Filles du roi de 1663

 

La plupart des trente-six Filles du roi de 1663, répertoriées par Yves Landry, sont arrivées à Québec le 22 septembre dans le vaisseau du roi. Mais on se sait pas dans quel navire se sont embarquées les deux autres :

34- DODIER, Jeanne, de v. Mamers, év. Le Mans, Maine ; sa présence est signalée au pays dès le 15 août 1663 comme marraine à Trois-Rivières; elle peut s’être embarquée soit dans le Phénix, soit dans le Taureau.

35- GUILLOT, Catherine, de par. St-Sauveur, v. La Rochelle, Aunis; elle signe un contrat de mariage le 8 septembre 1663 à Château-Richer; elle peut s’être embarquée soit dans le Phénix, soit dans le Taureau.

Les membres du Conseil Souverain écrivent le 18 juin 1664 à propos des Filles du roi arrivées en 1663 que : « trente huict filles ont depuis esté dispersées tant icy [Québec] et ez environs qu’aux trois Rivières et Montreal Et depuis mariées Excepté trois dont une a esté prise par les Iroquois dans l’Isle d’orleans et emmenée captive ».

Sources : FDR : 129, 269, 271, 275, 284, 285, 289, 297, 298, 299, 302, 307, 309, 310, 312, 313, 316, 317, 323, 329, 334, 339, 340, 341, 346, 348, 349, 354, 356, 357, 361, 363, 364, 372, 373, 375; Jugements et délibérations du Conseil souverain de la Nouvelle-France, vol. I : 202 et RHAF, 4 : 388.


Retour année 1663



Haut de la page