1748

Restitution de Louisbourg et de l'île du Cap-Breton

par le traité d’Aix-la-Chapelle

 

1748

     

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

2580

L’Aimable Marie

       

Granville d 19 fév

Canada


2581

Les Trois Cousins, de Qc ex St-Frs, de Brest

130 Tx

Jean CONIL, capitaine

TROTTIER,

Desaulniers

 

Bordeaux

Québec

Capturé

2582

« Le Senau »

 

CURODEAU, cap

     

Qc d 10 jun Marti., Qc 25 aoû


2583

La Marie Catherine

 

MONROJEAU, cap

     

Qc d 10 jun

Martinique

2584

Le Suisse

 


     

Qc avant 22 mai


2585

L'Amphitrite, de Bx

180-

250 Tx

Pre LAVOCAT ou LANOCAT, cap

P. TROTTIER,

Desaulniers ou P. LATOUCHE GAUTHIER

 

Bordeaux d 27 mar

Québec 24 mai, d 22 aoû

St-Domingue 

2586

Le Bien Aimé, de Bx

180-

250 Tx

Pierre AMBLARD, capitaine

DOMINGUET ou BOMMEN..ET

 

Bordeaux

Québec

Pris 4 avr, mené Plymouth

2587

La Trompeuse, de Bx

108 Tx

Olivier CHABOISSEAU,cap

AUDOUIN, père et fils

 

Bordeaux d 17 avr

Québec

Pris 19 avr, mené Falmouth

2588

L'Espadille, de Bx

70 Tx

Pierre MELLET, capitaine

TROTTIER Desaulniers (pb.)

 

Bordeaux

Québec

Pris 19 avr, mené Lisbonne

2589

L'Élisabeth
MONSION

St-Dom. d 15 mar Québec 26 mai

2590

Le St-Victor, de Bx ex La Nuestra Señorade de Arrabida y Animas

300 Tx

Jean COUPERIE, capitaine

GRATELOUP; ps F. DOUMERC et V. ROZIER

F.DOUMERCV. ROZIER

Bordeaux d 16 avr

Québec, St-Domingue

Capturé 19 mai

2591

La Friponne


JB LEGARDEUR de Tilly

Le roi
 

LR, Rochefort d 16 avr

Québec 27 mai, d vers 7 sep


2592

Le Marquis de Tourny,

de Bordeaux

400-

460 Tx

Laurens DOMÉ, capitaine

   

Bx, Rochefort d 16 avr

Qc, Martin. ou Cap Français

Pris 3 mai, mené Falmouth

2593

L'Aimable Marthe


SIMONIN; au retour : GOSSELIN

   

Martinique d 3 avr

Échouée 29 mai traverse  Qc,d 6 jul, Baie Verte


2594

Le St-Pierre et Abigail,

de Bayonne

250 Tx

Simon DARRAGORY, capitaine


Guillaume ESTÈBE

Bayonne

Québec 13 ou 14 jun, d 28 oct

Bayonne, capturé

2595

Le David, de Bordeaux

300-

350Tx 

J.L. TAILLESSON, capitaine

David GRADIS & Fils, de Bx

 

Rochefort d 16 avr

Québec 13 jun, d 20 aoû

St-Domingue

2596

Les Deux Amis

 

Pre BOULLOT,cap

   

Martin. d 18 mar

Québec 13 jun, d 23 jul

Martinique 18 oct

2597

Le Lion de Montrose
Paul FOUCHER

St-Dom. d 15 mar Québec 14 jun

2598

Le Tourneur,

de Granville

300-

350 Tx

Le HOCQUIANT, cap

R. DUGARD et Cie, de Rouen

 

LR d mars,île d'Aix

Québec

 

2599

Le St-François, de Bx

150-

180Tx

Jean LAFARGUE, cap

DOUMERC et ROZIER

 

Bordeaux

Québec, Antilles

Capturé 17 avr

2600

L'Aimable Marie,

de Granville puis de Bx

90 Tx

Jacques FORTERIE, cap

Jean DELPECH et Jean JUNG

 

Bordeaux

Québec

 

2601

Le Depleur, de LR 230 Tx Jacques PREVOST FERRANT, Bx
Bordeaux Québec

2602

Le St-Ursin, de LR

90 Tx 

Pre ROMALET, capitaine

J.B. SOUMBRUN

J.B. SOUMBRUN

La Rochelle

Québec 29 jun, d 6 aoû

Bayonne 16 déc



2603


La Nymphe
, de St-Malo

100
Tx

La GARENNE ou Pre CHAMPLAIN, cap

Guil.GOHIER
, fils,REVOL,Qc


St-Malo
Pêche Mt-Ls vs 19 jun,Qc 29 jun, d 17 aoû
St-Malo

2604

L'Élisabeth

       


Qc 30 jun,d 24 aoû,île St-Jean,pêche Pt Plaisance

 

2605

L'Hirondelle

 

FERRET

   

Martini. d 6 avr

Québec 2 jul

 

2606

Le Loup Marin

 

GUILLIMIN

   


Trinité d 14 mai, Qc 2 jul

 

2607

« brigandin du Roy »

 


Le roi; puis M. LACORNE

 

Miramichy

Québec 2 jul

 

2608

L'Aventurier

80 Tx

Joannis DETCHEVERY,cap

   

Bayonne d 17 avr

Qc 7 jul, d 4 aoû, Martin.

Coulé embou du St-Laurent

2609

Le Neptune


PINAU
   


Trinité d 14 mai, Qc 8 jul

 

2610

Le Saint-Joseph

   

Le roi

 

Cap Chat

Québec 8 jul

 

2611

« bâteau anglais »

   


 


Prise anglai, L'Indienne

Retour Louisbourg

     

No

Membres d’équipage et passagers

Observations diverses

Sources

2580

   

SHM (Cherbourg), 12P, n

2581

Passagers arrivée :

- BOUTRY, Thomas


- GUITART, Antoine


- RABIERE, François

Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Trois engagements pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à Jean CONILL, capitaine de l’Amphitrite de Bordeaux appartenant à sieur THEREILLE et CHEVALLIER, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 2 mars - Thomas BOUTRY, 22 ans, tonnelier, natif de Bergerac.

- François RABIERE, 24 ans, cordonnier, natif  de Valance en Berry.

- Antoine GUITART, 22 ans, cordonnier, natif de Pivier en Gatinois.

Tous catholiques et savent signer. 


Acheté en février 1748 par TROTTIER Desauniers, probablement Pierre TROTTIER, sieur Desauniers, pour 10 400L à TREILHES et Le CHEVALIER sous le nom de Saint-François, de Brest, il fut rebaptisé. TREILHES et Le CHEVALIER signèrent à Bordeaux le 4 mars 1748 pour envoyer les Trois Cousins à Québec. Le navire fut capturé et Desauniers réclama l’assurance en juin et racheta aussitôt un nouveau navire qu’il rebaptisa aussi les Trois Cousins.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 02/03 (Bx) (cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

NNCC : 208

AD33, 6B 98, fol. 158, 6B 309, 04/03/1748, 6B 1371, 01/03/1748, 6B 1375, 01/06/1748; Perrens 1755, 16/02 (Bx)

2582


Le 25 août le senau du capitaine CURODEAU a mouillé en rade de Québec. Parti de cette ville le 10 juin pour la Martinique il est revenu avec une prise anglaise, qui elle est arrivée la veille. Le capitaine « a relâché pour amener cette prise ». (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF,  ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

2583


Goélette commandée par MONROJEAU. (Journal de HOCQUARTet La Galissonnière, 1747-1748)

idem

2584

Membres d'équipage :


Passagers arrivée :

- DION, Jean

Membre d’équipage du Suisse hospitalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1748 :

- Jean DION, 31 ans, de Bretagne, soldat, h 22 mai pour neuf jours.

DBBNF : 140

2585

Passagers arrivée :

- FILHOL, Bertrand


- PECH, Jean

- RAINBAUD, Jean

Selon Bosher (1) Pierre LATOUCHE GAUTHIER signe pour le propriétaire, Pierre TROTTIER Desauniers, à Bordeaux le 20 mars 1738 pour envoyer son navire à Québec. De là il part pour Saint-Domingue avec du vin et de l’eau-de-vie.


Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Trois engagements pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à sieur Pierre LANOCAT, capitaine de l’Amphitrite de Bordeaux appartenant à sieur LATOUCHE GAUTHIER, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 20 mars - Jean PECH, 22 ans, tailleur pour homme.

- Jean RAINBAUD, 22 ans, tailleur d’habits, natif de Bergerac.

- Bertrand FILHOL, tailleur d’habits, natif de Tarbe en Bigorre.

Tous catholiques et ne savent signer.


HOCQUART est informé le 20 mai par un courrier venant de St-Barnabé que l'Amphitrite y est arrivé le 17 mai. Ils ont pris un navire anglais chargé de sel allant à Terre-Neuve et remettent 6 des 9 prisonniers de l'équipage. Le navire arrive à Québec le 24 mai (le 25 d'après Bosher) et en repart le 22 août.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 20/03 (Bx) (cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

BAC : ACF,  ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

NNCC : 153 (1)

AD33, 6 B  49, 6 b 97, fol. 184, 6 B 98, fol. 159, 20/03/1748; Parran 1748, 20/03 (Bx); Perrens 1755, 16/02 (Bx)

2586

Passagers arrivée :

- FAUCHER, François


- LAMOTHE, Jean


- RAYMOND, Jean

Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Trois engagements pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à sieur Pierre AMBLARD, capitaine du Bien Aimé de Bordeaux appartenant à sieur BOMMEN..ET, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 22 mars - François FAUCHER, 24 ans, menuisier, natif de Bordeaux.

 - Jean RAYMOND, 29 ans, boutonnier, natif de Verteuil en …

- Jean LAMOTHE charpentier natif du Quercy.

Tous catholiques et ne savent signer.


Avec un équipage de 36 hommes et une large cargaison pour Pierre LARTIGUE, le navire est capturé le 4 avril 1748 en route pour Québec et conduit à Plymouth d'où écrit le capitaine le 14 suivant. Selon Bosher (1) Pierre TROTTIER Desauniers en est le propriétaire et Jean DOMINGUET signe à Bordeaux le 26 mars 1748. François AUDOUIN fait l’abandon et le délaissement du navire aux assureurs CHOINAU frères de Bordeaux le 8 mai 1748 qui ont assuré pour 600L sur des marchandises chargées sur le navire.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 22/03 et 08/05 abandon (Bx)

(cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

NNCC : 141 (1)

AD33, 6 B 309, 26/03/1748; Parran 1748, 22/03 (Bx); Séjourné aîné 1748, 03/05 (Bx); PRO, HCA 32 : 99 Pt 2

2587

Passagers arrivée :

- BERTRAND, Jean


- CON…NEAU, Jean


-
LABARIE, Dominique

Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Trois engagements pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à sieur CHABOISSEAU, capitaine de la Trompeuse, appartenant à sieur AUDOUIN père et fils, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 29 mars - Dominique LABARIE, 22 ans, cordonnier, Mongaillard en Bigorre.

- Jean BERTRAND, 22 ans, perruquier.

- Jean CON...NEAU, 22 ans, tailleur natif de St Michel de Tremblette près d’Auch.

Tous catholiques et ne savent signer.


Les propriétaires AUDOUIN père et fils signent à Bordeaux le 1er avril 1748 pour envoyer le navire à Québec. Mais le 19 avril à 3 heures du matin à environ 50 lieues de la terre un corsaire britannique, The Duke of London, commandé par le capitaine Thomas LOUIS, le capture et l’amène à Falmouth. Peu après le capitaine CHABOISSEAU atteint Bayonne. François AUDOUIN fait l’abandon et le délaissement du navire aux assureurs CHOINAU frères de Bordeaux le 8 mai 1748 qui ont assuré pour 600L sur des marchandises chargées sur le navire.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 29/03 et 08/05 abandon (Bx)

(cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

NNCC : 208

AD33, 6 B 98* fol. 162, 6 B 309, 02-04-1748, 6 B 1373, 01-05-1748; 1748, 29/03 Parran

2588

Passagers arrivée :

- BERNARD, Nicolas


- LIGRUER, Jacques

Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Deux engagements pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à Pierre MELLET, capitaine de l’Espardille du Cap, appartenant à sieur F. LAVANT, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 3 avril - Jacques LIGRUER, 37 ans, charpentier, natif de St Cier en Saintonge.

- Nicolas BERNARD, 30 ans menuisier, natif de Bourges en Berry.

Tous catholiques et ne savent signer.


Assuré à Bordeaux, François LAVAUD signe dans cette ville le 5 avril 1748 pour envoyer le navire à Québec mais il est capturé le 19 avril par le Bellone et le Viper et conduit à Lisbonne. Pierre TROTTIER Desauniers en était probablement le propriétaire.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 03/04 (Bx) (cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

NNCC : 153

Parran 1748, 03/04 (Bx); AD33, 6 B 98* 05/04/1748 fol. 163; Séjourné 1748, 17/07 (Bx) abandon; Perrens 1755, 16/02 (Bx)

2589


Avant son arrivée à Québec le 26 mai le bâteau « chargé sous commission parlementaire » de quatre prisonniers anglais devant les mener à Louisbourg, a fait la rencontre de deux navires corsaires anglais. La première est arrivée trois jours après son départ de St-Domingue le 15 mars. Les corsaires ont pris les quatre prisonniers. La deuxième est survenue sur le banc de Terre-Neuve où le capitaine du corsaire, dédaignant sa cargaison de 150 barriques de sirop de tafia, n'a pillé que l'équipage. Ce commerce des corsaires était très fréquent entre les Antilles et la Nouvelle-France parce que les navires longeaient la côte de la Nouvelle-Angleterre. Ils naviguaient donc « chargé sous commission parlementaire ». Le bâteau Élisabeth, commandé par le capitaine MONSION, est parti de Saint-Domingue avec un autre navire « avec une semblable commission », le Lion de Montrose.


Le bâteau apporte à Québec la nouvelle que le vaisseau du roi la Friponne était à l'Isle aux Coudres hier soir et que l'Aimable Marthe s'est échoué dans la traverse. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

2590


Armé par ses propriétaires François DOUMERC et Victor ROZIER qui l’ont acheté sous le nom de La Nuestra Señora de Arrabida y Animas à Gabriel GRATELOUP le 2 août 1747 pour 28 500L. Pierre TROTTIER Desauniers achète une assurance de 20 000L à Bayonne, une de 22 050L à Nantes, une de 20 900L à Marseille et une de 2400L à Bordeaux. Le 29 mai 1748 Pierre LARTIGUE achète l’assurance. Commandé par le capitaine Jean COUPERIE avec un équipage de 42 hommes, 3 engagés et une cargaison variée appartenant à des particuliers le navire part le 16 avril 1748 de Bordeaux pour Québec et Saint-Domingue. Il rencontre un corsaire anglais le 27 avril et sort vainqueur d’un combat d’une durée de deux heures et demie. Mais un autre corsaire, cette fois de Guernesey, le Prince of Orange, le capture le 19 mai. L’équipage doit renter en France à bord d’un navire portugais.

NNCC : 203

AD33, 6 B 98* 04/04/1748, 6 B 1371, 18/03/1748, 6 B 1373, 25/05/1748, 6 B 1375, 01/06/1748, détails de la cargaison; Perrens 1755, 16/02 (Bx); PRO, HCA 32 : 157, connaissements; Séjourné aîné 1748, 25/05 (Bx) abandon; Lagénie 1748, 30/05 (Bx); Parran 1748, 23/09 (Bx)

2591

Membres d'équipage :

- CONILLE, Jean


Passagers départ :

- DUPIN de Bellugard, Marie-Antoinette


- FERAY, Louise-Élisabeth


-
Le MERCIER, François

La frégate du roi la Friponne, commandée par le capitaine Jean-Baptiste LEGARDEUR de Tilly, mouille en rade de Québec le 27 mai. Elle était à l'Isle aux Coudres le 26 au soir. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748) L'intendant BIGOT écrit au ministre le 7 septembre 1748 à propos des passagers du navire qui passent en France. Il lui recommande François Le MERCIER « qui veut s'instruire dans l'artillerie… pour voir la fonte des canons »  et que Mlle DUPIN de Belugard « n'a point payé son passage etant fille d'officier; Mme GOGUET [Louise-Élisabeth FERAY] qui est femme de negotiant a payé 150LT ».


Membres d'équipage hospitalisés à l'Hôtel Dieu de Québec :

- Jean-Augustin CHARIÉ, cordelier, aumônier, h 27 mai 1748

- Jacques CANTIN, 23 ans, matelot, de Saintonge, h 28 mai 1748

- Joseoh DUBOSSE, 35 ans, matelot, de Saintonge, idem

- Louis LAJOYE, 41 ans, quartier maître, idem

- François LAMOTHE, 26 ans, matelot, idem

- Pierre MÉNAR, 17 ans, de chez M. BOIREAU, de Saintonge, idem

- Joseph PERON, 21 ans, matelot pilotin, d'Oléron, idem

- Louis AUBRAN, 29 ans, de chez M. de Voutron, du Poitou, h 30 mai 1748

- Louis RENAUT, 27 ans, charpentier, de Rochefort, h idem

- Jean ROQUE, 28 ans, matelot, de Bordeaux, idem

- Pierre CHEVALIER, 24 ans, matelot de Royan, idem

- Philipe TROQUETTE, 21 ans, pilotin, de Rochefort, idem

- Jean HUGUÉS, 22 ans, domestique de chez M. Dumétier, de Saint-Savinien, h 31 mai, 1 juillet 1748

- Pierre MARION, matelot, h 1 juin 1748

- Pierre BERGEON, timonier, h 3 juin 1748

- Pierre FADRON, domestique de l'écrivain, idem

- Guillaume FORCASSIÉ, matelot, idem

- Michel GUILLON, matelot, idem

- Jean MARTIN, matelot, h 4 juin 1748

- Joseph PIALET, 19 ans, matelot, de Libroune, idem

- Jean LAJAU dit Monplaisir, 23 ans, de Saintes, h 6 juin 1748

- Jean-Batiste QUIVERT, matelot, de Saint-Jean-de-Luz, h 8 juin 1748

- Pierre RAGAUDI, 13 ans, mousse, de Rochefort, idem

- Guillaume CLAUDI, 27 ans, matelot, de Bordeaux, h 10 juin 1748

- Jean CONILLE, 18 ans, matelot, de Royan, h 15 juin 1748

- Jean BIESSE, 30 ans, matelot, de Bordeaux, h 17 juin 1748

- André PICARD, 34 ans, matelot d'Olonne, h 18 juin 1748

- Jacques BAILLARD, 17 ans, matelot, de Bordeaux, h 24 juin 1748


Soldats hospitalisés à l'Hôtel Dieu de Québec :

- René-Jacques de BOURDINIÈRE dit Saint-Côme, soldat de marine, du Poitou, 28 mai, 1 juillet 1748

- Étienne GARO dit Sagesse, 33 ans, soldat de marine, de La Rochelle, idem

- François LESCOT dit Châteaureau, 22 ans, soldat de marine, de Brie, idem

- Jacques MARTIN dit Saint-Joseph, 26 ans, soldat de marine, de Saintonge, idem

- François MATHIEU dit Saint-Marc, 20 ans, soldat de marine, du Périgord, idem

- Guillaume NOËL dit Châteauneuf, 25 ans, soldat de marine, du Langoumois, idem
- Jean PAUL dit Printemps, 22 ans, soldat de marine, de Limoges, idem

- Pierre GIRAUD (GIRO) dit Desrameaux, 21 ans, de Saintonge, h 30 mai, 17 juin 1748

- Vivien SERET dit Bellain, sergent, h 2 juin 1748

- René GADIEU dit Saint-Ignace, 45 ans, soldat, du Poitou, h 6 juin, 1 juillet 1748

- Antoine PENAUT dit La Marche, 25 ans, soldat, h 10 juin 1748

- Pierre THIBAUT dit La Borde, 28 ans, soldat, h 11 juin 1748

- Jean MENAR dit Desmarais, 25 ans, de Saint-Jean-d'Angely, h 17 juin 1748

- Jean CAILLANT dit BonneGrâce, 28 ans, soldat de La Rochelle, h 29 juin 1748

- Jean SAINT-MARTIN, 28 ans, de Saint-Jean-de-Luz, 10, d 1 juillet 1748

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 92/fol.353-54v

DGFC, 3 : 544; 4 : 317

2592


Jean BEAUJON signe à Bordeaux le 26 janvier 1748 pour envoyer le navire à Québec, chargé de sel, de vin, d'eau-de-vie, de corde, de toile à voile et de munitions, des marchandises à bord appartenant à Jean CARRIÉ fils aîné étaient assurées pour 1800L. Le 16 avril le navire le Marquis de Tourny, armé de 20 canons avec un équipage de 50 hommes, quitte Rochefort avec les navires Friponne et David pour Québec et la Martinique ou le Cap Français à Saint-Domingue mais il est capturé le 3 mai et conduit à Falmouth.


Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux le contrat d’abandon et de délaissement du navire daté du 28 mai 1748 et l’a déchiffré. Assuré « sur le Corps, Quille, Agrés, Aparaux, Ustenciles, vivre, avance à l’Equipage, armement mise dehors, & généralement sur toutes les apartenances & dépendances du Navire » le 12 janvier 1748 à Bordeaux le sieur Guillaume JARREAU, fait l’abandon et le délaissement du navire aux assureurs le 28 mai 1748 dans la même ville chez le notaire Parran après sa capture le 3 mai dernier. Sa cargaison devant être déchargée à Québec, ensuite à la Martinique ou au Cap Français à Saint-Domingue, étaient assurées pour les sieurs PEYRE l’aîné, LAFFON aîné et fils, MERCIE aîné, PICARD, J-DULAMON, TAFFARD, Anth. FRANCIA et MATHIEU aîné, chacun 2000L ; par les sieurs Jean DOMMENEGER, BRUNAUD frère, DECASSE, BOURGES frères, J. COUTURIER, J. BANOS et PENETTE, chacun 1000L; par les sieurs FESQUET frères et PERY, VIENNE, AUDOÜING père et fils, FARROÜILH aîné, et D. ROCAURE, chacun 500L; par les sieurs Pierre GERME, GRATELOUP et LAFFALLE, chacun 800L; par le sieur P. SALIZ 1500L; par les sieurs BALGUERIE COUSIN, DOUMERC et ROZIER , Martial MERCIE, SCHOCMAN frères, et ANCEZE père et fils, chacun 600L; par le sieur MOLINIE jeune, par procuration de M. J. MOLINIE l’aîné, et encore par les sieurs DOUMERC & ROZIER, pour compte de P.G. chacun 400L; par le sieur Charles MATHIEU 300 livres et par le Sr FERRAND et Compagnie, pour compte d’ami, 3200L revenant le tout à la somme de 37 900L. JARREAU somment les assureurs de payer d’ici trois mois les sommes assurées. À défaut de quoi il se pourvoira en justice car le navire et dépendances est aussi assuré pour 40 000L à Saint-Malo à SAUDRAIS SIBIRE et pour 9 700L à La Rochelle à LEGRIX jeune.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 28/05 (Bx) (ct déchiffré par Christophe Chauvin)

NNCC : 172

AD33, 6 B 98* fol. 157, 6 B 1379, 20/08/1748, 6 B 1381, 24/09/1748

2593

 

Le 28 mai un officier arrive à Québec avec des lettres de la cour dont a été chargé l'année dernière le capitaine SIMONIN de la goélette l'Aimable Marthe. Le navire lui, arrive à Québec le jour suivant, étant parti de la Martinique le 3 avril, et son échouement dans la traverse s'est fait heureusement sans avarie. Le 6 juillet on fait partir le navire pour la Baie Verte ou quelque petit port de l'Île St-Jean avec des « vivres, munitions et marchandises pour la subsistance et entretien du détachement envoyé à l'Acadie ». Le capitaine devra communiquer avec le sieur GERMAIN à Beaubassin afin de savoir s'il peut entrer à la Baie verte en sûreté pour y décharger la cargaison. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

2594

 

Chargé de vin et d’eau-de-vie, le navire transporte aussi des marchandises pour PAULIN, JOYAL et LANDRIÈVE. Le 13 juin 1748 BETHMAN et IMBERT de Bordeaux demandent l’assurance sur le navire. D'après un courrier arrivé à Québec le 3 juin le navire est à Saint-Barnabé. Le capitaine a pris un navire hollandais après le Grand Banc mais son navire a lui-même été pris quelques jours plus tard et il s'est fait rançonné pour 30 000L. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

NNCC : 202

ANC, C11A 121; Roy, Inventaire des jugements 19/06/1748

2595

 

À Québec le 11 juin on apprend d'un courrier de Saint-Barnabé l'arrivée à cet endroit du navire le David. Ce navire est parti de France accompagné de la Friponne. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748) D'après Bosher (1) le navire est arrivé à Québec le 15 juin chargé d'une cargaison à Rochefort d'où il parti accompagné du navire le Marquis de Tourny. Pierre et Isaac RASTEAU avaient signé à La Rochelle pour les propriétaires, David GRADIS & fils, de Bordeaux. Il partit de Québec le 20 août pour Saint-Domingue chargé d'une cargaison pour l'État.

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

NNCC : 149, 172 (1)

AD17M, B 251, 19/03/1748; PRO, HCA 32 : 184

2596

 

Cette goélette de la Martinique, en partie chargée de sel, jète l'ancre à Québec le 13 juin. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748) Dans le dossier personnel du capitaine Pierre BOULLOT on mentionne ce voyage de la goélette les Deux Amis de la Martinique à Québec du 28 mars 1748 au 18 octobre suivant, soit 6 mois et 20 jours.

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225 et COL E 45/27p.

2597

 

Le navire le Lion de Montrose, commandé par le capitaine Paul FOUCHER, parti le 15 mars de Saint-Domingue avec l'Élisabeth, lui aussi « chargé sous commission parlementaire » de quatre prisonniers anglais et devant les mener à Louisbourg. Trois jours après son départ il fait la rencontre d'un navire de corsaires anglais qui lui prennent ces prisonniers lui laissant son chargement d'environ 1500 minots de sel. Le capitaine MONSION de l'Élisabeth mentionnait plutôt de 2 à 3000 minots de sel. Entré dans le Golfe à la fin avril il n'a pu passer avec la présence des glaces. Il a plutôt pris la route de Canseau sans rencontrer d'obstacle. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

iidem

2598

 

Robert DUGARD et Cie de Rouen sont propriétaires du navire, commandé par le capitaine Le HOCQUIANT, mais Joseph ALIÈS appose sa signature à La Rochelle en 1748.

NNCC : 207

ANC, C11A 86 fol. 8, 36, 117 fol. 77, 121 fol. 194

Web ILMNF

2599


G. ESTÈBE est le correspondant à Québec des propriétaires DOUMERC et ROZIER qui signent à Bordeaux le 11 avril 1748 pour l'envoyer là-bas avec un équipage de 24 hommes et chargé d'une cargaison variée appartenant à des particuliers.

NNCC : 194

AD33, 6 B 98* fol. 164; Pallotte 1748, 01/06 (Bx); PRO, HCA 32 : 111 Pt. 1; Lagénie 1748, 06/06 (Bx) assurance

2600

Passagers arrivée :

- DELLEMAIR, Jean


- JUTAIN, Nicolas


- MARRE…E, Armand

Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Trois engagements pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à sieur Jacques FORTERIE, capitaine de l’Aimable Marie de Granville, appartenant à sieur DELPECH, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 22 avril - Armand MARRE…E, 27 ans, natif de Mont-de-Marsan.

- Nicolas JUTAIN, 23 ans, cordonnier, natif de la Rochelle.

- Jean DELLEMAIR, 28 ans, cordonnier, natif de ……..guillon.

Tous catholiques et ne savent signer.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 22/04 (Bx) (cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

NNCC  : 135

Parran 1748, 22/04 (Bx) fol. 216

2601

Passagers arrivée :

- S…, Charles

Avec un équipage de 25 hommes et chargé de vin et de sel, FERRAN et Cie signe à Bordeaux le 3 mai 1748 pour envoyer le navire à Québec.

Christophe Chauvin a retrouvé aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux les contrats d’engagements et les a déchiffrés :


Un engagement pour Québec en Amérique pour trois ans à 320 livres pesant de sucre brut à sieur Joseph PREVOST, capitaine du Depleur de La Rochelle, appartenant à sieur FERRANT, bourgeois et négociant de Bordeaux (Parran, notaire de Bordeaux) :

- 3 mai - Charles S……,(nom illisible), 32 ans, tailleur d’habit, natif d’Aix la Chapelle, catholique, ne sait signer.

AD33, 3 E 13038;  Parran 1748, 03/05 (Bx) (cts déchiffrés par Christophe Chauvin)

NNCC : 149

AD33, 6 B 98* fol. 166, 6 B 309, 03/05/1748; Parran 1748, 03/05 (Bx)

2602

Passagers arrivée :

- DUBOIS, Pierre


- JONDET, Jean

Armé par le propriétaire J.B. SOUMBRUN qui signe à La Rochelle le 20 mars 1748 pour envoyer le navire à Québec.


Deux engagements pour Montréal pour trois ans à 300 livres de tabac à Pierre ROMALET, capitaine du Saint-Ursin, de 90 Tx (Desbarres, notaire de La Rochelle) :

- (564) 14 mars - Jean JONDET, 26 ans, garçon menuisier, de Besgué, évêché de Bordeaux.

- (565) Pierre DUBOIS, 22 ans, perruquier, du Mans.


Le 20 juin un courrier avertit de l'arrivée du navire le Saint-Ursin à St-Barnabé. Il est parti de La Rochelle en même temps que la frégate la Friponne.
Il jette l'ancre à Québec le 29 juin. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF,  ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

NNCC : 203

AD17, B 251, 20/03/1748

RHAF, 14 : 433
Desbarres 1748, 14/03 (LR)

2603

Membres d'équipage :

- DUBOIS, … fils

Le 19 juin arrive du Mont-Louis, le sieur DUBOIS fils, du senau la Nymphe, chargé en partie de sel pour faire la pêche à cet endroit. Sous les ordres du capitaine La GARENNE, il mouille à Québec le 29 juin pour y décharger les 486 billots de bois de gaïac envoyés par GUILLOT, commissaire ordonnateur à St-Malo, pour les magasins de Québec. Il en repartit le 17 août pour la France. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748) Bosher (1) écrit que le navire est arrivé de Saint-Malo à Québec le 30 juin et en est reparti le 20 août pour la même destination avec le capitaine Pierre CHAMPLAIN. REVOL, de Québec en était copropriétaire. Cette prise anglaise avait été achetée pour 4000L par Guillaume GOHIER et Guillaume GOHIER fils (le même ?) en était propriétaire.

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

NNCC : 175 (1)

AD35, Ille-et-Vilaine, 9 B 172* 15/02/1748; ANC, C11A 121 fol. 176

2604

 

Le senau l'Élisabeth, une prise anglaise faite par FERRET, capitaine de la goélette l'Hirondelle, jette l'ancre à Québec le 30  juin. Elle est chargée de 2500 minots de sel pour aller pêcher au Petit Plaisance. Auparavant on la charge de secourir les habitants de l'Île St-Jean. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

2605

 

Arrivée le 2 juillet de la goélette l'Hirondelle, commandée par FERRET, parti de la Martinique le 6 avril et qui a fait une prise anglaise, le senaut l'Élisabeth. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

idem

2606

 

Le brigandin le Loup Marin partit de Trinité le 14 mai, mouille à Québec le 2 juillet. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

idem

2607

 

Le 2 juillet c'est l'arrivée à Québec du brigandin du Roy partit de Miramichy et donné à P. Maurice La CORNE l'année dernière. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

idem

2608

 

La cargaison fut sauvée et déposée chez HAVY et LEFEBVRE de Québec après le naufrage du bâteau à l'embouchure du Saint-Laurent. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF,  ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

NNCC : 139

ANC, C11 A 46 fol. 219, 98 fol. 170, 121 fol. 175

2609

 

Le dogre le Nepture partit de Trinité mouille à Québec le 8 juillet. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

BAC : ACF, ANOM, COL C11A 87/fol. 175-225

2610

 

Le 8 juillet c'est l'arrivée à Québec du bâteau le Saint-Joseph, appartenant au roi et venant de Cap Chat avec 24 hommes et femmes du havre L'Indienne, près de Louisbourg. Ils ont été forcés de se rendre à Québec par un détachement de 40 habitants de l'île Royale et quelques Indiens commandés par Jacques COSTE car ces derniers y ont capturé deux petits bâtiments anglais, une goélette et un bâteau. Les 24 habitant de L'Indienne, leurs maisons brûlées par le détachement, sont partis avec 20 prisonniers anglais, mais les vivres ayant manquées un nommé DUGARD, commandant, dût rançonner un des petits bâtiments, le bâteau et retourner à Louisbourg avec les prisonniers. La goélette anglaise, elle, arrivera à Québec le 29 juillet. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

idem

2611

 

Un bâteau anglais est capturé par un détachement de 40 habitants de l'île Royale et quelques Indiens commandés par Jacques COSTE, au havre L'Indienne, près de Louisbourg, mais faute de vivres pour se rendre jusqu'à Québec, il est rançonné par un nommé DUGARD, commandant, et dût retourner à Louisbourg avec 20 prisonniers anglais. (Journal de HOCQUART et La Galissonnière, 1747-1748)

idem


      
Code de couleur des navires
marchands français royaux cabotage
construits en Nouvelle-France anglais autres Européens
pêcheurs en traite et/ou saisies prises anglaises ou autres
aux Antilles et autres îles à la baie d’Hudson et/ou au nord corsaires, flibustiers et pirates
combats, captures et/ou mutineries avaries, échouages, naufrages et tempêtes maladies et/ou décès



 

Accueil


Haut de la page