Vue du débarquement anglais pour l'attaque de Louisbourg 1745
Sources : http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/86/Vue_du_
debarquement_anglais_pour_l_attaque_de_Louisbourg_1745.jpg

1745

Siège et prise de Louisbourg

par William PEPPERRELL

Siège et prise de Louisbourg

       La déclaration de guerre de la France en 1744 après la prise de Canseau le 12 mai 1744 et l'attaque infructueuse d'Annapolis Royal (ex. Port-Royal, ancienne capitale de l'Acadie française) en août suivant exaspéra les Bostonnais. Se sentant menacées les colonies américaines préparent une riposte. Le 22 mai 1745 les autorités à Québec apprennent par des lettres de Saint-Castin et du missionnaire de Panaouamské « qu'il estoit parti une flotte considérable de Baston pour attaquer l'isle Royale ». Les communications étant ce qu’elles sont à l’époque la nouvelle du blocus de Louisbourg n'y arrive que le 19 juin avec LEFEBVRE de Bellefeuille arrivant de Pabo avec des marins sortis de Niganiche, soit deux jours après la chute de la forteresse. 

       En effet la flotte bostonnaise, commandée par William PEPPERRELL, avec 4300 hommes venant du New Hampshire et du Connecticut, avait mit les voiles le 24 mars. Une escadre des Antilles, sous les ordres du commodore Peter WARREN, s’est jointe à la flotte qui atteint Canseau le 4 avril où elle s’arrête trois semaines.  Le 30 avril  Louisbourg est en vue. Sans rencontrer aucune opposition 2000 hommes réussissent en canot à atteindre le rivage au fond de la baie de Gabarus. Seul un petit détachement français commandé par Pierre MORPAIN fait une sortie infructueuse. PEPPERRELL commence alors le siège de la forteresse qui durera sept semaines. Les canons sont traînés à travers les marais et des tranchées sont creusées. Le deuxième jour un détachement anglais, commandé par William VAUGHAN, occupe la Grande Batterie, la batterie royale abandonnée, et ses canons sont alors tournés vers la ville. Entre temps les Français et les Indiens assiégeaient Annapolis Royal  depuis avril, ils ne lèvent le siège que le 24 mai. Enfin libres d’autres troupes anglaises arrivent au début de juin avec l’ingénieur militaire John Henry BASTIDE. Malchance le siège menaçait d’échouer en partie à cause de l’incompétence des forces anglaises. Mais les Anglais installent une batterie sur la pointe de la Lanterne qui domine la batterie de l’îlot et et dès lors la position des Français devient alors intenable. Le 15 juin le gouverneur intérimaire Louis Du PONT Chambon demande les conditions de la reddition et les pourparlers prennent fin le 17. Les Français pouvaient continuer d’habiter leur maison, pratiquer leur religion et leurs biens ne seraient pas touchés jusqu’à ce qu’ils s’embarquent pour la France. La France seulement, car il leur était interdit selon les termes de la reddition de s’embarquer pour le Canada (vallée du Saint-Laurent). La forteresse ne sera pas mise à sac ce qui causera  une grande amertume parmi les soldats anglais de troupes d’autant plus que la marine a fait de riches captures et qu’ils devront vivre en garnison. La maladie durant l’hiver en décimera de 1200 à 2000 d’entre eux. Administré par PEPPERRELL et WARREN Louisbourg reviendra finalement aux Français avec le traité d’Aix-la-Chapelle en 1748.

Capture de deux voiliers arrivant de l’Inde

       Ignorant la prise de la forteresse par les Anglais deux navires de la Compagnie des Indes, la Charmante et le Héron, revenant de leur long voyage en Inde, viennent faire escale à Louisbourg. Ils seront capturés avec leur précieuse cargaison en août 1745. 

Extrait des états de balance du commerce de Canada en 1745

        « Extrait des états de balance du commerce de Canada en l’année 1745…commerce avec la Canada et les îles de l’Amérique (entrées et sorties) : entrée de marchandises … venues de Canada 98744LT8S, venues de la bande Canada 106909LT, venues des isles de Lamérique 126129LT10S : [total] 331782LT18S; sortie de marchandises … sorties pour Canada 864381LT1S10D, sorties pour la bande Canada 21493LT18S, sorties pour les Isles de Lamérique 102404LT : [total] 987878LT19S10D; bâtiment construit à Québec : le navire lAstrée pour M. Dugard de Rouen 70000LT; retour en lettres de change pour les trésoriers généraux de la marine 1084872LT1S, pour la caisse de la compagnie des Indes 37084LT13S : [total] 1121956LT14S; [grand total] 2179835LT13S10S, montant de l’entrée : 331782LT18S; excédant de la sortie : 1848042LT15S10D. HOCQUART octobre 1746 ».

******

Sources : Dictionnaire biographique du Canada en ligne, John Henry BASTIDE et William PEPPERRELL in http://www.biographi.ca/FR/index.html;  web Archives Canada-France : CAOM : COL C11A 121/fol.104 in http://bd.archivescanadafrance.org/acf/home.html?&l=fr; web Enguerrand in http://enguerrand.gourong.free.fr/oceanindien/p02oceanindien.htm

1745

 

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

2452

L’Expédition

 
Pierre BOULLOT, capitaine
   

Martinique dép 3 avr

Louisbourg 8 avr

Capturé par Anglais

2453

« flotte anglaise »

 
William PEPPERRELL
   

Boston dép 24 mar, Canseau 4 avr

Louisbourg 30 avr

 

2454

« escadre anglaise des Antilles »

 
Peter WARREN, commodore
   

Antilles anglaises

idem

 

2455

La Gracieuse, de Bayonne

122-130 Tx 

Martin DASSIER, capitaine de Bayonne

Martin SOUBLETTE

Martin SOUBLETTE

Bayonne

Québec

Capturée 17 avr, puis à Plymouth

2456

Le Saint-Dominiquede Saint-Jean-de-Luz

260 Tx

Samson DUFOUR, capitaine

 

St-Jean-de-Luz d 8 mar

Pêche, Louisbourg

2457

Le Saint-Ambroise dit le Parfait, de Marseille

Jean-Baptiste TROPEZ MARTIN, capitaine

SURIAU & Cie

 

Marseille dép mar

Québec

Capturé 15 avr

2458

Le Saint-Antoine, de Cherbourg

85 Tx

CLÉMENT, capitaine

   

Bordeaux

idem

Capturé

2459

« bateau »

80 Tx

LAGROIS, capitaine

   

Québec dép 4 jun

île Royale

 

2460

« second bâteau »

50 Tx

ABEL, capitaine

   

idem

idem

 

2461

La Marianne

         

Qc dép 23 jun

La Rochelle

2462

Le Carcajou

   
Le roi
   

Qc dép 25 jun

 

2463

La Marguerite

   

idem

 

idem

 

2464

L'Heureuse Marie, de St-Malo

250 Tx

Joseph DESQUESTZ, capitaine

 

St-Malo dép 16 avr, Brest d 7 mai

Québec 29 jun, dép vers 8 oct

La Rochelle

2465

Le Castor

DUBOIS

Le roi

 

Québec dép vers 8 oct

Rochefort

2466

Le Saint-François-Xavier, de Saint-Jean-de- Luz

150 Tx

Domingo DAGUERRE, capitaine de Ciboure

Saubal SAINT- MARTIN, Pre SALIS, Jn JUNG

 

Bordeaux dép 28 avr

Louisbourg 29 jun

Capturé

2467

Le Jeune Alexandre

idem

 

Lbg dép 9 jul

France

2468

La Perdrix, de Saint-Jean-de-Luz

180-200 Tx

Pierre HARISMENDY, capitaine

Gabriel GRATELOUP

BEAUJON, PASCAUD, autres

Bordeaux

Québec

 

2469

L'Ami Babichon, de La Rochelle

60 Tx

Tho. de LAIRE, Jos. Le BŒUF

 

La Rochelle

idem

 

2470

La Déesse

Étienne DASSIÉ

 

idem

idem

 

2471

Le Jupiter, de Bordeaux

130 Tx

Louis SIMON, capitaine

Jean BEAUJON
 

Bordeaux

idem

 

2472

Le Saint Roch, de Québec

CERY d’Argenteuil, capitaine

JAYAT, TACHÉ, LECLERC,VARIN

 

Québec

Martinique

Québec

2473

La Charmante Betty, de Louisbourg

90 Tx

Pierre RODRIGUE, capitaine

Pierre RODRIGUE

 

Louisbourg

Bordeaux

2474

La Charmante

380 Tx

   

Cie des Indes orientales

Lorient d.12 mar 1744

Inde, Louisbourg

Prise 3 aoû 1745

2475

Le Héron

450 Tx

   

idem

Lorient

idem

Pris aoû 1745

2476

Le Saint-Dominique, de Bayonne

120 Tx

De Bayonne à Bx: Esteben de HIRIBARREN,cap de Ciboure;Bx à Qc:Jean LAROULET,cap Ciboure

Dominique BEHIC aîné

 

Bordeaux

Québec

2477

La Déesse, de La Rochelle

230-280 Tx

 

Frères PASCAUD

 

La Rochelle

idem

La Rochelle

2478

Le Saint-Pierre, de Québec ou La Rochelle

150-160 Tx

 

BOUDET & THOURON

BOUDET

THOURON

idem

idem

La Rochelle 16 sep 1746

2479

La Vierge de Grâce

Martin LARREGUY

idem

idem

 

2480

Le Saint-Simon, de Saint-Jean-de-Luz

130 Tx

Pierre ROMALÉ, capitaine

Nicolas et Jean DARRAGORY

sieurs et veuve BENOIT

idem

idem

 

2481

L'Andromède, de La Rochelle

200 Tx 

Michel de SALABERRY, capitaine

Simon LAPOINTE
 

idem

idem

2482

« 1ère prise anglaise »

       

Jamaïque

Londres

Capturé 1er jun et conduit à Qc

2483

« 2e prise anglaise »

       

Virginie

idem

Capturé 4 jun et conduit à Qc

2484

Le Saint-François, de Ciboure

130 Tx

Martin SARRUBLE,

capitaine de Ciboure

Pierre DOUAT

 

Ciboure, Bordeaux

Québec

2485

La Levrette

100 Tx

OLIVO

   

Québec 9 aoû, dép vers 8 oct

St-Malo

2486

La Marie Sans Pareille, de Marseille

Henry VINCENT, capitaine

Joachim SURIAM

   

Qc 9 aoû,d vers 8 oct ou 3 nov

La Rochelle, perdue

2487

L'Astrée, du Havre ou de Bordeaux

243-400 Tx

Abel OLIVIER, capitaine

R. DUGARD et Associés

 

Québec dép vers 8 oct

La Rochelle

Abîmé en mer, réparé à Morlaix

2488

La Légère

Sabot CANNONIER, capitaine

     

Québec dép vers 8 oct

L. R., naufragée îles de la Baleine

2489

Le Pérou, de Québec

80 Tx

Marc GUÉRARD, capitaine de Québec

DETCHEVERRY, de Québec

DETCHEVERRY, de Qc

 

Qc dép vers 8 oct ou en nov

La Rochelle, capturé 12 déc

2490

Le Juste

50 Tx

BOUSCAILLOU ou BOUSCAILLE, capitaine

Martinique

Québec 8 aoû, dép vers 8 oct

Martinique

2491

Le Saint-Michel

BLÉ
     

Qc dép vers 8 oct

idem

2492

Le Philibert, de Québec

130-140 Tx 

Pierre MARTIN dit Delino, capitaine

     

idem

idem

2493

Le Saint-Esprit

 

BISSON, Jean MALERBE

     

idem

idem

2494

L'Heureux

 

Jean DARACQ

     

idem

idem

2495

Le Rubis

500-700 Tx

 
Le roi
 

France

Québec

 

2496

La Gironde

Tilly ou Charles MACARTHY,capitaine

idem

 

idem

Québec, mais

resté en France

 

2497

La Vierge de Grâce, de La Rochelle

180 Tx

   

La Rochelle

idem

 

2498

La Marie

Michel de SALLABERRY
   

La Rochelle, Rochefort

Qc, île St-Pierre

Martinique

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

2452

 

Dans son dossier personnel on mentionne que le capitaine Pierre BOULLOT a fait le voyage sur le bâteau l’Expédition de la Martinique à Louisbourg du 3 mars 1745 au 8 avril suivant « qu’il a été pris par les Anglais », soit pour une durée de 28 jours.

Web ACF : CAOM : COL E 45/27p.

2453

 

« Flotte anglaise », sous les ordres de William PEPPERRELL, part de Boston le 24 mars 1745 pour prendre Louisbourg. L'attaque débute le 30 avril, le siège faillit échouer mais la forteresse tombe finalement le 17 juin suivant. Louisbourg reviendra à la France en 1748.

John Henry BASTIDE et William PEPPERRELL in web DBC

2454

 

Une escadre anglaise des Antilles, sous les ordres du commodore Peter WARREN, s’est jointe à la flotte de PEPPERRELL pour le siège et l’attaque de Louisbourg en avril 1745.

idem

2455

 

Le propriétaire Martin SOUBLETTE signe à Bayonne le 2 mars 1745.

NNCC : 158

ADG, 6 B 97, fol.  123, 29/03/1745

2456

 

À destination des pêcheries de morues et chargé de munitions, de vin, d'eau-de-vie, de biscuits, d'huile d'olive, de clous, de corde, de sel, etc. le navire rencontre un corsaire anglais le 7 mai et soutient un combat de trois heures. Dans le brouillard il atteint Louisbourg où il abandonne sa cargaison et ses ravitaillements pour défendre les lieux. À la capture de Louisbourg le capitaine et son équipage rentrent en France sur le navire du capitaine Domingo DAGUERRE le Jeune Alexandre.

NNCC : 192

ADG, 6 B 1336, 20/08/1745

2457

 

Pinque de Marseille.

NNCC : 190

2458

 

Au retour du Canada pour Bordeaux le navire transportait  240 barils d'huile de poisson pour Jean BEAUJON.

NNCC : 190

ADG, 6 B 97* fol. 269; Parran 1745, 23/01 (Bx) assurance et 1745, 02/04

2459

 

Deux bâteaux, chargé de vivres, sont dépêchés pour Louisbourg et partent de Québec le 4 juin. Le premier est commandé par LAGROIS, capitaine et bourgeois. LAGROIS est de retour à Québec le 4 juillet. Le 14 juin poursuivi par deux corsaires à quatre lieus  de l'entrée de Louisbourg il a dû jeter son bâtiment sur la côte et se sauver à terre avec son équipage. Le 24 juin à Miré ils équipent une goélette  pour revenir à Québec.

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.173-181

2460

 

Deux bâteaux, chargé de vivres, sont dépêchés pour Louisbourg et partent de Québec le 4 juin. Le second est commandé par ABEL pour le compte des négociants HARY et LEFEBVRE.

idem

2461

 

Goélette achetée à TACHÉ le 10 juin 1745 à Québec d'où elle part le 23 juin pour La Rochelle.

NNCC : 170

ANC, C11A fol. 44, 89 fol. 180, 214

2462

Membres d'équipage :
- FAUVELLE, François

Membre d’équipage du Carcajou hospitalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1745 :

- François FAUVELLE, 71 ans, de St-Malo, matelot sur le Carcajou, hospitalisé le 31 mai  pour un jour.

Construit en bois d'épinette la corvette le Carcajou est dépêché pour la France avec le blocus de Louisbourg « pour informer le ministre de toutes les nouvelles ». Elle part de Québec le 25 juin. Équipé au frais du roi sa première destination était d'accompagner le Castor dans ses différentes courses.

DBBNF : 141

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.173-181

2463

Prise anglaise achetée à Québec la goélette la Marguerite part de Québec le 25 juin pour la France apportant les duplicata de BEAUHARNOIS et d'HOCQAURT.

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.173-181

2464

Membres d'équipage :
- CHAPELIN, Jacques

- MORIN,Guillaume

- TARDIVÉ, René

(équipage du Castor)

- ADAM, Laurent
- BOURGOUILLER, Jean-Marie
- DUGUAY, Jean
- DUPIN, Bertrand
- GOURMILLON, Magloire
- GRALLE, René
- LAHAUDOIS, Michel
- LAMER, Jean
- LEBONHOMME, Jean
- LEBRETTE, Jean
- LEBRETON, André
- LEGOF, Jean
- PAYANT, Louis
- PILETTE, Gabriel
- ROUX, Pierre
- TERTEL, Jacques
- TRADDE, Sulpicien
- VINCENT, Olivier

Avec un congé daté du 2 avril et enregistré à St-Malo, le navire est chargé de vin, d'eau-de-vie, de sel, et « autres marchandises permises ». Il arrive à Québec le 29 juin avec l'équipage destiné pour le Castor. Certains sont hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec à leur arrivée (voir liste du Castor). Le capitaine Joseph DESQUESTZ  déclare le 30 juin 1745 à Nicolas-Gaspard BOUCAULT, contrôleur de l'Amirauté de Québec que le 1er juin par le 43 degré trente minutes de latitude et 342 degré de longitude il a capturé un brigandin anglais, probablement le Saint-Esprit, qui « venoit de la Jamaïque et faisoit sa route pour l'ancienne Angleterre ». Le navire, qui transportait quatre petites futailles d'indigo et environ 70 balles de coton, sucre et tafia, s'est rendu sans combat. Deux enseignes Guillaume MORIN et Jacques CHAPELIN avec six matelots montent à bord de la prise pour la commander tandis que le capitaine et six des neuf matelots du brigandin anglais sont amenés à bord comme prisonniers de guerre, ne laissant que trois matelots anglais. Ceux-ci ont déclaré s'être aperçu que le brigandin était trop chargé sur son haut. À cause du mauvais temps attendu seuls six balles de coton et les quatre futailles d'indigo sont transférées sur le navire. Ce sont les seules marchandises retirées du brigandin dont la cale « n'a point été ouverte ». De plus il a été trouvé « quelques papiers d'écritures anglaises » dans le coffre du capitaine et quelques matelots de son équipage disent l'avoir vu jeter à la mer un sac. Le 4 juin au 44 degré et 18 minutes de latitude et 338 degré de longitude à 4 heures de relevé un autre brigandin anglais est pourchassé pendant quatre heures par l'Heureuse Marie sous pavillon anglais. À l'approche du brigandin vers les 8 ou 9 heures du soir le pavillon français est hissé et deux coups de canon sont tirés. Le capitaine anglais est alors obligé d’amener ses voiles et de se rendre. Chargé de tabac de Virginie le navire faisait route de Virginie jusqu'à Londres. Pour amariner la prise René TARDIVÉ, lieutenant du navire, est monté à bord comme capitaine avec six matelots. Trois des neuf matelots anglais sont demeurés à bord. Le capitaine anglais et six de ses matelots ont été amenés à bord comme prisonniers. Le capitaine a pu garder son coffre et ses hardes seuls ses papiers lui ont été retirés par le capitaine Joseph DESQUESTZ ou DESGNETS. Le 8 octobre il est dans la rade de Québec et sur son départ pour La Rochelle.

NNCC : 161

ANC, C11A 83, 08/10/1745

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/ fol.173-181 et fol.263 et fol.267-269v

2465

Membres d'équipage :
- ADAM, Laurent
- BOURGOUILLER, Jean-Marie
- DUGUAY, Jean
- DUPIN, Bertrand
- GOURMILLON, Magloire
- GRALLE, René
- LAHAUDOIS, Michel
- LAMER, Jean
- LEBONHOMME, Jean
- LEBRETTE, Jean
- LEBRETON, André
- LEGOF, Jean
- PAYANT, Louis
- PILETTE, Gabriel
- ROUX, Pierre
- TERTEL, Jacques
- TRADDE, Sulpicien
- VINCENT, Olivier

Passagers départ :

- BEAUHARNOIS (de), Claude-Charles

- BOUAT, …

- CARON, Christophe

- CHARPENTIER, Jean

- CONSTANT, …

- CRESPEAU, François

- DUCHESNE, Pierre

- DUVAL, …

- FLEETWOOD, Jacques

- GALLAGER, Patrice

- LAINÉ, Georges

- LAMALETIE, …

- LAMARQUE, …

- LAPERRIÈRE (de), Pierre

- LAVALLÉE, Jean

- MAUVIELLE ou MOUIEL, …

- QUECHON, Mathurin

- SENNEVILLE de Bussy, Michel

- SWINDALL, Jacques

- THOURON, …

Membres d’équipage du Castor hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1745 :

- Laurent ADAM, 35 ans, de St-Servan, matelot, hospitalisé le 1er juillet pour dix-neuf jours.
- Jean-Marie BOURGOUILLER, 18 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 11 juin pour cinq jours.
- Jean DUGUAY, 22 ans, de St-Brieuc, matelot, hospitalisé le 11 juin pour cinq jours.
- Bertrand DUPIN, 21 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 28 juillet pour quatre jours.

- Magloire GOURMILLON, 21 ans, de Bretagne, matelot, hospitalisé le 7 juillet pour neuf jours.
- René GRALLE, 21 ans, de Bretagne, soldat, hospitalisé le 8 juillet pour sept jours.
- Michel LAHAUDOIS, 25 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 31 juillet pour un jour.
- Yves LAMER, 19 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 5 juillet pour douze jours.

- Jean LEBONHOMME, 15 ans, de St-Malo, mousse, hospitalisé le 7 juillet pour treize jours.
- Jean LEBRETTE, 40 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 12 juillet pour treize jours.
- André LEBRETON, 20 ans, de St-Brieuc, matelot, hospitalisé le 9 juillet pour vingt-et-un jour.
- Jean LEGOF, 40 ans, de St-Malo, pilote, hospitalisé le 19 août pour trois jours.
- Louis PAYANT, 27 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 13 juillet pour dix-huit jours.
- Gabriel PILETTE, 29 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 13 juillet pour quatorze jours.
- Pierre ROUX, 30 ans, de St-Malo, matelot, hospitalisé le 23 juillet pour huit jours.
- Jacques TERTEL, 22 ans, de St-Brieuc, matelot, hospitalisé le 2 septembre pour vingt-neuf jours.

- Sulpice TRADDE, 40 ans, de St-Brieuc, matelot, hospitalisé le 3 août pour dix-neuf jours.
- Olivier VINCENT, 40 ans, de St-Brieuc, matelot, hospitalisé le 23 juillet pour trente-et-un jours.

« Liste des passagers sur la frégate le Castor commandée par M. DUBOIS, lieutenant de frégate, auxquels il fera fournir la subsistance à sa table et à son office pendant la traversée de Québec en France :

le chevalier Claude-Charles de BEAUHARNOIS; François CRESPEAU, son domestique; CONSTANT, Jésuite; DUVAL, Frère; LAMALÉTIE; THOURON; LAMARQUE, fils; BOUAT, fils; MAUVIELLE (Mouiel).

Liste des personnes auxquelles le passage est accordé à la ration du munitionnaire sur la frégate le Castor commandée par M. DUBOIS, lieutenant de frégate :

Pierre de La PERRIÈRE, ancien garde du marquis de Beauharnois; Christophe CARON, ancien garde du marquis de Beauharnois; Mathurin QUECHON, habitant estropié; Georges LAINÉ, habitant estropié; Jean LAVALLÉE, habitant estropié; Jean CHARPENTIER, habitant estropié; Pierre DUCHESNE, soldat perclus; Michel SENNEVILLE de Bussy, soldat congédié; prisonniers anglais provenant d'un brigantin pris par l'Heureuse Marie, de Saint-Malo : Jacques SWINDALL; Patrice GALLAGER; Jacques FLEETWOOD ».

Le 8 octobre le navire est dans la rade de Québec et sur son départ pour Rochefort.

DBBNF : 136, 137, 140, 142, 144, 145, 148, 150, 151

NNCC : 143

ANC, C11 A 83, fol. 262

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263 et 84/ fol.171, 173 et 263

2466

Saubal SAINT- MARTIN, Pierre SALIS et Jean JUNG sont les propriétaires du navire pour une part d'un tiers chacun. Le 26 mars 1745 JUNG acheta sa part pour 12 000L. Avec un équipage de 28 hommes et chargé de vin, d'eau-de-vie, de fer, etc. le navire arrive à Louisbourg le 29 juillet à court d'eau. Il est capturé par des navires anglais et le capitaine est fait prisonnier. Le 9 juillet 1745 il devient capitaine de la goélette le Jeune Alexandre ou Angélique.

NNCC : 192, 195

ADG, 6 B 98*, 6 B 393, 17/02/1745, 6 B 1330, 02/04/1745, 6 B 1336, 19/08/1745

2467

Passagers départ :

- DUFOUR, Samson

Avec deux congés, l'un français et l'autre britannique, signés par WARREN et PEPPERRELL, la goélette le Jeune Alexandre ou Angélique, commandée par le capitaine Domingo DAGUERRE le 9 juillet 1745, est tranformée en paquebot sur lequel s'embarque pour la France une partie des habitants et matelots de Louisbourg dont Samson DUFOUR, capitaine du Saint-Dominique de Saint-Jean-de-Luz et son équipage.

NNCC : 192, 195

2468

 

Avec un équipage de 20 hommes, le navire est armé pour Québec par Nicolas BEAUJON, Guillaume PASCAUD et d'autres, mais DARGUIBEL l'aîné et Cie signe à Bordeaux le 14 mai 1745. Le navire est commandé par le capitaine Pierre HARISMENDY. Le 24 août BEAUJON exhorte ardemment Gabriel GRATELOUP de rappeler son navire à cause de la prise de Louisbourg mais ce dernier désirait son départ.

NNCC : 179

ADG, 6 B 309, 24/05/1745, 6 B 394, 14/05/1745, 6 B 1916, 22/09/1745

2469

 

Les propriétaires Thomas de LAIRE et Joseph Le BŒUF apposent leur signature à La Rochelle le 19 mai 1745 pour envoyer le navire à Québec.

NNCC : 136

ADCM, B 250, 19/05/1745

2470

Passagers arrivée :

- DESMARAIS, Pierre

Engagement à 300 livres de sucre à Étienne DASSIÉ, capitaine de la Déesse (Desbarres, notaire de La Rochelle) :

- (549) 30 mai - Pierre DESMARAIS, 52 ans, garçon tailleur d’habits, de La Rochelle.

RHAF, 14 : 431
Desbarres 1745, 30/05 (LR)

2471

BEAUJON signe à Bordeaux le 1er juin 1745 pour envoyer le navire à Québec avec un équipage de 25 hommes.

NNCC : 165

ADG, 98* fol. 7, 01/06/1745, 6 B 309, 01/06/1745

2472

Le 23 juin 1745 TACHÉ, au nom des propriétaires JAYAT, LECLER, TACHÉ et VARIN, écrit à Nicolas BEAUJON lui demandant d’assurer le navire pour 3500L, « mais aucun assureur ne voulut prendre le risque en raison de la prise de Louisbourg ». Le 18 juillet 1745 le capitaine écrit à BEAUJON de Saint-Pierre en Martinique à propos d’une assurance de 5200L mais encore là aucun assureur ne prit ce risque.

NNCC : 202

ADG, 6 B 1336, 21/08/1755, 6 B 1337, 25/09/1755

2473

 

Le 1er juillet 1745 Pierre RODRIGUE, le capitaine et propriétaire de la Charmante Betty, de Louisbourg, vendit son navire à Bordeaux à Joseph MENOIRE et Louis GRANIÉ, Pierre SALLIS fut garant pour 6000L.

NNCC : 145

Guy 1745, 01/07 (B)

2475

 

Construite à Lorient, partit pour l'Inde, elle fut prise à Louisbourg le 3 août 1745 lors de son retour.

Web Enguerrand

2476

 

Construit à Hambourg et arrivé à Lorient le 14 décembre 1731, il fit le premier de cinq voyages aux Indes le 15 mars 1732. Il fut pris au retour de son voyage dans l'Océan Indien à Louisbourg en août 1745.

idem

2477

 

NNCC : 192

ADG, 6 B 98* 09/06/1745, 6 B 102, fol. 26, 6 B 394, 09/06/1745

2478

 

Les propriétaires, les frères PASCAUD, ont signé à La Rochelle le 6 juillet 1745 pour envoyer le navire à Québec mais il ne partit pas de France en raison de la guerre.

NNCC : 149

2478

NNCC : 202

ADCM, B 251, 17/07/1745

2479

Passagers arrivée :

- GUIBERT, Jean

- GUILLERIT, Pierre

- LAREAUD, Jean

Engagements à 300 livres de sucre à Martin LARREGUY, de la Vierge de Grâce (Desbarres, de La Rochelle) :

- (550)  6 juillet - Jean LAREAUD, 26 ans, tailleurs d’habits, de Toulouse, paie 18S de droit de contrôle.

- (551) Pierre GUILLERIT, 22 ans, tailleur d’habits, de Bayonne, paie 18S de droit de contrôle.

- (552) Jean GUIBERT, 20 ans, tailleur d’habits, de Nantes, paie 18S de droit de contrôle.

Tous sur un seul acte.

RHAF, 14 : 431
Desbarres 1745, 06/07 (LR)

2480

Passagers arrivée :

- BAUDRY, Pierre

- LEGERON, Jean

- ROBERT, Pierre

Les sieurs et veuve BENOIT signent à La Rochelle le 28 juillet 1740 (sic) au nom des propriétaires Nicolas et Jean DARRAGORY pour envoyer le navire à Québec.

Engagements à « 3 quintaux de molue parée sèche, à 10L le quintal, pour les trois années » aux sieur et veuve BENOÎT, « négociants en compagnie » de La Rochelle, « bourgeois et armateurs » du Saint-Simon, capitaine Pierre ROMALÉ (Tardy, notaire de La Rochelle) :

- (553) 22 juillet - Pierre BAUDRY, 20 ans, garçon maçon, de Lagord, près de La Rochelle.

- (554) Jean LEGERON, 21 ans, garçon tailleur d’habits, de Bayonne, il sait signer.

- (555) Pierre ROBERT, 16 ans, garçon cordonnier, de Dompierre-sur-Besbre.

Payent 18S de droit de contrôle en tout.

NNCC : 203

Tardy 1745, 27/07 (LR)

RHAF, 14 : 432
Tardy 1745, 22/07 (LR)

2481

Passagers arrivée :

- DIAU, Jean

- LACOMBE, Pierre

- PARIS, Étienne

Engagements à 300 livres de tabac à Michel SALLABERRY, capitaine de l’Andromède, de 200 Tx  (Desbarres, notaire de La Rochelle) :

- (556) 4 août - Étienne PARIS, 22 ans, tailleur d’habits, de Montignac-le-Comte, Périgord, paie 12S de droit de contrôle, il sait signer.

- (557) Pierre LACOMBE, 20 ans, tailleur d’habits, de Valence-en-Gascogne, paie 12S de droit de contrôle, il sait signer.

- (558) 6 août - Jean DIAU, 34 ans, cloutier, de Saint-Amant, Berry, il sait signer.

Bosher écrit qu'à cause de la guerre la traversée du navire vers Québec en 1745 fut annulée. (1) Pritchard, biographe de SALLABERRY, écrit que la frégate commandée par Jean-Baptiste LEGARDEUR de Tilly en 1745 n’ayant pu atteindre Québec à cause de la guerre de la Succession d’Autriche, celui-ci offrit aux marchands d’armer et de commander la goélette la Marie.

NNCC : 137 (1)

RHAF, 14 : 432
Desbarres 1745, 04/08 et 06/08 (LR)

Michel de SALLABERRY in web DBC

2482

   

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.267-269v

2483

   

idem

2484

 

Pierre SALIS signe à Bordeaux le 31 mai 1745 pour envoyer la frégate à Québec.

NNCC : 194

ADG, 6 B 98* 31/05/1745, 6 B 393, 24/05/1745; Séjourné 1745, 14 et 18/09 (Bx)

2485

 

Le 8 octobre le brigandin est dans la rade de Québec et sur son départ pour St-Malo. D'après Bosher (1) le capitaine du navire était DUPONT.

NNCC : 166 (1)

ANC, C11A 83

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2486

 

Le navire a hiverné à Québec. Le 8 octobre il est dans la rade de Québec et sur son départ pour La Rochelle. Selon Bosher (1) le navire a quitté Québec le 3 novembre 1745. Assuré au prix fort par J.N. BEAUJON il s'est perdu.

NNCC : 172 (1)

Parran 1747, 22/11 (Bx); ANC, C11A 38 fol. 262, 83, fol. 363

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2487

 

Le navire l’Astrée est construit à Québec pour 80 407L pour Robert DUGARD et Associés. Le 8 octobre il est dans la rade de Québec et sur son départ vers La Rochelle mais il est endommagé lors de son premier voyage en route vers la France et réparé à Morlaix.

« Extrait des états de balance du commerce de Canada en l'année 1745 …commerce avec la France et les îles de l'Amérique (entrées et sorties) : …bâtiment construit à Québec : le navire l'Astrée pour M. Dugard de Rouen 70000LT. HOCQUART octobre 1746 ».

NNCC : 138

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263 et 121/fol.104

2488

 

Le 8 octobre la corvette la Légère est dans la rade de Québec et sur son départ pour La Rochelle. D'après Bosher (1) le navire quitte Québec en novembre.

NNCC : 165 (1)

UMBC, U 8918, 24/04/1746, U 8928, 15/11/1746; ANC, C11A 83

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2489

 

Le 8 octobre le brigandin, construit à Québec, est dans la rade de Québec et sur son départ pour La Rochelle. D'après Bosher (1) le navire est armé à Québec pour La Rochelle en novembre 1745 par son propriétaire DETCHEVERRY, de Québec avec un équipage de 18 hommes, deux prisonniers britanniques et chargé de fourrures et d'huile. Le navire est capturé le 12 décembre 1745 et le  capitaine avait justement reçu des consignes datées du 10 novembre 1745 d'offrir jusqu'à 50 000L en cas de capture et de tirer des lettres de change « sur mon amy SOUMBRUN de L.R. ».

NNCC : 180 (1)

ANC, C11A fol. 262; PRO, HCA 32 : 147 Pt.

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2490

 

Le 8 octobre le bâteau est dans la rade de Québec et sur son départ pour la Martinique. D'après Bosher le navire est arrivé à Québec le 8 août de la Martinique. (1)

NNCC : 165 (1)

ANC, C11A 83 fol. 262

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2491

 

Le 8 octobre le bâteau est dans la rade de Québec et sur son départ pour la Martinique.

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2492

 

Le 8 octobre Le navire est dans la rade de Québec et sur son départ de Québec pour la Martinique avec le capitaine Pierre DELINO qui était probablement Pierre MARTIN dit Delino.

NNCC : 180

ADG, 6 B 97 fol. 186; ANC, C11 A 77 fol. 275, 78 fol. 55, 83 fol. 262

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2493

Membres d'équipage :

(sans doute sur ce navire)

- * FLEETWOOD, Jacques

- * GALLAGER, Patrice

- * SWINDALL, Jacques

Ce brigandin est une prise anglaise, sans doute celui qui a été capturé par le navire l’Heureuse Marie, de St-Malo. Le 8 octobre le brigandin est dans la rade de Québec et sur son départ pour la Martinique. Des prisonniers anglais, provenant d'un brigandin, sont emmenés en France sur l'Heureuse Marie, sans doute ces trois hommes : Jacques SWINDALL; Patrice GALLAGER; Jacques FLEETWOOD.

NNCC : 193

ANC, C11A 83 fol. 262

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2494

Le 8 octobre le navire est dans la rade de Québec et sur départ pour la Martinique.

Web : ACF : CAOM : COL C11A 83/fol.263

2495

Membres d'équipage :
- PICARD, François

Membre d’équipage du Rubis hospitalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1745 :

- François PICARD, 36 ans, de Brest, contremaître, hospitalisé le 9 octobre pour quinze jours.

DBBNF : 148

2496

« La Gironde devait se rendre à Québec à l'été 1745 mais le navire n'a pu appareiller il resta en France ». (1) Selon Bosher (2) le capitaine en 1745 était Jean-Baptiste LEGARDEUR de Tilly. Le navire, armé par Gabriel LAPOINTE à l'échéance d'un contrat du 29 juillet 1745, semble avoir appareillé pour Québec. D’après Pritchard, biographe de SALLABERRY, la frégate commandée par Tilly n’a pas atteint Québec. (2)

BRH, 32 : 77 (1)

NNCC : 158 (2)

BN, manuscr. fr. 11339 fol. 22; ANC, C11A fol. 32, 160

Michel de SALLABERRY in web DBC (2)

2497

 

En 1745 à cause de la guerre le navire, qui devait prendre la mer pour Québec, reste en France. Le propriétaire Jean-Baptiste SOUMBRUN avait signé à La Rochelle à cet effet le 12 juillet 1745.

NNCC : 211

2498

 

Bosher écrit que cette goélette navigue La Rochelle Rochefort Québec Baie Verte en 1746 « pour raisons officielles ». En effet d’après Pritchard, biographe de SALLABERRY, la frégate commandée par Jean-Baptiste LEGARDEUR de Tilly en 1745 transportant des dépêches et des munitions n’a pu atteindre Québec à cause de la guerre de la Succession d’Autriche, celui-ci offrit donc alors d’armer et de commander lui-même la petite goélette la Marie. De violentes tempêtes endommagent sévèrement la goélette. Au début janvier ayant atteint l’île française de Saint-Pierre au sud de Terre-Neuve SALLABERRY n’eut d’autre choix que de se rendre aux Antilles pour faire hiverner le navire.

NNCC : 171

ANC, C11A 86 fol. 34, 88 fol. 106, 117 fol. 78

Michel de SALLABERRY in web DBC

 

Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

 

Accueil

Haut de la page