1689

 Guerre de la Ligue d’Augsbourg

en Europe (1688-1697) ou

Première guerre intercoloniale

en Amérique du Nord (1689-1697)

 

Première guerre intercoloniale 1689-1697 

 

L'Angleterre s'allie à cinq autres pays et forme la ligue d'Augsbourg puis déclare la guerre à la France. La Nouvelle-France avec 15 000 habitants semble, de prime
abord, désavantagée face à la Nouvelle-Angleterre et ses 200 000 habitants, ce qui n'est pas le cas. Elle est soumise à une seule autorité tandis que les colonies
anglaises ont des intérêts différents. Ce ne sont que celles de New York et du Massachussetts qui veullent conquérir la Nouvelle-France. Qui aura la maîtrise du
commerce de l'Ouest ? Les pêcheries de l'Est feront s'opposer l'Acadie et la Nouvelle-Angleterre.


Les Iroquois, armés par les Anglais, ont déjà commencé leurs raids contre les colons de Chambly, de Laprairie, de Boucherville et surtout perpétré le massacre de
Lachine. Comme il est difficile de les combattre parce qu'ils fuient à leur approche les Français se tourneront contre les Anglais au cours de l'hiver 1689-1690.
Trois raids très cruels, qui sèmeront la terreur dans les régions de Boston et d'Albany, sont alors organisés. S'ils redonnent confiance aux Canadiens par contre ils
unissent les Néo-Anglais entre eux pour contre-attaquer la Nouvelle-France. Ainsi le 1er mai 1690 les représentants de quatre colonies, New York, Massachussetts,
 Plymouth et Connecticut décident de l'envahir tant par terre que par mer.


PHIPS vient avec sa flotte le 19 mai suivant, détruit Port-Royal et assiège Québec en octobre en vain. Un échec total pour les Anglais qui perdent au moins 600
 hommes contre six pour les
Français. Les Anglais laisseront dès lors les Iroquois continuer la guerre à leur place. Ils effectueront plusieurs raids dans la région entre
 Montréal et Trois- Rivières. La
guerre iroquoise se poursuivra jusqu'à la paix définitive avec le traité de la Grande Paix de Montréal en 1701. PHIPS, rentré en
 Europe, convainct Guillaume III de faire une autre expédition contre le Canada
mais qui restera à l'état de projet car la flotte anglaise a perdu plus de 3 000
 hommes par la maladie lors de sa dernière campagne à grand frais aux Antilles. Par contre  Pierre LEMOYNE d'Iberville, le plus glorieux des soldats canadiens,
lui fait la conquête
de l'Acadie, de Terre-Neuve et de la baie d'Hudson de 1694 à 1696. Cette guerre se terminera par le traîté de Ryswick le 20 septembre 1697.

 

Plan top secret d’invasion de New York

 

Louis-Hector de CALLIÈRES, gouverneur de Montréal soumet au roi Louis XIV et à son ministre COLBERT un plan militaire pour envahir la Nouvelle-York 

en bloquant le port de la ville à l’aide de deux navires de guerre l’Embuscade et le Fourgon et l’envoi d’une armée de terre à partir de Montréal. Un document top 

secret est remis à Frontenac, qui entreprend son second mandat de gouverneur de la Nouvelle-France. L’attaque de la ville se fera par mer et par terre et les 15 000

habitants de la ville, des calvinistes d’origine hollandaise, seront déportés selon les ordres du roi et du ministre COLBERT. Frontenac s’embarque à La Rochelle le 

7 juin 1689 d’où les deux navires le conduisent dans le golfe Saint-Laurent mais rien ne se passe comme prévu. La traversée est très longue : 52 jours et Frontenac

n’arrive à Québec que le 12 octobre. Les deux navires se rendent à l’embouchure de l’Hudson et attendent en vain jusqu’à la fin décembre l’armée d’invasion. À

Québec le gouverneur trouve la colonie traumatisée par le massacre de Lachine, les troupes sont en piètre état et l’hiver approche. Il remet donc à l’année suivante

l’invasion projetée mais ce sont les Anglais qui prendront alors l’offensive avec PHIPS.

******

Sources : Canada-Québec, synthèse historique, pages 118-125. Lacoursière, Jacques et Vaugeois, Denis; Mythes et réalités, Cahier du Québec - Histoire in web cyberpresse

 

1689

 

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

1058

L'Aventurier

 

Laborde de MAINFERME

Antoine HÉRON pour

Cie de l'Acadie

La Rochelle

Acadie

 

1059

Le Saint-Paul, de Québec

138-140 Tx

Nicolas ou Jean NOËL, capitaine

 

 

Bordeaux dép 23 mar

Québec, Antilles

 

1060

Le Mathieu ou Saint-Mathieu, de La Rochelle

50-80Tx  

Mathieu AUGIZEAU,

capitaine

Jean GRIGNON

 

La Rochelle, Bordeaux dép 23 mar

idem

La Rochelle

1061

Le Saint-Nicolas,

de La Rochelle

150 Tx  

Étienne DOLBECQ,

capitaine

Nicolas CLASSEN

 

idem

idem

idem

1062

La Rencontre, de La Rochelle

ex Élisabeth

100-170 Tx

Pierre SAINT-MARQ, capitaine

Le roi, puis Jean GITTON, AVRIL

 

La Rochelle, Bordeaux dép 24 mar

idem

 

1063

Le Sage ou Philippe,

de Bordeaux ex Fleur de Mai,

de Chaillevette

100-120 Tx

Philippe SAGE, capitaine

Simon SAGE et G. JUNG

 

Bordeaux dép 28 mar

idem

 

1064

Le Nom de Jésus,

de La Rochelle ex Soleil Doré

90-120 Tx

Charles CHAVITEAU ou CHAUVITEAU, capitaine

F. VIENNAY PACHOT et D. BUSQUET

 

La Rochelle, Bordeaux, dép 31 mar

idem

 

1065

Le Guillaume, de Bordeaux

60-70 Tx

Joseph TREBUCHET, capitaine

 

 

Bordeaux

idem

 

1066

Le Saint-Pierre,

de Bordeaux

150 Tx

Jacques DUPUCH ou DUPEUX, capitaine

 

 

Bx, Gironde dép 10 mai

Qc 3 jul, d 20 jul, Baie des Espagnols 16 sep, Martinique

16 oct, d 10 avr 1690

Bx 30 jun 1690

1067

La Louise, de La Rochelle

300-350 Tx

Michel CANDÉ, capitaine

 

 

LR, Bx dép 12 mai

Québec, Antilles

 

1068

Le Saint-Jean

de La Rochelle

150-160 Tx

Simon-Pierre DENIS de Bonaventure, cap.

Antoine BOUCHEL

J.GITTON,F. DUPRAT,

Fr. PACHOT,directeurs

Cie de la Baie du Nord

La Rochelle

Baie du Nord (baie d'Hudson), Canada

 

1069

La Sainte-Anne,

de La Rochelle

250-300 Tx

Jacques CHAVITEAU ou CHAUVITEAU, capitaine

GARBUSAT,LACOSTE et de MASSIAC

 

Bordeaux dép 6 jun

Québec

 

1070

L’Embuscade

 

 

 

 

La Rochelle dép 7 jun

Golfe St-Laurent, embouchure fl Hudson jusqu’à fin déc 1689

 

1071

Le Fourgon

 

 

 

 

idem

idem

 

1072

L'Union

 

Jean CHAUVET

Cie d'Acadie

 

La Rochelle

Acadie

La Rochelle

1073

La Vierge, de La Rochelle

150-200 Tx  

Toussaint MITIFEU ou METIFEU, capitaine

A. BOUCHEL

 

idem

Canada

 

1074

Le Saint-François-Xavier,
de La Rochelle

200-270 Tx

François PILLET, capitaine

Héritiers DOMBOURG

 

LR, Bordeaux dép 12 mai, La Rochelle

Canada

Bordeaux

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

1058

Membres d'équipage :
-
FORGET, Mathurin

- JOUET, Thomas

- MAGNY, Claude
-
TEXIER, Pierre
 

Engagements de matelots à Antoine HÉRON, agent pour la Compagnie d'Acadie, pour aller servir sous les ordres de Laborde de MAINFERME, capitaine de l'Aventurier, durant le voyage en Acadie (Rivière et Soulard, notaires de La Rochelle) :
- (762) 22 mars - Claude MAGNY.
- (763) Pierre TEXIER.
- (764) Thomas JOUET.
- (765) Mathurin FORGET.
Tous matelot et des Sables d'Olonne.

RHAF, 4 : 509; 6 : 402
Rivière et Soulard 1689, 22/03 (LR)

1059

 

G. JUNG signe à Bordeaux le 23 mars 1689 pour envoyer le navire à Québec et aux Antilles. Le Saint-Paul de Québec, commandé par le capitaine Jean NOËL avec un équipage de huit hommes et chargé de vin et victuailles, quitte Bordeaux le 23 mars pour le Canada.

NNCC : 201

ADG, 6 B 73* fol. 63, 6 B 294

Web ACF : ADG, 6B 294 136 (Bx)

1060

Membres d’équipage :

- AUDÉ, Pierre

- CASME, Clas

- CORNEILLE, Jean

- GUILLOU, Guillaume

- LEON, Paul

- MONERON, Julien

- MURET, Simon

- SALOMON ou SABOUREAU, Isaac

 

G. JUNG signe à Bordeaux le 22 mars 1689 pour envoyer le navire à La Rochelle, Québec et aux Antilles. Le navire, commandé par le capitaine Mathieu AUGISSEAU avec un équipage de dix hommes et chargé de vin et victuailles, quitte Bordeaux le 23 mars pour le Canada.

 
« 
Du 21 febvrier 1689

Roolle de lequipage du navire Le St Mathieu de La Rochelle pour le voyage de Bourdeaux et Canada

Savoir

Mathieu AUGIZEAU ou ANGIZEAU (Généalogie17) capitaine de St Gilles; Izaaq SALOMOND ou SABOUREAU (Généalogie17) de La Rochelle pilote; Simon MURET de La Rochelle charpentier; Guillaume GUILLOU d’Audierne; Paul LEON d’Audierne; Pierre AUDÉ de St Gilles; Jean CORNEILLE hollandois; Clas CASME hollandois; Jullien MONERON garçon de St Gilles… faire le voyage du Canada allant charger à Bourdeaux… fait à la Rochelle le 19 febvrier 1689…».

 
Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 30 décembre 1688 le Saint-Mathieu, 80 Tx, propriété du sieur GRIGNON de La Rochelle, est de «
fabrique françoise aagé de 8 ans ».

NNCC : 199, 200

ADCM, B 235, 21/02/1689

RHAF, 4 : 509

B 235, fos 186 et suiv. 1689, 21/02 (LR)

Web ACF : ADG, 6B  294 136 (Bx) et 6B 295 26 (Bx) et Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0369_L; FRAD01702_B235_

0380_L) 21-02-1689

1061

 

Jean DUPIN signe à Bordeaux le 23 mars 1689 pour envoyer le navire à Québec et aux Antilles. Le navire, commandé par le capitaine Étienne DOLBECQ avec un équipage de 17 hommes dont trois garçons de 13, 16 et 19 ans et chargé de vin et victuailles, quitte Bordeaux le 23 mars pour le Canada et les Îles de l’Amérique.

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 30 décembre 1688 le Saint-Nicolas, 150 Tx, propriété du sieur Nicolas CLASSEN, est de « fabrique françoise aagé de 7 ans ».

NNCC : 200

ADG, 6 B 73* fol. 68, 6 B 294*

Web : ACG : ADG, 6B 294 136v (Bx) et Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_0370_L)

1062

 

Achetée à l'État en 1689 par Jean GITTON, il en vend une part d'un quart à Étienne AVRIL.

 

Guillaume JUNG signe à Bordeaux le 23 mars 1689 pour envoyer le navire à Québec et aux Antilles. Jean GITTON, le propriétaire, vend une part d'un quart à Jean PONTOISE en janvier 1690. Le navire, commandé par le capitaine Pierre SAINT-MARQ avec un équipage de 30 hommes dont deux garçons de 17 et 22 ans et chargé de vin et vistuailles, quitte Bordeaux le 24 mars pour le Canada.

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 29 novembre 1689 la Rencontre, 150 Tx, ci devant l'Élisabeth, propriété de Jean GITTON, est de « fabrique hollandaise aagé de 12 ans ».

NNCC : 153, 187

Berthelot 1690, 12/01

(LR) et Guillemot 1689, 10/02

(LR) 3 E 1858 fol. 21

Web ACF : ADG, 6B 294 137 (Bx) et Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0406_L)

1063

Passagers arrivée :

- BERRY, …

- DUPIN, …

Auparavant la Fleur de Mai de Chaillevette, il est rebaptisé le Sage après une vent d'amirauté par son propriétaire Simon SAGE qui en vend une part d'un huitième pour 500L à G. JUNG le 26 mars 1689. Le navire, le Philippe de Bordeaux commandé par le capitaine Philippe SAGE avec un équipage de dix hommes dont deux garçons de 17 et 19 ans, quitte Bordeaux le 28 mars pour le Canada et les Îles d’Amérique. Il y a aussi à bord deux passagers : un nommé BERRY, habitant du Canada et un petit garçon de 15 ans nommé DUPIN pour servir le sieur SAGE.

NNCC : 189

Loste 1689, 26/03 (Bx); ADG, 6 B 75* fol. 17, 6 B 295, fol. 220

Web ACF : ADG, 6B 294 137v, 1689, 28/03 (Bx)

1064

 

Guillaume JUNG signe à Bordeaux le 30 mars 1689 pour envoyer le navire à Québec et aux Antilles. Le 11 avril 1692 Jean de La MAIGNIÈRE vend une part d'un tiers du navire, mentionné comme suit « Le Nom de Jésus et à présent Le Vigilant », pour 2000L à François VIENNAY PACHOT qui en détenait déjà une part d'un tiers.

 

Le navire, commandé par le capitaine Charles CHAUVITEAU avec un équipage de 15 hommes dont trois garçons de 14 et 18 ans et chargé de vin et victuailles, quitte Bordeaux le 31 mars pour le Canada.

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 30 décembre 1688 le Nom de Jésus, 100 Tx, propriété des sieurs PACHOT et BUSQUET, est de « fabrique françoise aagé de 8 ans »

NNCC : 176

ADG, 6 B 73* fol. 80, 6 B 294*; Rivière et Soulard 1692, 11/04 (LR) fol. 34

Wqeb ACF : ADG, 6B 294 141, 1689, 31/03 (Bx) et Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0371_L)

1065

 

Jean SAIGE appose sa signature à Bordeaux le 2 mai 1689 pour envoyer le navire à Québec.

NNCC : 159

ADG, 6 B 73* fol. 110, 6 B 295; Parran 29/04/1689 (Bx)

1066

Membres d’équipage :

- RIOU, Grégoire

 

Passagers arrivée :

- CEYRON, Jean

- DUBOSCQ, Raymond

- GRENIER, Jacques

- HARRIETTE (d’), … fils

Le navire, chargé de vin, d’eau-de-vie, etc., part de Bordeaux où il quitte la Gironde le 10 mai 1689 pour Québec avec quatre passagers soit d’HARRIETTE fils, commis en charge de la cargaison, Raymond DUBOSCQ, de Bordeaux, Jean CEYRON, de Toulouse et Jacques GRENIER, de Libourne. Arrivé à Québec le 3 juillet il en repart le 20 suivant pour la côte de Charbon « au lieu nommé La Baye des Espagnols, coste de Canada ». Il lève l’ancre le 16 septembre avec un chargement de charbon pour la Martinique où il arrive le 16 octobre et repart le 10 avril 1690. Le navire arrive à Bordeaux le 30 juin 1690 avec l’équipage au complet sauf Grégoire RIOU qui a déserté à Québec, quant à d’HARRIETTE fils il est resté à la Martinique.

NNCC : 201, 202

ADG, 6 B 73* fol. 118, 6 B 295, 6 B 1063, 31/06/1690; Parran 1689, 09/05 (Bx) fol. 72

1067

Membres d’équipage :

- AUBRY, Guy

- AURILLOU, Isaac

- BAUDET, François

- CHAUVIN, Paul

- CHICHÉ, Bastien

- CORNELIS, Antoine

- COSSON, Pierre

- GUILHAUME, Jean

- JEAN, Pierre

- JENCE, Cornelis

- JENCE, Pierre

- MELX, George

- PERAUDEAU, Jean

- PEROCHEAU, Antoine

Guillaume JUNG signe à Bordeaux le 12 mai 1689 pour envoyer le navire à Québec et aux Antilles, commandé par le capitaine Michel CANDÉ. Le navire la Louise de La Rochelle, avec un équipage de 13 hommes dont deux garçons de 16 et 17ans, chargé de vin et de victuailles, quitte Bordeaux le 12 mai pour le Canada.

 

« Du 23 avril 1689

Rolle de lequipage du navire La Louise comandé par Michel CANDÉ pour le voyage de Canada

Savoir

Michel CANDÉ capitaine de La Rochelle; Antoine PEROCHEAU pilote d’Oléron; Paul CHAUVIN contremaître de La Rochelle; Bastien CHICHÉ matelot idem; Guy AUBRY de La Rochelle; Pierre JEAN de St Savinien; François BAUDET de Charente; Isacq AURILLOU de St Denis d’Oléron; Pierre COSSON de Noirmoutier; Jean PERAUDEAU idem; Jean GUILHAUME idem; Antoine CORNELIS de Horne hollandois; George MELX de Siquidam hollandois; Cornelis JENCE idem; Pierre JENCE idem … pour le voyage de Canada allant à Bourdeaux… fait à la Rochelle le 23 avril 1689…».

NNCC : 167

ADCM, B 235 fol. 193, 23/04/1689; ADG, 6 B 73* fol. 132, 6 B 295

Web ACF : ADG, 6B 73 132-134 et 295 26 (Bx) et Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0387_L; FRAD01702_

B235_0388_L) 23-04-1689 (LR)

1068

Membres d’équipage :

- ARISDEY (d’), Saunat

- BASSET, Pierre

- BENESTEAU, Michel

- BIDAR (de), Trico

- BROUCHON (de), Joannis

- CASENAUX (de), Joannis

- CASERIS (de), Jean

- CLAIRY, Charles

- COULANDRE, Clément

- HARISMENDY (de), Pierre

- IRUTY (d’), Michel

- JEAN, Jean

- JOURANDE (de), Ouys

- LAGIASSE, Pierre

- Le FLATRON, Gabriel

- LENÉ, Pierre

- MICHAULAND (de), Étienne

- MIZURAT (de), Adam

- PHURSURTES, Jacques

- PRÉVOYÉ (de), Joannis

- PRUSNEAU, Jacques

- SAINT-MARTIN (de), Martin

- SALA (de), Predo

- SARRADE (de), Arrenande

- SIRIBOUROU (de), Saunat

- SIRISBARAN (de), Pierrot

- SOURNET (de), Martin

- SOUROUARD, Nicolas

- SOURSIARSABAL (de), Joannis

- SUREAU, Pierre

- TURBIDO (de), Joannis

- VIGNEAUD (du), Arnaud

 

Le navire, commandé par Simon-Pierre DENIS de Bonaventure, est loué le 26 février 1689 par son propriétaire Antoine BOUCHEL à Jean GITTON, François DUPRAT et François VIENNAY PACHOT, directeurs de la Compagnie de la Baie du Nord, pour 1050L par mois pour un voyage à la baie d'Hudson et le Canada.

 

« Du 26 may 1689

Roolle de lequipage du nare Le St Jean de La Rochelle acordé pour le voyage de la Baye du nord

Savoir

Monsieur BONNAVANTURE capitaine de Québec; Jacques PRUSNEAU maître de La Rochelle; Estienne de MICHAULAND pilote de Ciboure; Arnaud du VIGNEAUD pilote de Jarrie; Joannis de TURBIDO contremaître de Biarritz; Jacques PHURSURTES canonnier de Biarritz; Joannis de SOURSIARSABAL de Ciboure; Pierrot de SIRISBARAN second charpentier de Ciboure; Charles CLAIRY chirurgien des Sables d’Olonne; Joannis  de CASENAUX de Gatard matelot; Pierre LAGIASSE de Gatard; Arrenande de SARRADE de Biarritz; Adam de MIZURAT de St Jean de Luz; Joannis de BROUCHON de St Jean de Luz; Ouys de JOURANDE de Ciboure; Predo de SALA de Bidart; Trico de BIDAR de Ciboure; Saunat de SIRIBOUROU de Ciboure; Clément COULANDRE d’Audierne; Pierre LENÉ de St Malo; Nicolas SOUROUARD d’Audierne; Pierre BASSET de La Rochelle boulanger; Pierre SUREAU de La Rochelle garçon; Michel BENESTEAU de La Rochelle garçon; Pierre DARISMENDY d’Urrugne matelot; Martin de St Martin de Ciboure; Saunat DARISDEY de Ciboure; Joannis de PRÉVOYÉ de Ciboure; Gabriel Le FLATRON tonnelier de La Rochelle; Jean de CASERIS de Biarritz; Michel DIRUTY d’Ascagne; Martin de SOURNET d’Ascagne; Jean JEAN garçon de l’hôpital général…fait à la Rochelle le 24 mai 1689…».

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 30 décembre 1688 le Saint-Jean, 160 Tx, propriété du sieur BOUCHEL de La Rochelle, est de « fabrique françoise aagé de 8 ans » et selon celui du 29 novembre 1689 le Saint-Jean, 160 Tx, propriété du sieur BOUCHEL de La Rochelle, est de « fabrique françoise aagé de 9 ans ».

DGFC, 1 : 181

DGFQ : 334-335

NNCC : 196
RHAF, 4 : 509
B 235, 1689, 26/05 et Rivière 1689, 26/02 (LR)

Web : ACF : ADCM, Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0371_L; FRAD01702_B235_

0390_L; FRAD01702_

B235_0391_L; FRAD01702_

B235_0405_L) 24-05-1689 (LR)

1069

 

G. JUNG signe à Bordeaux le 4 juin 1689 pour envoyer le navire à Québec. Le navire, commandé par le capitaine Jacques CHAUVITEAU avec un équipage de 19 hommes dont deux garçns de 14 et 15 ans, chargé de vin, quitte Bordeaux le 6 juin pour le Canada.

NNCC : 192

ADG, 72 * fol. 68, 6 B 73* fol. 157, 6 B 295

Web ACF : ADG, 6B 295 34v (Bx)

1070

 

Avec en main un plan top secret pour envahir New York Frontenac s’embarque à La Rochelle le 7 juin 1689 sur l'un des deux navires du roi le Fourgon et l'Embuscade qui le conduisent dans le golfe du Saint-Laurent. La traversée est très longue : 52 jours et Frontenac n’arrive à Québec que le 12 octobre. Les deux navires se rendent à l’embouchure de l’Hudson et attendent en vain jusqu’à la fin décembre l’armée d’invasion. L’invasion projetée sera remise à l'année suivante mais ce sont les Anglais qui prendront alors l’offensive avec PHIPS.

 

État de ce qui a été embarqué dans les navires Fourgon et Embuscade : une chaloupe pour servir au débarquement des canons avec toute sa garniture, un avant-train , 4 pièces de canon du calibre de 12 livres, 4 affûts de campagne pour les mêmes canons, 500 boulets, 3 mortiers, 200 bombes, 300 grenades chargées, 100 pelles de bois ferrées, 200 pioches, 50 pics, 200 livres de poudre à canon, 2000 livres de poudre à mousquet, 60 quintx de lard, 2 quarts d'eau de vie, un pétard avec son plateau, crampes et tire-fond, 4 pinces de fer, 2 masses, la chèvre garnie, un avant train, 300 clous de 8 pouces, 30 livres de salpêtre, 3 pièces de cordages de 3 pouces, 30 organeaux, 70 madriers, 200 crampons pour les bombes, 60 livres de cire vieux oing du vert de gris, 8 anspects, 3 curettes, 3 baguettes de fer, 3 maillets, 3000tt de farine, un rôle de tabac.                 

Mythes et réalités, Cahier du Québec – Histoire in web cyberpresse

Web : ACF : CAOM : COL C11 A 10/fol. 286-286v

 

1071

 

idem

idem

1072

Membres d’équipage :

- BAUSIR, François

- BERTRAND, Guillaume

- BOBE, Jean

- CHAILLOU, Tharay ou Torray

- CHARLO ou CHARLES, Nicolas

- DAUNIT ou DAUVIT, Louis

- DENIAS, Jean

- DUC, Pierre

- JUNEAU ou GUVEAU, Yvon

- MECHAIN, Jean

- MECHIN, Pierre

- MOBRASSE, Pierre

- PICARD, Pierre

- QUERREAU ou GUERREAU, Jacques

- QUILLAUD, Charles

- RAYMON, Jean

- SOUBIRANT, Pierre

« Du 13 juillet 1689

Rolle de lequipage du navire L’Union comandé par le Sr Jean CHAUVET apartenant aux SSrs de la Compagnie de la Cadie pour le voyage dudit lieu. Savoir :    

Jean CHAUVET de La Rochelle, paroisse Saint-Jean, 52 ans, capitaine; Tharay ou Torray CHAILLOU (Généalogie17) de La Tremblade, 58 ans, pilote; Jean BOBE d’Oléron, 45 ans, contremaître; Guillaume BERTRAND d’Oléron, 45 ans, canonnier; Louis DAUNIT ou DAUVIT (Généalogie17) de La Rochelle, paroisse Saint-Jean, 30 ans, charpentier; Pierre MECHIN d’Oléron, 40 ans, tonnelier; Pierre SOUBIRANT chirurgien; Jean DENIAS d’Oléron, 30 ans, matelot; Pierre DUC de Royan, 25 ans, matelot; Pierre PICARD de La Tremblade, 55 ans, matelot; Jacques QUERREAU ou GUERREAU (Généalogie17) de La Rochelle, paroisse Saint-Nicolas, 55 ans, matelot; Pierre MOBRASSE d’Audierne, 20 ans, matelot; Yvon JUNEAU ou GUVEAU (Généalogie17) d’Audierne, 20 ans, matelot; Jean MECHAIN d’Oléron, 20 ans, matelot; Nicolas CHARLO ou CHARLES (Généalogie17) d’Audierne, 25 ans, matelot; Charles QUILLAUD d’Oléron, 30 ans, matelot; François BAUSIR d’Angers, 20 ans, garçon; Jean RAYMON de La Rochelle, paroisse Saint-Nicolas, 13 ans, garçon; retour à La Rochelle; fait le 5 juillet 1689, signé MASSIOT, commissaire ordinaire de la marine… à la Rochelle le 5 juillet 1689…».

 

 

RHAF, 4 : 509
B 235, 1689, 13/07 (LR)

Web : ACF : ADCM, Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0394_L; FRAD01702_

B235_0395_L), 13-07-1689 (LR)

 

1073

Membres d’équipage :

- AYRAULT, Simon

- BAPTISTE, Jean

- BAREL ou BARD, François

- BATAILLÉ, Pierre

- BIDAU, Jean

- BOUCHERON, Arnaud

- BRUSIÉ, Pierre

- CORBINEAU, Louis

- de LAPIERRE, Pierre

- DRAGEAU, Pierre

- FRANÇOIS, Nicolas

- GARCIE, Antoine

- GENDRONNEAU, Étienne

- GIRARD, Henry

- GOBIN, François

- HUSSOS, Jean

- LAFON ou LASON, Nicolas

- LAYSNÉ ou LAYMÉ, Martin

- MAISONNEUVE, Jean

- MARIN, Bernard

- ROUSSELOT, Jacques

- VIVIEN, Jacques

« Du 20 juillet 1689

Rolle de lesquipage du navire La Vierge apartenant a monsieur BOUCHEL de cette ville pour le voyage dicy en Canada et retour en cette ville commandé par

Toussin MITTIFEU de cette ville paroisse St Nicolas âgé 30 ans taille moyenne poil châtain; Jacques VIVIEN pilote de cette ville paroisse St Nicolas âgé 30 ans taille moyenne poil châtain frisé; Jean BAPTISTE chirurgien de cette ville paroisse Notre-Dame 28 ans; Nicolas LAFON ou LASON (Généalogie17) contremaître de cette ville paroise St Jean âgé 48 ans taille moyenne poil châtain; François BAREL ou BARD (Généalogie17) maître charpentier de cette ville paroisse St Jean âgé 40 ans taille moyenne poil noir; Jacques ROUSSELOT second charpentier de cette ville paroisse St Nicolas âgé de 27 ans taille moyenne poil châtain; Simon AYRAUL canonnier de cette ville paroisse St Jean âgé 49 ans taille moyenne poil noir; Jean MAISONNEUVE bosseman de Bayonne paroisse Notre-Dame âgé de 33 ans taille courte poil châtain; Bernard MARIN maître de chaloupe de cette ville paroisse Notre-Dame âgé 29 ans taille moyenne poil châtain; Pierre DRAGEAU matelot de St Froult âgé 25 ans poil châtain taille moyenne; Arnaud BOUCHERON de Bayonne paroisse de Bourgneuf âgé de 25 ans poil noir taille moyenne; Pierre BATAILLÉ de cette ville paroisse St Jean âgé 20 ans poil châtain taille moyenne; Jean BIDAU de Bourgneuf paroisse Notre-Dame âgé 22 ans poil châtain frisé taille courte; Henry GIRARD tonnelier de cette ville paroisse Notre-Dame âgé 27 ans poil châtain taille moyenne; Louis CORBINEAU de L’Île-d’Yeu âgé 21 ans poil châtain taille moyenne; François GOBIN de Noirmoutier paroisse St Philbert âgé 20 ans poil châtain taille courte; Estienne GENDRONNEAU d’Olonne âgé 20 ans poil châtain taille moyenne; Antoine GARSIE de Majorque âgé 32 ans taille haute poil noir frisé; Martin LAYSNÉ ou LAYMÉ  (Généalogie17) de Dunkerque âgé de 46 ans taille moyenne poil châtain frisé; Jean HUSSOS de Royan âgé de 18 ans taille courte poil châtain; Pierre de la PIERRE garçon de cette ville paroisse St Jean âgé 18 ans; Pierre BRUSIÉ garçon de cette ville paroisse St Jean âgé 16 ans; Nicolas FRANÇOIS garçon de paroisse St Jean âgé 17 ans… fait à La Rochelle le 12 juillet 1689 »

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 30 décembre 1688 la Vierge, 180 Tx, propriété de sieur BOUCHEL de La Rochelle, est de « fabrique hollandaise aagé de 8 ans ».

 

RHAF, 4 : 509
B 235, 1689, 20/07 (LR)

Web : ACF : ADCM, Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (, FRAD01702_B235_0370_L; FRAD01702_B235_

0396_L; FRAD01702_B235_

0397_L; FRAD01702_

B235_0398_L), 20-07-1689 (LR)

 

1074

Membres d’équipage :

- AUGÉ, Alain

- BAGNION ou BAQUION, Athanael

- BENESTEAU, Salomon

- BOUNAUD, Pierre

- BRELUREAU, Pierre 

- CADOU, Jean

- CADOU, René

- CALVÉ ou CALME, Jean

- CARRÉ, Benjamin

- CHAUVET, Jean

- DATALY, Dominique

- DAVID, Jean

- DRAIN, Charles

- DRAIN, Pierre

- DUMAINE, Jean

- DUPONOIST ou DUPORRIER, Claude

- DURAND, Jean

- FRADET, Vincent

- GOURY, Jacques

- GRENIER, Pierre

- MAGAT, Claude

- MORIN, Jean

- PAJOU, Julien

- PAUL, Jean

- PELUCHON, Étienne

- PILLET, Jean

- POIRAT, Jacques

- PRUSNEAU, François

- ROULLIER, Simon

- SAINT-PAUL (de), Nicolas

- SAUDEAU ou SOUDEAU, Jean

- SURAT, François

G. JUNG signe à Bordeaux pour envoyer le navire à Québec. Le navire, avec un équipage de 20 hommes dont trois garçons de 14, 16 et 17 ans, chargé de vin et de victuailles, quitte Bordeaux le 12 mai pour le Canada. Mais d'après les deux rôles ci-dessous le véritable départ pour le Canada s'est effectué sans aucun doute à La Rochelle et le navire n'a fait qu' un aller retour à Bordeaux.

 

Il ya deux rôles d’équipage pour ce navire pour l’année 1689 à La Rochelle, un le 23 avril et l‘autre le 20 juilllet :

« Du 23 avril et du 20 juillet 1689

Rolle de lesquipage du navire Le St François Xavier acordé pour le voyage de Canada la présente année 1689 :

François PILLET capitaine de La Rochelle, âgé de 40 ans; Salomon BENESTEAU pilotte de Saint-Gilles, 29 ou 30 ans; Jean DAVID de St Gilles âgé de 20 ans; Jacques POIRAT contremaître de La Rochelle 36 ans; Claude DUPONOIST ou DUPORRIER (Généalogie17) chirurgien de Champagne 24 ans; Claude MAGAT bosseman d’Olonne 28 ans (sur le rôle du 23 avril seulement, il ne s’est pas embarqué pour le Canada); Vincent FRADET de L’Île-d’Yeu 26 ans (sur le rôle du 23 avril seulement, il ne s’est pas embarqué pour le Canada); Charles DRAIN de L’Île-d’Yeu bosseman 26 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement);Jacques GOURY de St Martin de Ré canonnier 38 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Pierre BOUNAUD canonnier de l’Île d’Yeu 47 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Jean DUMAINE charpentier de La Rochelle 30 ans; Benjamin CARRÉ charpentier de La  Rochelle 19 ans; Estienne PELUCHON de La Rochelle maître vallet 25 ans; Atanael BAGNION ou BAQUION (Généalogie17) de Chaume 36 ans; Jean CHAUVET d’Olonne 31 ans; Jean DURAND de St Malo 26 ans (sur le rôle du 23 avril seulement, il ne s’est pas embarqué pour le Canada); Pierre BRELUREAU du port des Barques 22 ans; Pierre GRENIER de St Valéry 20 ans (sur le rôle du 23 avril seulement, il ne s’est pas embarqué pour le Canada); René CADOU de St Gilles 18 ans; Julien PAJOU de Noirmoutier 21 ans; Jean PILLET de L’Île-d’Yeu 29 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Jean CALVÉ ou CALME (Généalogie17) d’Audierne 21 ans; Nicolas de ST PAUL de St Gilles 24 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Jean SAUDEAU ou SOUDEAU (Généalogie17) de St Gilles 30 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Jean MORIN de St Martin 20 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Pierre DRAIN de L’Île-d’Yeu 22 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Jean CADOU idem 32 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); François PRUSNEAU idem 25 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); Allain AUGÉ coq de l’Île d’Aix 17 ans; Jean PAUL garçon d’Audierne âgé de 17 ans (sur le rôle du 20 juillet seulement); François SURAT de La Rochelle 16 ans; Dominique DATALY de Bilbao garçon 14 ans; Simon ROULLIER d’Oléron (sur le rôle du 20 juillet seulement) … fait à La Rochelle le 23 avril 1689 … le 8 juillet 1689 ».

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 30 décembre 1688 le Saint-François-Xavier, 250 Tx, propriété du sieur DOMBOURG, est de « fabrique hollandaise aagé de 10 ans ».

 

NNCC : 195

Bagard 1689, 30/07 (LR)

RHAF, 4: 509
B 235, 1689, 23/04 et 20/07 (LR)

Web : ACF : ADCM, Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0387_L; FRAD01702_B235_

0395_L; FRAD01702_

B235_0396_L), 23-04 et 20-07-1689 (LR)

 

 

                                        autres engagés de 1689                    autres immigrants de 1689                       autres émigrants de 1689

 

1690

Conquête de l'Acadie et siège de Québec

par William PHIPS

 

Québec, capitale de la Nouvelle-France, 1690

Le gouverneur de la Nouvelle-France Frontenac en route pour Cataracoui en 1690

Adapté du dessin de Palacios dans Blanc et Or : le régime français au Canada, Doubelday Canada Limited, 1959, Costain, Thomas B., page 194.

Sources : John Henry de Rinzy / BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES Canada / C-013325 in http://www.recitus.qc.ca/images/main.php?g2_itemId=667

 

« Plan de Québec en la Nouvelle-France assiégé par les Anglais le 16 d'Octobre 1690 jusqu'au 22 dudit mois qu'ils furent obligés de se retirer chez eux, apprès avoir esté bien battus par Mr le Comte de Frontenac Gouverneur général du Pays. 1690 »

Le gouverneur de la Nouvelle-France Frontenac reçoit l'envoyé de sir William PHIPPS en 1690

Sources : Charles William Jefferys / Bibliothèque et Archives Canada / C-073710 in http://www.recitus.qc.ca/images/main.php?g2_itemId=669

Destruction de Port-Royal et siège de Québec 

 

La destruction de Port-Royal :

 

Dans la deuxième année de la Première guerre intercoloniale de 1689-1697 le Bostonnais William PHIPS s'amène le 19 mai devant Port-Royal. La place n'a ni fort, 

ni fortifications et, est mal défendue par 70 soldats, « chétifs, mal arméz et plus mal intentionnés, que les habitants ». Trois seulement se sont présentés au gouverneur 

de l'Acadie, Louis-Alexandre Des FRICHES de Menneval, qui malade était réduit à l'inaction. De plus la nette supériorité en nombre des ennemis, « en estat de mettre 

à terre plus de huict cents hommes en une demye heure », note Louis PETIT, vicaire général de l'Acadie, expliquent pourquoi le gouverneur n'a d'autre choix que de

lui demander de négocier la reddition. Celui-ci obtient des conditions honorables mais PHIPS renie aussitôt sa parole : l'église et l'école sont incendiées, les maisons pillées. 

Le gouverneur est fait prisonnier, amené à Boston, il sera libéré en 1691. Le Sulpicien Louis GEOFFROY, le prêtre Claude TROUVÉ et Louis PETIT sont aussi

amenés comme prisonniers à Boston. En automne, ils font partie des otages que PHIPS embarque avec lui quand il revient pour attaquer Québec.
 
Capture de sept navires de pêche à l'île Percé et la résistance de la communauté de Rivière-Ouelle :  

Durant cette guerre plusieurs établissements côtiers de la Nouvelle-France sont détruits; c'est le cas, entre autres, de la communauté de « l'île de Percé ». Les capitaines 

anglais William MASSON et Francis GODERIS, avec leurs navires le Blessed William et le John and Catherine, y capturent sept ou huit navires de pêche :

le « flibot », un navire de 300 Tx, le Saint-Pierre de Bayonne, trois navires demeurés inconnus, l'Espérance du Havre de Grâve et la Sainte-Vierge de Honfleur. L'un 

des navires inconnus pourrait être la Princesse de Bayonne, commandé par le capitaine Pierre de HIRIGOYEN, co-équipier de Pierre de CLAVERIE. La perte du 

navire est mentionnée le 16 octobre 1690 dans un acte notarié. Conduits à New York tous les navires y seront vendus. 


Toutefois, à Rivière-Ouelle, sous la conduite de leur curé, Pierre FRANCHEVILLE, les habitants repoussent un détachement de la « flotte de PHIPS »  quelque temps 

avant le siège de Québec. En voici le récit fait par Gédéon de CATALOGNE, publié dans la collection de Mémoires et de Relations sur l'histoire ancienne du Canada en 

1871 et rapporté par l'historien Ernest Myrand : « à la Rivière-Ouelle, le sieur de Francheville, curé, prit un capot bleu, un tapabord, un fusil en bon état,  et se mit à 

la tête de ses paroissiens. Ils firent plusieurs décharges sur les chaloupes qui furent contraintes de se retirer au large avec pertes, sans avoir blessé un  Français ».

Le 7 octobre 1690 trente-trois voiles anglaises se dirigent vers Québec. Ils lèvent le siège le 21 octobre soit 7 jours après leur arrivée. Bonne défense des Canadiens avec 

l’artillerie et les renforts de troupes venues de Montréal.

 

Le siège de Québec, Frontenac répond par la bouche de ses canons :

 

Le principal héros est sans nul doute Louis de BUADE, comte de Frontenac et de Palluau. Il est alors le gouverneur général de la Nouvelle-France. PHIPS envoie une 

missive demandant au gouverneur de lui livrer la ville et Frontenac lui écrit qu’il lui répondrait par la bouche de ses canons. Louis Hector de CALLIÈRE est, quant à lui, le

gouverneur de Montréal, tandis que Claude de RAMEZAY est celui de Trois-Rivières. Peu avant le début des hostilités, ces derniers sont sommés par Frontenac de lui prêter

main forte à Québec, avec l'aide de leurs troupes et de leurs milices. Philippe de RIGAUD de Vaudreuil est alors le colonel des troupes de la Nouvelle-France et le bras 

droit de Frontenac. Il commande entre autres plusieurs raids chez les Iroquois.

 

Trois des frères LEMOYNE, Charles, Jacques et Paul, ont tous participé activement à la défense de Québec. Charles, premier baron de Longueuil, est capitaine lors 

des combats. Secondé par des Hurons et des Abénaquis, il est affecté, entre autres, à surveiller les mouvements de la « flotte de PHIPS ». Jacques, sieur de Sainte-Hélène,

est un militaire de carrière et un des commandants du massacre des habitants de Corlaer, aujourd'hui Schenectady dans l'État de New-York. Cette ville est attaquée à l'hiver 

1690, en représailles pour le massacre de Lachine survenu l'été précédent. Durant le siège de Québec, c'est apparemment Sainte-Hélène qui abat d'un boulet de canon le 

pavillon du navire amiral de PHIPS, le Six Friends. Blessé durant la bataille, Sainte-Hélène meurt peu après la victoire. Leur frère Paul, sieur de Maricourt, pour sa

part, revient d'une expédition à la baie d'Hudson, à bord d'un navire commandé par le Sieur Bonaventure et appartenant à un riche marchand de Québec, Charles AUBERT 

de la Chesnaye. Lors du siège de Québec, Pierre de SAINT-OURS est premier capitaine des troupes; Daniel d'AUGER de Subercase est major; Rémy GUILLOUET

d'Orvilliers est capitaine des gardes; Pierre DESCAYRAC, Philippe CLÉMENT Du Vuault de Valrennes, René-Louis CHARTIER de Lotbinière, Joseph et

François DESJORDY de Cabanac sont tous capitaines. Joseph-François HERTEL de La Fresnière qui avait déjà, au cours de l'hiver précédent, mené une expédition 

et attaqué le bourg fortifié de Salmon Falls au nord de Boston, et Ignace BOUCHER de Grosbois, le fils de Pierre BOUCHER seigneur de Boucherville, participent

également à la défense de Québec. Le sieur de Clermont est, quant à lui, un lieutenant « réformé »; il est tué à la Canardière, le 18 octobre 1690.  

 

Les Anglais débarquent le 18 octobre, entre Québec et Beauport, 1500 hommes et 5 pièces de canon portant des boulets de 6 ou 8 livres. Dans l’affrontement ils tuent 

4 Français et en blessèrent 7. Durant les trois jours où ils campent sur les lieux ils incendient 6 ou 7 fermes, tuant 2 Français et en blessant 13 autres dans des combats 

divers. Ils levèrent le camp le 21. Pendant ce temps à partir du 18 les Anglais bombardent Québec en déchargeant 1500 coups de canon qui tuent un enfant et causèrent pour

15 ou 20 « escus » de dommage dans la basse et la haute ville. Les Anglais retraitent le 23 octobre et tentent un autre débarquement sur l’Île d’Orléans mais sans succès.

Durant le siège les Français tuent 100 Anglais et en blessent un très grand nombre d’autres. Leurs boulets de canons de 18 livres endommagent aussi considérablement 

dès le début quatre des grands vaisseaux de la « flotte de PHIPS ». Le vaisseau amiral perd son pavillon, le grand mat est coupé en deux, le mat de misaine brisé, la cabine 

transpercée et la galerie de la poupe fracassée. Forcé de retraiter, de même que les trois autres bâtiments moins endommagés cependant les Anglais laissent sur le terrain 

un câble et la lourde ancre du navire amiral valant 1000 « escus », trois chaloupes, leurs cinq pièces d’artillerie, quantité de munitions et d’armes, etc.


Au moment du siège de Québec une armée de 4000 Anglais et de 2000 Indiens, les Loups, se dirigeaient par voie de terre en direction de Montréal. Toutefois dès le début 

de leur marche une maladie parmi les Anglais tua quelques Loups qui blâment les Anglais et chacune des armées retraite alors dans leurs quartiers.

L'échange de prisonniers anglais et français après le siège de Québec :

Il faut d'abord savoir qu'en remontant le fleuve vers Québec, la « flotte de PHIPS » croise un navire qu'elle capture aussitôt. L'embarcation transporte plusieurs 

personnes dont la femme de JOLLIET, Claire BISSOT, et sa mère (Marie COUILLARD), « mademoiselle » de LALANDE. À bord du Six Friends de PHIPS

celles-ci assistent au bombardement de Québec. À la fin des hostilités, le 24 octobre, au moment où PHIPS s'apprête à retourner à Boston, mademoiselle de LALANDE

lui suggère de procéder à un échange de prisonniers. Elle sert d'intermédiaire entre PHIPS et Frontenac et permet l'échange d'une quinzaine de Français, dont Louis 

GEOFFROY, Claude TROUVÉ et Louis PETIT. Parmi les Anglais, il y a surtout des militaires, mais aussi une jeune fille du nom de Sarah GERISH. La courte vie de

cette dernière est racontée par Jeanne-Françoise JUCHEREAU de La Ferté, dans sa relation du siège de Québec. Entre autres, il est mentionné qu'elle avait été adoptée 

par madame de Champigny et confiée aux Hospitalières de l'Hôtel-Dieu. Il semble que c'est avec regret que la petite prit le chemin du retour et qu'elle mourut peu après.
******

Sources : Bulletin des Recherches Historiques, volume 42, pages 461-479; Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Louis Petit in http://www.biographi.ca/FR/index.html; Journal des Jésuites, Relations des Jésuites, vol. 64, pages 40-52 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations/; The  Documentary History of the State of New York, pages 140-172. O'Callaghan, Edmund Bailey. (références et informations fournies par William Lambert)


1690

 

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

1075

Le Saint-François-Xavier,

de Québec

35-40 Tx

Pierre MOISANT, capitaine

F. VIENNAY PACHOT

Intendant CHAMPIGNY

Québec

La Rochelle

Capturé 11 jun île d'Yeu

1076

Le Six Friends

.

Sir William PHIPS

. .

Natasket près Boston d 10 aoû

P-R 19 mai, Boston, Qc 14 oct, dép 21 oct

 

1077

La Mary

60 Tx

John RAINSFORD

. .

idem

idem

Coulée pte ouest d'Anticosti

1078

L'Elisabeth and Mary

45Tx  

. . .

idem

idem

Coulée

1079

L'Hannah and Mary

40 Tx 

. . .

idem

idem

idem

1080

La Mary Ann

. . . .

idem

idem

idem

1081

Le Porcupine

.

Cyprian SOUTHACK, capitaine

. .

idem

Port-Royal 19 mai, Boston 

1082 à

1107

« flotte de PHIPS »

.

.

. .

idem

Pt-Royal 19 mai,Boston, Qc 14 oct, dép 21 oct

1108

Le Blessed Wiliam,
de New York

.

William MASSON, capitaine

. .

New York

Golfe Saint-Laurent

1109

Le John  and Catherine,
de New York

.

Francis GODERIS, capitaine

. .

idem

idem

1110


Le Resolucon
, de New York

.

Geo BOLLEN, capitaine

. .

idem

idem

1111

Le Royal Albany,
de New York

.

Gerrit HARDENBERG, capitaine

. .

idem

idem

1112

La Marie, de La Rochelle

250-280 Tx

Alain DURAND, cap.

. .

Bordeaux

Canada, Antilles

1113

La Katharine ex Masson ex « flibot » 

300 Tx

 

Frs ROMBOUTSJacob TELLER, Is. DeRIEMER

France

île  Percée

Pris par les Anglais, conduit vendu à New York 23 oct

1114

Le Beaver ex Francis and Thomas ex Saint-Pierre,
de  Bayonne

100 Tx

ex capitaine Pierre de CLAVERIE ou de CLABIER  

Bayonne

Peut-être île Percée jun

Pris par les Anglais, conduit et vendu à New York

1115
La Princesse
, de  Bayonne
225 Tx Pierre de HIRIGOYEN, capitaine idem Terre-Neuve et île Percée idem

1116

Le Thomas and Humprey

DENNIS, capitaine

France

île Percée

idem

1117

Le Jacob

 

idem

idem

idem

1118

Le Pink Charles

 

idem

idem

idem

1119

Le Horne Frigott
ex Espérance, du Havre de Grâce

Robert COLLIFORD, capitaine; ex capitaine J. BOUGOURD

Le Havre

idem

Pris par les Anglais 1er aoû, conduit et vendu à New York

1120

Le Resolution ex 

Sainte-Vierge, de Honfleur

ex capitaine Guillaume BOUGOURD

 

Honfleur

idem

Pris par les Anglais, conduit et vendu à New York

1121

Les Armes de la compagnie,

de La Rochelle ex Famille ou

Sainte-Famille

80-100 Tx 

S.-Pierre DENIS de Bonaventure ou

Chs FRANÇOIS

Cie du Canada

J. GITTON pour Cie du Canada

La Rochelle

Canada, Mer du Nord (baie d'Hudson) ou Qc, Antilles

1122

L'Union

 

Élie GROUSSEAU

Cie d'Acadie

 

idem

Port-Royal

1123

Le Saint-François de Paul,

de La Rochelle

120 Tx 

Pierre DURAND, cap. de La Rochelle

A. PERÉ, S. BERNON et Fr. PACHOT

Cie de Guinée

idem

Québec, Martinique

1124

Le Mathieu ou Saint-Mathieu,

 de La Rochelle

50-70 Tx

Salomon BENESTEAU, capitaine

Jean GRIGNON

La Rochelle, Bordeaux

Québec

1125

La Vierge, de La Rochelle

150-200 Tx

Toussaint METIFEU

A. BOUCHEL

LR, Bordeaux

Québec (Canada)

Capturé, conduit à Flessingue

1126

Le Diamant, de Bordeaux

130 Tx

Jacques JENTEL, cap.

Étienne d'HARRIETTE

Bordeaux

idem

 

1127

La Notre-Dame de Protection

150 Tx

J-B MORNANT (?), cap. La Rochelle Terre-Neuve, Québec

1128

La Notre-Dame de Protection

60 Tx

N. BLACQUETOT 

N. GROZÉ et REYAL

N. GROZÉ

La Rochelle

Acadie, Québec, Antilles

Prise, coulée devant Tadoussac nov

1129

Le Saint-Nicolas,

de La Rochelle

150Tx  

Étienne DOLBECQ, capitaine

Nicolas CLAESSEN

Commissaire de la marine

La Rochelle, Bordeaux

Québec, banc Terre-Neuve, Antilles

 

1130

La Fleur de Mai,

de Chaillevette

 

Jean MORGAT, capitaine

 

.

 

Québec dép 6 déc

La Rochelle

1131

Le Glorieux, de Bordeaux

160-200 Tx

Louis de HARISMENDY, capitaine

SAIGE et BRIANT

.

Bordeaux

Terre-Neuve, Québec, hiverna

Rochefort 26 jun 1691

1132

Le Saint-François-Xavier,

de La Rochelle

200-270 Tx

François PILLET, cap.

BOURDON vve,puis GITTON, F. PILLET et F. JEANNE

.

La Rochelle

île Percée jun, Québec

idem

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

1075

 

François VIENNAY PACHOT, marchand de Québec, propriétaire du navire, le met à la disposition de Frontenac et le loue à l'intendant CHAMPIGNY, qui l'affrète pour envoyer des dépêches de Québec à La Rochelle. Deux frégates hollandaises capturent et rançonnent le navire le 11 juin 1690 près de l'île d'Yeu et retiennent en otage le fils du capitaine Pierre MOISANT. Ce dernier demande au propriétaire de lui donner 1500L pour la rançon puis menace de vendre le navire après le refus du fils PACHOT, malgré que son père à Québec ait tirée une lettre de change de 625L sur son fils datée du 28 avril 1690.

NNCC : 194

Genaple 1690, 30/03 (Qc)

1076

Passagers arrivée :

- MARCH, John

Prisonniers amenés à Boston, puis à Québec :

(p-ê dans ce navire)

- BISSOT, Claire-Françoise

- COUILLARD, Marie

- * DesFRICHES de Menneval, Louis-Alexandre

- * GEOFFROY, Louis

- * PETIT, Louis

- * TROUVÉ, Claude

PHIPS se rend d'abord devant Port-Royal et obtient la reddition de la place, puis contrairement à sa promesse la détruit. Le gouverneur est fait prisonnier, amené à Boston, il sera libéré en 1691. Le Sulpicien Louis GEOFFROY, le prêtre Claude TROUVÉ et Louis PETIT sont aussi amenés comme prisonniers à Boston. En automne, ils font partie des otages que PHIPS embarque avec lui quand il vient attaquer Québec. 

Le 7 octobre 1690 trente-quatre voiles anglaises, la « flotte de PHIPS » montés par 2 300 hommes, se dirigent vers Québec. Comme la saison est fort avancée PHIPS doit faire vite s'il ne veut pas que ses navires soient pris dans les glaces. Les Anglais débarquent le 18 octobre, entre Québec et Beauport, 1500 hommes et 5 pièces de canon portant des boulets de 6 ou 8 livres. Dans l’affrontement ils tuent 4 Français et en blessèrent 7. Durant les trois jours où ils campent sur les lieux ils incendient 6 ou 7 fermes, tuant 2 Français et en blessant 13 autres dans des combats divers. Ils levèrent le camp le 21. Pendant ce temps à partir du 18 les Anglais bombardent Québec en déchargeant 1500 coups de canon qui tuent un enfant et causèrent pour 15 ou 20 « escus » de dommage dans la basse et la haute ville.

Durant le siège les Français tuent 100 Anglais et en blessent un très grand nombre d’autres. Leurs boulets de canons de 18 livres endommagent aussi considérablement dès le début quatre des grands vaisseaux de la « flotte de PHIPS ». Le vaisseau amiral perd son pavillon, le grand mat est coupé en deux, le mat de misaine brisé, la cabine transpercée et la galerie de la poupe fracassée. Forcé de retraiter, de même que les trois autres bâtiments moins endommagés cependant les Anglais laissent sur le terrain un câble et la lourde ancre du navire amiral valant 1000 « escus », trois chaloupes, leurs cinq pièces d’artillerie, quantité de munitions et d’armes, etc. Ils lèvent le siège le 21 octobre soit 7 jours après leur arrrivée. Les Anglais retraitent le 23 octobre et tentent un autre débarquement sur l’Île d’Orléans mais sans succès.

John MARCH, capitaine d'une compagnie de volontaires, participe à l'expédition. On ne sait pas sur quel navire ces soldats se sont embarqués.

BRH 42 : 461-479
LOUISPETIT in web DBC

RJ, 64 : 40-52

Web gouv

1077

 

Brigandin Mary, une partie de l'équipage revint à Boston au printemps suivant.


La destruction du poste de Louis JOLLIET et le récit du naufrage du Mary et du sauvetage de son équipage à l'île d'Anticosti. Louis JOLLIET, véritable explorateur de l'Amérique du Nord et découvreur du Mississippi, possède à l'époque plusieurs postes de commerce et de pêche, entre autres à l'île d'Anticosti et dans les îles de Mingan, où il séjourne chaque été avec sa famille. L'historien Ernest Gagnon raconte que ces postes sont détruits par la flotte de PHIPS en route vers Québec. Ironie du sort, au retour de PHIPS vers Boston, sa flotte est dispersée par le mauvais temps et un de ses navires, le brigantin Mary, fait naufrage sur la pointe ouest de l'Île d'Anticosti.

Un autre historien, Alain Grandbois, raconte les événements entourant le naufrage du Mary sur l'île d'Anticosti : « …un certain capitaine RAINSFORD fit naufrage sur les côtes de l'île. Son équipage comptait soixante-sept hommes. Ils errèrent longtemps sur les rochers des falaises, coururent les forêts, parvinrent enfin au poste de JOLLIET. Tout était en cendres. L'hiver venait, les tempêtes, la neige. Ils élevèrent un abri, luttèrent contre le froid, la faim. Au printemps, quarante hommes avaient succombé. Alors cinq des survivants montèrent à bord d'une mauvaise barque qu'ils avaient construite avec les débris du naufrage et purent enfin, après six semaines d'une épouvantable navigation, rejoindre la côte américaine. Un vaisseau de Boston, chargé de secourir ceux qui étaient demeurés dans l'île y trouva dix-sept hommes rongés par le scorbut et la folie. La petite vérole avait tué les autres ».

Web gouv

1078

 

L'Elisabeth and Mary, une barque de 45 Tx, un des quatre navires de la flotte de PHIPS qui firent naufrage en 1690. C'est peut-être lui ou l'Hannah and Mary où s’étaient embarquées les compagnies de Dorchester et de Roxbury qui constitue l'épave retrouvée à l'anse aux Bouleaux où tous périssent et un seul membre de la compagnie de Roxbury, Samuel NEWALL, revient à Boston, en 1695, remis en liberté par les Français après avoir été fait prisonnier par les « Indiens »

Découverte de l'épave de L'Elisabeth and Mary : http://www.ccq.gouv.qc.ca/phips/phips1.htm 

idem

1079

Membres d’équipage :

- NEWALL, Samuel

L'Hannah and Mary, un ketch de 40 Tx, un des quatre navires de la flotte de PHIPS qui fait naufrage en 1690. C'est peut-être lui ou l'Hannah and Mary où s"étaient embarquées les compagnies de Dorcherster et de Roxbury qui constitue l'épave retrouvée à l'anse aux Bouleaux où tous périssent et un seul membre de la compagnie de Roxbury, Samuel NEWALL, revient à Boston, en 1695, remis en liberté par les Français après avoir été fait prisonnier par les  « Indiens ».

idem

1080

 

Ketch de 70 Tx, une poignée d'hommes de la compagnie de Newbury se noyent lors du naufrage du Mary Ann alors que le plupart des passagers sont sauvés par un autre navire.

idem

1081

Membre d'équipage :

- BASSET, David

David BASSET, négociant huguenot établi à Boston, est maître du Porcupine sous les ordres du capitaine Cyprian SOUTHACK lors de la prise de Port-Royal par PHIPS en 1690.

BASSETDAVID in web DBC

1082

à 1107

 

Les 26 autres navires de la flotte de PHIPS, des navires marchands de la région de Boston.

web gouv

1108

 

Le capitaine William MASSON, capitaine du navire le Blessed William de New York, obtient une commission le 19 mai 1690 à New York pour aller au Canada et lui donnant le droit de s'emparer et saisir toutes marchandises aussi bien sur terre que sur des navires français et les ramener à New York pour y être vendues. Avec le capitaine Francis GODERIS il capture le navire le Saint-Pierre de Bayonne, commandé par le capitaine Pierre de CLAVERIE, devenu le Francis and Thomas puis le Beaver. (références et infos fournies par William Lambert)

The Documentary History of the State of New York : 141 (réf. fournies par William Lambert)

1109

Le capitaine Francis GODERIS, capitaine du brigandin le John and Catherine de New York, obtient une commission le 20 mai 1690 à New York pour aller au Canada et lui donnant le droit de s'emparer et saisir toutes marchandises aussi bien sur terre que sur des navires français et les ramener à New York pour y être vendues. Avec le capitaine William MASSON il capture le navire le Saint-Pierre de Bayonne, commandé par le capitaine Pierre de CLAVERIE, devenu le Francis and Thomas puis le Beaver. (références et nfos fournies par William Lambert)

idem

1110

Le capitaine Geo BOLLEN, capitaine du sloop le Resolucon de New York, obtient une commission similaire en mai 1690 à New York pour aller au Canada et lui donnant le droit de s'emparer et saisir toutes marchandises aussi bien sur terre que sur des navires français et les ramener à New York pour y être vendues. (références et infos fournies par William Lambert)

idem

1111

Le capitaine Gerrit HARDENBERG, capitaine du sloop le Royal Albany de New York, obtient une commission similaire en mai 1690 à New York pour aller au Canada et lui donnant le droit de s'emparer et saisir toutes marchandises aussi bien sur terre que sur des navires français et les ramener à New York pour y être vendues. (références et infos fournies par William Lambert)

idem

1112

Guillaume JUNG signe à Bordeaux le 7 mars 1690 pour envoyer le navire au Canada et aux Antilles. Il est commandé par le capitaine Alain DURAND.

NNCC : 170

ADG, 6 B 74* fol. 10, 6 B 295 fol. 115

1113

Navire de pêche français capturé par les capitaines anglais William MASSON et Francis GODERIS dans le golfe Saint-Laurent, il est amené à New York. Ce « flibot » de 300 Tx, est comdamné en cour à New York sous le nom de Masson. Puis le 23 octobre 1690 il est vendu à l'encan sous le nom de Katharine à maître Jacob MILBORNE au nom de Francis ROMBOUTSJacob TELLER et Isaack DeRIEMER. (références et infos fournies par William Lambert)

The Documentary History of the State of New York : 166, 167 (réf. et infos fournies par William Lambert)

1114

 

Membre d'équipage :

CASTILION (de), Nicolas
- CHRISTOLL, Adam

Une frégate de pêche basque a été prise par la flotte anglaise de PHIPS. Huit à dix matelots se sont échappés de navires de pêche et sont allés à Québec.

Cette frégate est peut-être le Saint-Pierre de Bayonne, commandé par le capitaine Pierre de CLAVERIE.  Il est capturé dans le golfe Saint-Laurent par les capitaines William MASSON et Francis GODERIS. Il est amené puis vendu à New York sous le nom de Francis and Thomas puis de Beaver en décembre 1690. Il était chargé de 300 boisseaux de sel, valant 18D le boisseau, soit 22L 10D d'après l'inventaire fait à New York le 22 septembre 1690. Adam CHRISTOLL, Pierre de CLABIER et Nicolas de CASTILION déposent en cour lors de la saisie et de la vente du navire. Celui-ci sera commandé le capitaine DENNIS. (références et infos fournies par William Lambert)

BRH, 42 : 461-479

The Documentary History of the State of New York : 166, 167, 168 (réf. et infos fournies par William Lambert)

1115
La Princesse de Bayonne, commandé par le capitaine Pierre de HIRIGOYEN, co-équipier Pierre de CLAVERIE est capturée à l'île Percée par les Anglais. L'abandon du navire est mentionné le 16 octobre 1690 dans un acte notarié. Abandon au réquisitoire de Louis ACART faisant pour Manuel ALEXANDRE, de Bayonne, par devers Pierre HAROUARD, assureur de ce dernier, sur l'argent donné à la grosse aventure au profit du navire la Princesse, de Bayonne, 225 Tx, capitaine Pierre de HIRIGOYEN, pour aller à Terre-Neuve pêcher la morue et à l'île Percée; abandon à la suite de la prise dudit navire à Percée par les ennemis de l'État. (Étude de Menon : Rivière et Soullard, notaires à La Rochelle)  Ce navire pourrait être l'un des trois navires suivants demeurés anonymes aussi capturés à l'île Percée et vendus à New York. (références et infos fournies par William Lambert)
MG6-A2 (réf. et infos fournies par William Lambert)

1116

Ce navire de pêche français, au nom demeuré inconnu, est capturé par les capitaines anglais William MASSON et Francis GODERIS dans le golfe Saint-Laurent. Il est amené puis vendu à New York sous le nom de Thomas et Humprey. Il était chargé de 20 boisseaux de sel, valant 18D le boisseau, soit 22L 10D, 25 peaux d'orignal et quelques de cidre sure, valant 10L d'après l'inventaire fait à New York le 22 septembre 1690. (références et infos fournies par William Lambert)

The Documentary History of the State of New York : 168 (réf. et infos fournies par William Lambert)

1117

Ce navire de pêche français, au nom demeuré inconnu, est capturé par les capitaines anglais William MASSON et Francis GODERIS dans le golfe Saint-Laurent. Il est amené puis vendu à New York sous le nom de Jacob. Il était chargé de 100 boisseaux de sel, valant 18D le boisseau, soit 7L 10D,  de 25 peaux de castor, valant 12L 90Det de 40 peaux d'orignal, valant 16L d'après l'inventaire fait à New York le 22 septembre 1690. (références et infos fournies par William Lambert)

idem

1118

Ce navire de pêche français, au nom demeuré inconnu, est capturé par les capitaines anglais William MASSON et Francis GODERIS dans le golfe Saint-Laurent. Il est amené puis vendu à New York sous le nom de Pink Charles. Il était chargé de 36 peaux de vison, valant 3L, de 50 peaux de castor, valant 24L, de 20 peaux de phoque, valant 1L, de 36 peaux de martre, valant 2L 5Det de 100 boisseaux de sel, valant 18D le boisseau, soit 7L 10D d'après l'inventaire fait à New York le 22 septembre 1690. (références et infos fournies par William Lambert)

idem

1119

Membre d'équipage :

DIEUSX, Pierre
- GILBERT, François
- LEHAIRE, Jacques

Navire de pêche français capturé par les capitaines anglais William MASSON et Francis GODERIS vers le 1er août (nouveau style) voguant en face de l'île Percé, l'Espérance du Havre de Grâce était commandé par le capitaine J. BOUGOURD et armé en France par LÉON et LAFFERIE (?). Il est amené puis vendu à New York sous le nom de Horne Frigott. Pierre DIEUSX, Jacques LEHAIRE et François GILBERT ont déposé en cour lors de la saisie et de la vente du navire. Il était chargé de 20 tonnes de sel, valant 36L et de 150 quintaux de poisson, valant 45L d'après l'inventaire fait à New York le 22 septembre 1690. Le navire sera commandé par le capitaine Robert COLLIFORD, pirate connu. (références et infos fournies par William Lambert) 

The Documentary History of the State of New York : 159, 160, 168 (réf. et infos fournies par William Lambert)

1120

 

Navire de pêche français capturé par les capitaines anglais William MASSON et Francis GODERIS dans le golfe Saint-Laurent, la Sainte-Vierge de Honfleur est commandé par le capitaine Guillaume BOUGOURD. Il est amené puis vendu à New York sous le nom  de Resolucon. Il sera commandé par le capitaine George BOLLEN. (références et infos fournies par William Lambert) 

The Documentary History of the State of New York (réf. et infos fournies par William Lambert)

1121

Membre d'équipage :

- AGÉ, Pierre

- BARISSON, Pierre

- BASSET, Pierre

- BELLINAU, Abraham

- BEURET, Jean

- BLANCHARD, Jean

- CHERPENTIER, Michel

- CHEVAILLIÉ, Jean

- DAVID, Jean

- DUBOIS, Pierre

- GRIGNAUD, André

- GROLLON, Jean

- HORT, Michel

- HOULAGAN, Mathieu

- JOUAN, Amateur

- La ROCHE, Paul

- LORIOU, François

- MOUSNIER, Gabriel

- PERAUD, Étienne

- POUPART, Jacques

- RAGUENAUD, Pierre

- RANCIER, François

- ROBERT, Jean

- ROCHE, Jean

- ROMIOUX, Jean

- VIVIEN, Jacques

Navire acheté le 12 janvier 1690 pour 8100L à Théodore PAGÈS et Daniel TANDEBARETZ par Jean GITTON pour la Compagnie du Nord du Canada, il l'arme aussi pour le nouveau propriétaire. Bosher (1) donne deux entrées pour ce navire qui s'appelait la Famille ou Sainte-Famille. Le navire prend la mer à La Rochelle soit pour Québec et la baie d'Hudson ou soit pour Québec et les Antilles et le capitaine était soit Simon-Pierre DENIS de Bonaventure ou soit Charles FRANÇOIS. VERDEN signe à Bordeaux le 10 avril 1690.

 

« Du 22 mars 1690

Rolle de lequipage du navire Les Armes de la Compagnie pour le voyage de Canada et de la mer du Nord    

M de BONNAVENTURE capitaine; Jacques VIVIEN capitaine de La Rochelle; Abraham BELLINAU pilote de La Tremblade; Pierre AGÉ second pilote de Rochefort; Mathieu HOULAGAN contremaître de La Rochelle; Pierre DUBOIS premier charpentier de La Rochelle; Jean ROCHE second charpentier de La Tremblade; Pierre BARISSON de Rochefort canonnier; Michel CHERPENTIER de La Rochelle tonnelier; Jean ROMIOUX chirurgien de Bordeaux; Pierre BASSET de La Rochelle boulanger; Michel HORT de St Jean de Luz matelot; Jean ROBERT des Mathes matelot; Jean BLANCHARD de Chaillevette matelot;  André GRIGNAUD de La Tremblade matelot; Jean DAVID de La Tremblade matelot; François LORIOU de La Tremblade matelot; François RANCIER de La Tremblade matelot; Jean GROLLON du Fouilloux matelot; Jean BEURET de La Tremblade matelot; Jean CHEVAILLIÉ de La Tremblade matelot; Pierre RAGUENAUD de La Tremblade matelot; Paul La ROCHE du Chapus matelot; Estienne PERAUD de St Rogatien cuisinier; Jacques POUPART du Bourg d’Arvert garçon; Amateur JOUAN de La Rochelle garçon; Gabriel MOUSNIÉ de Chissé coq … fait à La Rochelle ce 25 mars 1690… ».

 

M. de Bonaventure, beau-frère de La Chesnaye, qui commandait le « vaisseau du Nord », fait un procès-verbal, remis aux fermiers de l'endroit et porté à Québec, expliquant pourquoi il relâchait à Rivière-du-Loup sans décharger les marchandises de la Compagnie du Canada vu le siège de Québec.

BRH, 42 : 476
NNCC : 138, 193 (1)

ADCM, B 235 fol. 206 etc., B 5686, 12 et 28/01/1690

Berthelet 1690, 12/01 (LR); ADG, 6 B 74* fol. 18, Martin 1690, 12/01 (LR)

RHAF, 4 : 509
B 235 fos 206 et suiv. 1690, 23/03

(LR)

Web ACF : Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0423_L; FRAD01702_B235_

0424_L) 22-03-1690

1122

Membre d'équipage :

- BERTRAND, François

- BOISSERT, Pierre

- BONHOMME, Jean

- CAILLAUD, Louis

- CHEVALLIER, Jean

- COULLOIGNE, Louis

- COUNIL, Daniel

- FAURE, Isaac

- FLANDRIN, François

- GAUDIN, Pierre

- JADEAU, Daniel

- Le COMTE, Jacques

- MAILLET, Pierre

- MESNARD, Gilles

- MOULLIOT, Pierre

- NICOLLAS, Jean

- THOMAS, Élie

- TREMBLÉ, Isaac

- VRY, Isaac

« Du 22 avril 1690

Rolle de lequipage du nre Lunion appartenant à Mrs de la compagnie de la pesche sedentaire de Lacadie pour le voyage gl et a faire a Port Royal et autres lieux de la coste    

Élie GROUSSEAU de La Tremblade âgé de 35 ans taille moyenne capitaine; Louis COULLOIGNE d’Oléron âgé de 26 ans taille petite pilote; Élie THOMAS d’Avalon âgé de 38 ans taille moyenne pilote; Jean NICOLLAS de Chaillevette âgé de 40 ans taille moyenne contremaître; François BERTRAND d’Avalon âgé de 36 ans taille moyenne charpentier; Issaac FAURE d’Ars en l’île de Ré âgé de 25 ans taille petite chirurgien; Gilles MESNARD de La Rochelle paroisse St Barthélemy âgé de 18 ans taille moyenne tonnelier; François FLANDRIN d’Oléron âgé de 24 ans taille moyenne canonnier; Daniel JADEAU de Chaillevette âgé de 22 ans taille moyenne matelot; Jean BONHOMME de Chaillevette âgé de 25 ans taille haute matelot; Jean CHEVALLIER de Chaillevette âgé de 20 ans taille moyenne matelot; Jacques Le COMTE de Marennes âgé de 22 ans taille moyenne matelot; Pierre MAILLET de Fouilloux âgé de 30 ans taille haute matelot; Pierre MOULLIOT des Mathes âgé de 30 ans taille moyenne matelot; Issaac TREMBLÉ de St Jeux âgé de 21 ans taille moyenne matelot; Pierre BOISSERT de Laplaine âgé de 20 ans taille moyenne matelot; Pierre GAUDIN de Saintes âgé de 36 ans taille moyenne matelot; Louis CAILLAUD de Pons âgé de 24 ans taille moyenne matelot; Daniel COUNIL des Mathes âgé de 15 ans garçon; Issaac VRY de La Tremblade âgé de 15 ans garçon … fait à La Rochelle le 15 avril 1690… ».

 

RHAF, 4 : 509
B 235, 1690, 01/04 (LR)

Web ACF : Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0426_L; FRAD01702_B235_

0427_L) 22-04-1690

1123

 

En 1690 Arnaud PERÉ, Samuel BERNON et François VIENNAY PACHOT étaient propriétaires du navire le Saint-François ou le Saint-François de Paul mais G. JUNG signa à Bordeaux le 5 avril 1690 pour la partie la Martinique. Le navire est loué à Antoine HÉRON pour un chargement de sucre à un taux de fret de « dix deniers par liv. de poids ». Il est commandé. par le capitaine Pierre DURAND.

NNCC : 195

ADG, 6 B 74* fol. 14, 6 B 295 fol. 125; ADCM, B 235, B 5686; Rivière et Soulard 1690, 13/04 et 1691, 29/03 (LR)

RHAF, 4 : 509
Rivière 1690, 13/04 (LR)

1124

 

G. JUNG signe à Bordeaux le 6 mai 1690 pour envoyer le navire à Québec.

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 29 novembre 1689 le Saint-Mathieu, 80 Tx, propriété du sieur GRIGNON de La Rochelle, est de « fabrique françoise aagé de 9 ans ».

NNCC : 199, 200

Web ACF : Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0404_L) 29-11-1689

1125

Membre d'équipage :

- ALLENANDE, Jean

- BARÉ, Charles

- BRUNET, Pierre

- BRUSSIÉ, Pierre

- CHAPRON, François

- CHAUVET, Jean

- DANIEL, Laurent

- DELAPIERRE, Pierre

- DUGAY, Étienne

- FRANÇOIS, Nicolas

- GRIMAUD, Pierre

- HEROTTE, Ozias

- Le BŒUF, Thomas

- MARCHAND, Pierre

- NICOLLON, Simon

- PARAT, Jacques

- PITRE, Corneille

- PUBERT, Jacques

- RAGOSNY, Pierre

- ROUSSELOT, Jacques

- THIBAULT, Jean

G. JUNG appose sa signature à Bordeaux le 21 avril 1690 pour le navire. Il est capturé par « un navire capre * qui l’auroit envoyé avecq lesdites marchandises à Flessingue ».

 

« Du 15 juin 1690

Rolle de lequipage du navire La Vierge appartenant à Mr BOUCHEL pour le voyage de Canada

Scavoir

Toussaint MITTIFEU maître de cette ville paroisse St Nicolas taille moyenne cheveux crêpé âgé de 31 ans; Jean CHAUVET pilote dudit lieu paroisse St Jean taille moyenne âgé de 27 ans; Pierre BRUNET chirurgien dudit lieu paroisse St Jean taille grande âgé de 30 ans; Jacques PARAT contremaître dudit lieu paroisse St Nicolas taille moyenne cheveux noir âgé de 40 ans; Jacques PUBERT maître charpentier dudit lieu paroisse St Nicolas taille moyenne poil châtain âgé de 40 ans; Jacques ROUSSELOT second charpentier dudit lieu paroisse St Nicolas taille moyenne poil noir (châtain est barré) frisé âgé de 30 ans; Charles BARÉ maître tonnelier dudit lieu paroisse St Nicolas taille moyenne poil châtain âgé de 36 ans; Pierre MARCHAND second tonnelier dudit lieu paroisse St Nicolas taille moyenne poil châtain âgé de 19 ans; Thomas Le BŒUF matelot de La Flotte en l’île de Ré taille courte poil châtain âgé de 16 ans; Estienne DUGAY matelot de Mornac taille moyenne poil châtain âgé de 16 ans; Jean THIBAULT matelot de cette ville paroisse St Nicolas taille moyenne poil châtain âgé de 17 ans; Jean ALLENANDE de Copenhague taille moyenne poil blondin âgé de 30 ans; Pierre GRIMAUD matelot de cette ville paroisse St Jean taille moyenne poil châtain âgé de 18 ans; Ozias HEROTTE matelot de cette ville paroisse St Barthélemy taille moyenne poil châtain âgé de 22 ans; Pierre RAGOSNY matelot de cette ville paroisse St Nicolas taille courte poil châtain âgé de 23 ans; Corneille PITRE de Copenhague taille grande âgé de 36 ans; François CHAPRON matelot de cette ville paroisse St Nicolas taille courte poil châtain âgé de 16 ans; Laurans DANIEL matelot d’Audierne taille moyenne poil châtain âgé de 25 ans; Simon NICOLLON de cette ville matelot paroisse St Nicolas taille moyenne poil châtain âgé de 21 ans; Pierre DELAPIERRE garçon de cette ville paroisse St Jean âgé de 15 ans; Nicollas FRANÇOIS garçon de cette ville paroisse St Jean âgé de 15 ans; Pierre BRUSSIÉ garçon de cette ville paroisse St Jean âgé de 15 ans … fait à La Rochelle le 15 juin 1690… ».

  

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 29 novembre 1689 la Vierge, 180 Tx, propriété de sieur BOUCHEL de La Rochelle, est de « fabrique hollandaise aagé de 9 ans ».

NNCC : 210, 211

ADG, 6 B 74* fol. 20, 6 B 291, 6 B 294 fol. 40, 6 B 295, 6 B 2950; ADCM, Bagard 1690 19/10 abandon (LR); Micheau 169, 14/10 asurance (LR) 29/05/1688

RHAF, 4 : 509
B 235, 1690, 15/06 (LR)

Web ACF : Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0405_L,FRAD01702_B235_

04027_L, RAD01702_B235_

04328_L) 29-11-1689

1126

 

Pierre BILLATTE signe à Bordeaux le 21 juillet 1690 pour envoyer le navire à Québec dont Étienne d'HARRIETTE détenait des parts.

NNCC : 150

ADG, 6 B 74* fol. 48, 6 B 295, 21/07/1690; Cazenave 1691, 13/11 (Bx); Loste 1692, 18/06 (Bx)

1127 NNCC : 176
ADCM, B 5686

1128

Membre d'équipage :

- COEN, Patri

- DAUNI, Louis

- MENAU, Jacques

- OLIN, Mathieu

- PORNY, Jean

- RAPUOND, Mathieu

- RIPLON, Pierre

- ROUSSEAU, Jacques

- VRIGNAUD, Jean

Selon Bosher (1) ce navire de 150 ou 50 Tx était commandée par le capitaine Jean-Baptiste MORNANT (?) et se dirigeait vers le Canada et

Terre-Neuve. Mais d’après Delafosse (2) le capitaine du navire, armé par N. GROZÉ, était N. BLACQUETOT et avait comme destination l’Acadie et les Antilles. Il fut pris et coulé, écrit-il, en novembre en face de Tadoussac.

 

« Du xxix juillet 1690

Rolle de lequipage du nre Lanostre Dame de Protection de La Rolle pour le voyage de la cadie et Isles de Lamerique

Nicolas BLACQTOT de cette ville capitaine âgé de 58 ans taille moyenne cheveux blancs et courts; Jacques ROUSSEAU de La Tremblade pilote âgé de 56 ans taille moyenne cheveux châtains frisés courts; Louis DAUNI charpentier de cette ville âgé de 26 ans taille moyenne cheveux courts & frisés; Jean PORNY de Waterford en Irlande matelot âgé de 36 ans taille moyenne; Patri COEN de Dublin en Irlande matelot âgé de 26 ans taille moyenne; Jacques MENAU tonnelier de Marsilly âgé de 23 ans taille moyenne cheveux châtains droits & courts; Mathieu OLIN matelot de Dieppe âgé de 22 ans taille moyenne cheveux noirs & courts; Mathieu RAPUOND de cette ville garçon âgé de 14 ans; Jean VRIGNAUD de La Tremblade garçon âgé de 14 ans; Pierre RIPLON de cette ville âgé de 13 ans … fait à La Rochelle le 28 juillet 1690… ».

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 29 novembre 1689 la Notre-Dame-de-Protection, 60 Tx, propriété du sieur GROZÉ notaire royal de La Rochelle, est de « fabrique françoise aagé de 6 ans ». Le 20 décembre 1690 la Notre-Dame-de-Protection, 60 Tx, propriété du sieur GROZÉ, est de « fabrique françoise aagé de 7 ans » et en marge : pris.

NNCC : 176 (1)

ADCM, B 5686

RHAF, 4 : 509 (2)
B 235, 1690, 29/07 et Rivière 1691, 13/04 (LR)

Web ACF : Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0406_L, FRAD01702_B235_

0434_L, FRAD01702_B235_

0435_L, FRAD01702_B235_

0449_L) 29-11-1689

1129

Membre d'équipage :

- BAPTISTE, Jean

- BEAURET, Charles

- BIOREAU, Louis

- BODART, Jean

- BODARD, Philippe

- CHARIER, Jacques

- COPEGASCHE, François

- DESCHAMPS, François

- DRILLET, Joseph

- ESMERY, François

- FERASSE, Antoine

- FROMANTIN, Jacques

- GAUVIN, Laurent

- GUIGNARDEAU, André

- JARDREAU, André

- JAURET, Michel

- JERRY, Jean

- LHOMEDE, Louis

- MONGAS, Jean

- ROBERT, Charles

- ROCHETEAU, René

- RUCHAUD, Robert

- TEXIER, Pierre

« Rolle de lequipage du nre Le St Nicollas capitne Estienne DOLBECQ pour le voyage de Canada

Estienne DOLBECQ capitaine paroisse St Nicolas; Jean BODART; Louis BIOREAU; Pierre TEXIER; François ESMERY; André JARDREAU; Robert RUCHAUD; Jacques FROMANTIN; François DESCHAMPS; André GUIGNARDEAUJean JERRY; Jean MONGAS; Michel JAURET; François COPEGASCHE; Charles BEAURET; Philippe BODARD (Généalogie17); René ROCHETEAU; Charles ROBERT charpentier paroisse St Nicolas; Jacques CHARIER de La Rochelle, paroisse St Nicolas; Louis LHOMEDE tonnelier de Fontenay; Laurans GAUVIN tonnelier de La Rochelle; Joseph DRILLET chirurgien; Antoine FERASSE Portugais (Généalogie17); Jean BAPTISTE Portugais… faire le voyage de Canada lamerique & banc de Terre Neuve… fait à La Rochelle le 29 juillet 1690… ».

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 20 décembre 1690 le Saint-Nicolas, 150 Tx, propriété du sieur Nicolas CLASSEN marchand de La Rochelle, est de « fabrique françoise aagé de 9 ans ».

NNCC : 200

ADCM, B 235, 29/07/1690, B 5686
RHAF, 4 : 509
B 235, 1690, 29/07 et Rivière 1690, 07/07 (LR)

Web ACF : Am.  LR, reg. 1682-1696, B235 (FRAD01702_B235_

0435_L, FRAD01702_B236_,

0447_L FRAD01702_B235_

0447_L)

1130

 

Une lettre du Jésuite Michel-Germain de COUVERT en octobre 1690 mentionne que le Saint-Xavier , une frégate, la Fleur de Mai et le Glorieux entrent dans la rivière Saguenay à 25 ou 30 lieues au nord de Québec quand la flotte ennemie est à 5 ou 6 lieues de la ville. Des canots envoyés le long des terres vont les avertir. On dit que les vaisseaux se sont trouvés à l'embouchure de la rivière quand les Anglais achevaient de passer. Une frégate de pêche basque a été prise par la flotte anglaise de PHIPS. Huit à dix matelots se sont échappés de navires de pêche et sont allés à Québec. Une saison fort avancée après le siège de Québec force les navires à hiverner à Québec sauf un petit bâtiment la Fleur de Mai qui part en France porter la bonne nouvelle de la défaite et de la retraite des Anglais.

BRH, 28 , 223, 224; 42 : 461-479

NNCC : 156

ADCM, B 235; ANC, C11A 11, 38-40

1131

Membres d’équipage :

- BERNALEAU, Jean

- BONICART, Monjou

- BRUNET, Guillaume

- CHEVERRY (de), Michel

- CHEVERRY (de), Pierre

- CŒUR (de), Alexandre

- COMBES (de), Joannis

- DA…, François

- DAGOURETTE, Dominique

- DAMENIL, Jeonnis

- DANDICOLLA, Joannis

- DARGUIBEL, Pierre

- DARNAGUE, Pierre

- DELAHAYE, Saubat

- DELUCOR, Jean

- DEMANRHOUBAR, Joannis

- DEMENDY dit Duvigneau, Bernard

- DETCHEVERRY, Michel

- DOUSSINAGUE, Pierre

- DURIVAGE, Michel

- GALARETTE (de), Jeonnis

- GARJON, Pierre

- GAUTIER, François

- GAUTIER, Jean

- GOURREGUY (de), Martin

- GUIRION, Étienne

- HIRIARD (de) dit Dartolac, François

- HOYARSABAL (de), Tristan

- LAFOURCADE, Jean

- LANNAY, Jean

- LARRAIN, Jean

- La SALLE (de), Pierre

- MAILLET, Jean

- MAISONNEUVE, Michel

- MANCHOULAR (de), Bertrand

- MOUSSION, Jacques

- PELLAGO, Peltrie

- PERISSIE, Bernard

- RULY (de), Michel

- SICAUD, Étienne

- TAILLASSON, …

- TEYCHENEY, Mathieu

- TOULQUIE (de), Jeonnis

 

Passagers arrivée :

- BREAUX, Joseph

- COUIN, François-Jacinthe

- MONTCLAIN (de), …

 

Jean SAIGE de Bordeaux et Amariton BRIANT de La Rochelle ont acheté des parts du navire en janvier 1688 juste avant son départ avec le capitaine Izaac MARET pour l'Angola, Cayenne et Saint-Domingue. Le 29 janvier 1688 pour le coût de la marchandise pour l'Angola, SAIGE prête 11 615L à la grosse aventure au taux de 30 %. En 1690 le navire est envoyé à Terre-Neuve et Québec avec un équipage de 45 hommes et trois passagers : de MONTCLAIN, secrétaire de Frontenac, Joseph BREAUX et François-Jacinthe COUIN, un négociant.

 

Equipage : Louis HARISMENDY, de Bidart, capitaine 47 ans; Pierre DARGUIBEL, de Bayonne, lieutenant 34 ans; Bernard DEMENDY dit Duvigneau, de Sare, pilote 35 ans; Pierre de CHEVERRY, de Guéthary, contremaître 28 ans; Joannis DEMANRHOUBAR, de Bidart, dépensier 40 ans; Joannis de COMBES, de Bayonne 46 ans; Michel DURIVAGE, d’Urrugne; Peltrie PELLAGO, de Guéthary; Pierre DOUSSINAGUE, de Saint-Pée; Pierre DARNAGUE, de Bidart 19 ans; Jean LARRAIN, d’Arbonne 21 ans; Jean DELUCOR, de Cambo 24 ans; Dominique DAGOURETTE, de Hendaye 21 ans; Monjou BONICART, de Bidart 19 ans; Michel MAISONNEUVE, de Bayonne 30 ans; Joannis DANDICOLLA, d’Ascain; Jeonnis de TOULQUIE, de Saint-Jean-de-Luz 54 ans; Jean LAFOURCADE, de Bayonne 16 ans; Michel de RULY, de Bordeaux 22 ans; Jeonnis DAMENIL, de Bayonne 17 ans; François de HIRIARD dit Dartolac, de Saint-Pée 22 ans; Michel de CHEVERRY, d’Ascain 34 ans; Martin de GOURREGUY, d’Urrugne 34 ans; Jeonnis de GALARETTE, de Cap-Breton 40 ans; Saubat DELAHAYE, de Bidart 25 ans; Tristan de HOYARSABAL, d’Ascain 26 ans; Bertrand de MANCHOULAR, garçon 14 ans; Michel DETCHEVERRY, garçon 13 ans; Jean MAILLET, de La Rochelle, maître 34 ans; Estienne SICAUD, de Bordeaux, maître canonnier 59 ans; Garçons : François DA.. de Bordeaux; Alexandre de CŒUR, de Marseille, chirurgien major 60 ans; Estienne GUIRION, garçon chirugien 21 ans; Mathieu TEYCHENEY, de Bouliac, tonnelier 27 ans; Jean BERNALEAU, de La Palue de Saint-Remy, tonnelier 23 ans; François GAUTIER, de Ludon, tonnelier 28 ans; Jean LANNAY, de Baurech, garçon 18 ans; Pierre GARJON, de Bergerac, 28 ans; Bernard PERISSIE, de Toulouse, cuisinier 28 ans; Jacques MOUSSION, de Saintonge, garçon 18 ans; Guillaume BRUNET, de Guiste, cadet 19 ans; TAILLASSON, de Blaye, cadet 22 ans; Jean GAUTIER, de Saint-Christoly, 14 ans; Pierre de La SALLE, vallet de Mons. SALIGONOGUE; passagers : le sieur de MONCLAIN, secrétaire de Monsieur le Comte de Frontenac, 35 ans; Jacques BREAUX, habitant de Québec, 24 ans.

 

Il y avait aussi des marchandises d'Antoine PASCAUD. Le Glorieux, le Saint-François-Xavier et la Fleur de Mai se sont retrouvés à l'embouchure du Saguenay où ils se cachent alors que les Anglais repassaient en direction de Boston après le siège de Québec en 1690. Après une traversée de 113 jours on avait dû remâter le Glorieux. Ce dernier à cause du siège de Québec ne peut rentrer en France. Il revient en France avec le Saint-François-Xavier et arrive à Rochefort le 26 juin 1691.

BRH, 28 , 223, 224; 42 : 461-479

NNCC : 158

Grenot 1688, 28 et 29/01 (LR) vente et prêts à la grosse; Loste 1690 06/07 (Bx); Ferrand 1690, 04/08 (Bx); ADG, 6 B 74* fol. 43

Web : ACF : ADG, 6B 74 43-46v

1132

 

G. JUNG signe à Bordeaux pour envoyer le navire à Québec. Le 11 février 1690 la veuve BOURDON vend sa part d'un tiers pour 4610à Jean GITTON, François PILLET et François JEANNE en détenaient une part d'un tiers chacun. Une lettre du Jésuite Michel-Germain de COUVERT en octobre 1690 mentionne que le Saint-Xavier ou Saint-François-Xavier, la Fleur de Mai et le Glorieux entrent dans la rivière Saguenay à 25 ou 30 lieues au nord de Québec quand la flotte ennemie est à 5 ou 6 lieues de la ville. Des canots envoyés le long des terres vont les avertir. On dit que les vaisseaux se sont trouvés à l'embouchure de la rivière quand les Anglais achevaient de passer. À cause du siège de Québec le navire ne peut rentrer en France. Il revient avec le Glorieux et arrive à Rochefort le 26 juin 1691. Bosher (1) mentionne une information contradictoire soit que le navire arrive à Québec le 25 juin 1691.

 

Selon l’état des vaisseaux fait à La Rochelle le 29 novembre 1689 le Saint-François-Xavier, 250 Tx, propriété des héritiers DOMBOURG, est de « fabrique hollandaise aagé de 11 ans ».

BRH, 28 , 223, 224; 42 : 461-479

NNCC : 158, 195 (1)

Rivière et Soulard 1690, 05/04 (LR); Bagard 1690, 03/02 (LR) enchères

RJ, 64 : 52

Web : ACF : ADCM, Am.  LR, reg. 1682-1696, B235

(FRAD01702_

B235_0396_404) 29-11-1689

 

                                   autres immigrant de 1690                        autres émigrants de 1690

 

* CAPRE. Sorte de vaisseau Corsaire, Capre Hollandois, Ne se dit gueres qu'en parlant des estrangers.

                Sources : Dictionnaire de L'Académie française, 1st Edition (1694) in http://www.lib.uchicago.edu/efts/ARTFL/projects/dicos/

 

Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

 

Accueil

 

Haut de la page