tailleur d'habits, 20 ans, il sait signer.

- (24) 2 avril - François LECADRE, laboureur, de Monguyanon, près de Jousselin en Bretagne, 27 ans.

- (25) 7 avril - Forien PÉRAUDEAU, tonnelier, de la Chaise-le-Vicomte, 25 ans, pour 2 ans.

- (26) 7 avril - Pierre MORIN, sellier, de Coullonges-les Réaux, 26 ans.

- (27) 4 avril - Jean CLERC, charpentier de navire, de la Tremblade, 35 ans, 135L par an.

- (28) 4 avril - Pierre QUILLAUD, marinier, de la Tremblade, 25 ans, 125L par an.

- (29) 4 avril - Thomas PAVY dit la Marguerite, boulanger, demeurant à La Rochelle, né à Ste-Foy en Gascogne, 38 ans, il sait signer.

- (30) 7 avril - René DAVID, charpentier, de Sully-sur-Loire, 32 ans, 120L par an.

- (31) 7 avril - Pierre ROBIN, charpentier, de Poitiers, 35 ans, 120L par an.

- (32) 7 avril - Élie FROGET, d'Angoulins, 35 ans.

- (33) 8 avril - Jacques DESARBRES, tapissier, de Toulouse, 25 ans.

- (34) 8 avril - Barthélemy AUBERT dit Petit-Bois, boulanger, de Chinon, 20 ans.

- (35) 8 avril - Marc ANTOINE, couvreur de maisons en ardoise, du Conquet, 30 ans.

- (36) 8 avril - Pierre CHEDEAU, boulanger, de Châtellerault, 26 ans, il sait signer.

- (37) 9 avril - André JULIEN, poêlier, de Vaudebon en Dauphiné, 28 ans.

- (38) 10 avril - Pierre BERNICARD dit la Violette, d'Aubignac, près de Brive, 22 ans.

- (39) 10 avril - Jean de JOUR dit Dauphiné, de Montélimar, 22 ans.

- (40) 12 avril - Charles NOËL, de la Chapelle-Neuve en Basse- Bretagne, 25 ans.

- (41) 15 avril - Nicolas LEBLANC, apothicaire, de Roye en Picardie, 22 ans, 100L par an.

- (42) 16 avril - Charles JOURDAIN, de Gisors en Picardie, soldat, 40 ans.

- (43) 15 avril - Jacques MAYNARD dit Colombier, de La Rochelle, 45 ans.

- (44) 15 avril - Jean CORRÉ, boucher, de St-Maurice, près de La Rochelle, 28 ans.

- (45) 15 avril - Nicolas MOULINIER, cordonnier, de St-Maurice, près de La Rochelle, 30 ans.

AULNAY in DBC en ligne

DGFQ : 614, 834

RHAF, 4 : 488
Cherbonnier 1642, 05/04

(LR)

591

 

Le navire est commandé par le capitaine H. LANGEVIN. Le 7 octobre les navires repartent de Québec. Les quittances sont réglées après le retour du navire en fin d'année.

CI : 110
RJ, 23 : 306

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1642, 18/04 (LR)

592

 

Le navire est commandé par J. RICHARD. Le 7 octobre 1642 tous les navires lèvent l’ancre devant Québec.

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1642, 18/04 (LR)

RJ, 23 : 306

593

 

Le navire est commandé par G. FINCARD. Le 7 octobre 1642 tous les navires lèvent l’ancre devant Québec.

idem

594

 

Commandé par J. BARRAUD le navire lèvent l’ancre devant Québec avec les autres navires le 7 octobre 1642.

idem

595

 

Grâce à son alliance avec Emmanuel LEBORGNE, Charles de MENOU d'Aulnay peut acheter un navire et affréter trois autres navires pour ravitailler en bien et en hommes sa colonie de Port-Royal. Il achète le Georges moitié avec Nicolas Le CREUX Dubreuil.

DBC, 1: 515 in web Pionniers

LECREUX Dubreuil 

in DBC en ligne

596

 

Un des trois navires affrété par d'Aulnay, commandé par P. SORUT, pour ravitailler en bien et en hommes sa colonie de Port-Royal.

RHAF, 4 : 488
Teuleron 1642, 16/05 (LR)

597

 

idem

idem

598

 

Un des trois navires affrété par d'Aulnay pour ravitailler en bien et en hommes sa colonie de Port-Royal, commandé par Hippolyte BOURGET. En mai 1643 le navire prend part au combat des forts de La Tour et Port-Royal.

RHAF, 4 : 488
B5656, 09/01/1644 et Teuleron 1642, 21/09 (LR)

  

                                                  autres engagés de 1642           autres immigrants de 1642           autres soldats de 1642         autres émigrants de 1642

 

Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

 

 

Accueil

Haut de la page