A View of Louisbourg when that city was besieged in 1758, [Vue de Louisbourg assiégée, en 1758], 11 novembre 1762. CA ANC C-5907

Le château de Ramezay : canon ayant appartenu au navire de guerre français La Prudente (Le Prudent) qui sauta en rade de Louisbourg en 1758.

Sources : Nouvelle-France, horizons nouveaux in http://www.champlain2004.org/html/exposition.html

1758

Siège et prise de Louisbourg

par AMHERST et BOSCAWEN

1758

 

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

3224

Le Fils Unique, de Bordeaux

300 Tx

FOJOROS,PRIOREAUX Fujol NORTHANT

île d'Aix dép 26 déc

Louisbourg

Capturé 2 jan 1758, conduit à Plymouth

3225

La Perle, de Rochefort

150 Tx

Gildas GIRAUD, capitaine

Daniel AUGIER et Associé de Nantes

THOMAS, de Rochefort

Rochefort

Lbg, St-Domingue

Capturée 2 jan

3226

Le Soleil, de Bordeaux

300 Tx

Barthélemy MARTROU, cap.

BAOUR et Cie

 

Bordeaux

Qc,St-Domingue

Capturé près St-Dom.

3227

L'Échappé, de Louisbourg

puis faux-nom San Antonio y Las Animas

Frs DUMORIER CHARPENTIER cap. de Lbg-Espagne; Joachim FORTIN, Espagne à Bx

Jean LABORDE

 

Lbg dép 4 mar 1758

LR,vira au sud après orages et froid

Espagne 5 avr 1758,d 26 aoû 1758,Bx 22 jan 1759

3228

L'Oriflamme,

de Bordeaux

250 Tx

Pierre RODRIGUE, capiatine

de Louisbourg

MENOIRE aîné

idem

Capturée 21 oct au nord des Açores

3229

La Providence, de Bordeaux

280-300 Tx

Jean-François TANAYS, cap.

MENDÈS et GRADIS

MENDÈS,GRADIS

Bordeaux

Qc, St-Domingue

Capturée 8 mar 1759

3230

Le Vainqueur, de Bordeaux

300 Tx

Jean-François SOUCHET, cap.

R MENDÈS et Benj. GRADIS

 

idem

Québec

3231

La Charmante Nancy,

de Bordeaux

200 Tx

Jean DUTOUR, capitaine

de Bordeaux

Abraham GRADIS

 

idem

idem

3232

Le Foudroyant, de Bordeaux

360-400 Tx

Raymond LAVILLE, capitaine

David GRADIS

 

idem

idem

Capturé

3233

Le Cheval Marin, de Bordeaux

280-360 Tx

D. LAFOURCADE, capitaine

de Bordeaux

Abraham GRADIS

 

idem

idem

3234

La Fidèle, de Bordeaux ex Toogood ex William and Elizabeth

200-220 Tx

Jean CONNIL, de Matte, Saintonge

Jean AUGER

Jean AUGER

idem

idem

Capturée 9 avr et conduite à Falmouth

3235

Le Jason, de Bordeaux

300-360 Tx

Jacques BERTRAND, capitaine

GRADIS

GRADIS

idem

idem

3236

Le Brave, de Bordeaux

220-300 Tx

Jean-Baptiste ROUILHAC,cap

idem

idem

idem

idem

3237

Le Prudent, de Bordeaux

260 Tx

Jean DUROULLA, capitaine

idem

idem

3238

La Gloire, de Bordeaux

260-300 Tx

J.-Laurent CADET, capitaine de Blaye

BAOUR et Cie

idem

idem

3239

Le Canadien

180 Tx

Pierre GARNIER, capitaine

Joseph et Georges AUDIBERT

Marseille dép 27 fév

idem

3240

L'Aimable Lilique,

de Bordeaux

340-400 Tx

Jean REAU, capitaine

Pierre PENNE

Bordeaux

idem

3241

L’Aigle, de Bordeaux

300-340 Tx

Jean DOUTEAU, capitaine

David GRADIS

Bx d vers 28 fév

idem

3242

La Complaisante,

de Saint-Malo

160 Tx

François RABY, capitaine

 

St-Malo dép 9 mar

idem

3243

La Vestalle, de Bordeaux

200 Tx

Charles de RATAS,   capitaine

 

Bordeaux

idem

3244

Le Mercure, de Bordeaux

130-150 Tx

BOUSSUQUE, capitaine

Abraham GRADIS

Abraham GRADIS

Rochefort dép 9 mar

Louisbourg,

St-Domingue

Bordeaux, capturé 17 mar, amené à Madère

3245

La Légère, de Bordeaux

100-150 Tx

Élie PACAUD, capitaine de Saint-Georges

CARRIÉ aîné & Cie de Bordeaux

CARRIÉ aîné & cie de Bordeaux

Bordeaux

Québec,

St-Domingue

Capturée 11 mai

3246

Le Lion, de Bordeaux

400 Tx

François GIRAUD, capitaine de Saint-Pierre

Pierre DESCLAUX

Pierre DESCLAUX

Bordeaux

Québec

Naufragé à l'île aux Lièvres mai 1758

3247

La Victoire, de Saint-Malo

300-350 Tx

Duclos GUYOT, capitaine

Le BRETON de Blessin,  DESSAUDRAIS Sebire; puis Jos. CADET

Rochefort dép 11 mar, La Rochelle

Québec 5 jul

Morlaix déc 1758

3248

L'Amélie, de Bayonne

250 Tx

G. GRAMONT, capitaine de Biarritz

Bayonne,

La Rochelle

idem

La Rochelle, échouée à l'île de Ré

3249

La Catiche, de Bordeaux

225-250 Tx

Étienne DASSIÉ, capitaine de Bayonne

LATUILIÈRE

Bordeaux

idem

Capturée 7 avr

3250

La Sirène

BEAUSSIÈRE de Châteauvert

Bx dép 28 mar

Qc 19 mai d 23 jun

3251

Le Royal William

Charles HARDY, contre-amiral

Anglais

Lbg fin mai

3252

Le Northumberland

 

Lord CORWELL, capitaine

   

idem

idem

 

3253

Le Centurion

 

MANTESE, capitaine

   

idem

idem

 

3254

Le Butford

 

GAMBIER,capitaine

   

idem

idem

 

3255

Le Vanguard

 

SWALLON, capitaine

   

idem

idem

 

3256

Le Noltingham

 

MARSHALL, capitaine

   

idem

idem

 

3257

La Defiance

 

BEARD, capitaine

   

idem

idem

 

3258

Le Namur

 

BOSCAWEN, amiral

   

idem

idem

 

3259

Le Bedfort

 

FOURKE, capitaine

   

idem

idem

 

3260

Le Terrible

 

COLLINS, capitaine

   

idem

idem

 

3261

L'Arc-en-Ciel

 

MARTIN, capitaine

   

idem

idem

 

3262

Le Lancaster

 

LGEVINT, capitaine

   

idem

idem

 

3263

Le York

 

PIGET, capitaine

   

idem

idem

 

3264

Le Dublin

 

L. RODNEY, capitaine

   

idem

idem

 

3265

Le Contair ou Captain

 

AMHERST, capitaine

   

idem

idem

 

3266

Le Frederic ou Prince Frederik

 

MIVIR, capitaine

   

idem

idem

 

3267

La Princesse Amelie

 

DUREL, commodore

   

idem

idem

 

3268

Le Prince d'Orange

 

FERGUSSON, capitaine

   

idem

idem

 

3269

Le  Suinderland

 

KOUES, capitaine

   

idem

idem

 

3270

Le Pembrok

 

SIMEVRE, capitaine

   

idem

idem

 

3271

Le Sommerset

 

HAUGHS, capitaine

   

idem

idem

 

3272

Le Kinston

 

PARRY, capitaine

   

idem

idem

 

3273

L'Oxford ou Orferd

 

PRY, capitaine

   

idem

idem

 

3274

Le Devonshire

 

GERDON, capitaine

   

idem

idem

 

3275

Le Boreas

       

idem

idem

 

3276

Le Nightingale

       

idem

idem

 

3277

Le Scarbourough

       

idem

idem

 

3278

Le Kenington

       

idem

idem

 

3279

Le Schaunon

       

idem

idem

 

3280

La Junon

       

idem

idem

 

3281

La Diane

       

idem

idem

 

3282

L'Ethena

       

idem

idem

 

3283

Le Lightning

       

idem

idem

 

3284

Le Grammond

       

idem

idem

 

3285

Le Hunter ou Humbert

       

idem

idem

 

3286

Le Hind

       

idem

idem

 

3287

Le Beore Beauxer

       

idem

idem

 

3288

Le Filoe ou Filon

       

idem

idem

 

3289

Le Trent ou Prince

       

idem

idem

 

3290

Le Fort Mahon

       

idem

idem

 

3291

Le Squirel ou Squinewell

       

idem

idem

 

3292

Le Hel

       

idem

idem

 

3293

Le Halifax ou Harwick

       

idem

idem

 

3294

à

3447

« 154 bâtiments de transport »

       

idem

idem

 

3448

La Galathée

200 Tx

Jacques DUBOIS, capitaine de Brest

Le roi

 

Bordeaux

Québec

Capturée 7 avr et conduite à Plymouth

3449

Le Rostan, de Bordeaux ex Printemps, de Nantes ex Notra Dame de Avanzert

450-460 Tx

Martial CADUSSEAU, capitaine

Isaac et Marc CHAUVIN

 

Bordeaux dép 5 avr

idem

Capturé 8 avr

3450

L'Aimable Marie, de Bordeaux

300 Tx

Jcs-Simon LOMMERGAY, cap.

Pierre BAOUR & Cie

 

Bordeaux

Québec

 

3451

Le Babillard, de Bordeaux

140-180 Tx

Jacques LÉGER, de Marennes

BASS & Fils

 

idem

idem

 

3452

La Judith, de Bordeaux

300 Tx

Antoine SICARD, capitaine

Simon JAUGE

Simon JAUGE

idem

idem

 

3453

La Marquise de Bordeaux

       

idem

idem

 

3454

Le Mercure Volant

120 Tx

André TRIBON, capitaine

Jouanne de SAINT-MARTIN et Fils, de LR

La Rochelle

idem

 

3455

La Marguerite, de Bordeaux

200-300 Tx

Jacques BÉDARD, capitaine de Royan

David GRADIS & Fils

David GRADIS & Fils

Bordeaux dép 4 avr

Québec, St-Domingue

Bordeaux, capturée 11 avr

3456

Le Galant, de Bordeaux

ex Saint-Antoine, de Bordeaux

300 Tx

Nicolas BÉATRIX, capitaine de Bordeaux

SERRES & BIZET, CHAPUIS,RUCHASSON

 

Bordeaux dép 5 avr

idem

Capturé 11 mai et conduit à Bristol

3457

La Godichone, de Bordeaux

225-350 Tx

C.-A. GARDRAT, capitaine de La Tremblade

Jean LATUILIÈRE

 

Bordeaux dép 19 avr

Québec

Capturée 13 mai. et conduite à Plymouth

3458

La Comète

       

Louisbourg dép 10 jun

Port-Louis (Bretagne) 29 jun

3459

Le Hannach, de Dunkerque

180 Tx

Pierre PILLIET, de Dunkerque

(p-ê) Pierre-Frs GOOSSENS

 

Dunkerque dép 23 avr

Québec,

St-Domingue

Capturé 17 mai, conduit à Bristol

3460

La Baleine, de Dunkerque

300 Tx

Pierre VARIN, de Dunkerque

SALLES & Cie de Dunkerque

Dunkerque

idem

Prise 28 avr, conduite à Penzance (Angl.)

3461

Le Saint-Pierre, de Dunkerque

300 Tx

Jacques-Joseph GUÉRIN, capitaine

de Dunkerque

PERVILLE, SALLES et Cie de Dunkerque

idem

idem

Capturé 28 avr Manche

3462

L’Aimable Thérèse,

de Bordeaux

180-240 Tx

Jean BAILLAC, capitaine de Bordeaux

Faure LACAUSSADE

Faure LACAUSSADE

Bordeaux

Québec

Prise 7 mai Espagne, conduite à Jersey

3463

Le Berger, de Bordeaux

180 Tx

J.-M. NOCHET, capitaine de Bordeaux

RAYMOND et DUBERGIER & Cie

idem

Québec, Antilles

Capturé 4 mai

3464

L'Alexandre, de Bayonne

250-260 Tx

François GLADUT, capitaine

SERRES & BIZET, TEXIER, ACHER

TEXIER

Bordeaux dép 18 avr

Québec

Capturé 11 mai

3465

La Marie

CORNILLARD, capitaine

Le roi

Brest dép fin mar

idem

3466

La Marie Madeleine,

de Cherbourg

90-100 Tx

Jean LEFEBVRE, capitaine de Cherbourg

Duval PORTAL & Cie, de Cherbourg

COLISSON aîné

Bordeaux

idem

Capturée 12 mai et conduite à Plymouth

3467

Le Prudent

 

     

Louisbourg

Incendié 26 jul

3468

Le Célèbre

 

MAROLLES

     

Louisbourg

Explosa 26 jul

3469

L'Entreprenant

         

Louisbourg

Incendié 26 jul

3470

Le Capricieux

         

idem

idem

3471

Le Bienfaisant

         

Louisbourg

Toué par les Anglais  26 jul

3472

L'Aréthuze

 

Jean de VAUQUELAIN, capitaine de Dieppe

     

Louisbourg

3473

L'Apollon

 

     

Louisbourg

Coulé nuit 28-29 jun

3474

La Fidèle

 

Michel de SALLABERRY

     

idem

idem

3475

La Chèvre

         

idem

idem

3476

La Ville de Saint-Malo

         

idem

idem

 

No

Membres d'équipage et passagers

Observations diverses

Sources

3224

 

Chargé d'une cargaison de 1700 barils de farine par LÉGER frères, agent de DELALANDE de Saint-Malo, le navire, propriété de PRIOREAUX, FOJOROS, Fujol NORTHANT, rencontre des vents contraires et quitte l'île d'Aix le 26 décembre 1757 pour Louisbourg mais il est capturé le 2 janvier 1758 et conduit à Plymouth.

NNCC : 156

PRO, HCA 32 : 191

3225

 

Propriété de Daniel AUGIER, de Tonnay-Charente et un associé de Nantes, le navire, avec un équipage de 15 hommes, est capturé le 2 janvier 1758 en route de Rochefort à Louisbourg.

NNCC : 179

PRO, HCA 32 : 236 Pt.

3226

 

Armé par le propriétaire BAOUR et Cie et commandé par le capitaine Barthélemy MARTROU, le navire est chargé de 1800 barils de farine pour Québec. GRADIS signe un contrat avec l’État le 25 janvier 1758 pour transporter des armes, des baïonnettes et des provisions. Le navire est capturé près de Saint-Domingue. Le capitaine MARTROU rentre en France sur le navire le Palmier.

NNCC : 204

3227

 

Chargé de sucre, de tabac, d'acajou, de fer, de bois d'œuvre, etc. l'Échappé de Louisbourg quitte son port d'attache le 4 mars 1758 pour La Rochelle mais des orages et le froid gèlent l'eau du navire qui vire alors au sud et arrive en Espagne le 5 avril. Le capitaine François DUMORIER CHARPENTIER écrit au correspondant du propriétaire Dominique CABARRUS mais sa réponse arrive après le décès du capitaine survenu le 6 mai. Le 26 août Joachim FORTIN, le second, quitte alors l'Espagne avec le navire sous un faux nom, San Antonio y Las Animas, et arrive à Bordeaux le 22 janvier 1759.

NNCC : 152

ADG, 6 B 1463, 23/01/1759

3228

 

Le navire est armé en corsaire par MENOIRE aîné, de Bordeaux, avec des consignes et une commission datées du 12 mars 1757 et 106 hommes d'équipage. Le 21 octobre 1758 après une longue bataille au nord des Açores il est capturé par un corsaire The Victory.

NNCC : 177

ADG, 6 B 1462, 01/02/1758; PRO, HCA 32 : 229

3229

 

Les propriétaires, qui ont armé le navire, signent à Bordeaux le 15 février 1758 pour l'envoyer à Québec et Saint-Domingue avec un équipage de 31 hommes et chargé de 1400 barils de farine et six engagés. Au retour il est capturé le 8 mars 1759 chargé de sucre et de café. Ce navire est peut-être le même que le Vainqueur, plus bas

NNCC : 184

ADG, 6 B 102*, 20/02/1758; PRO, HCA 32 : 232

3230

 

R. MENDÈS et Benjamin GRADIS, les propriétaires, signent à Bordeaux le 15 février 1758 pour envoyer leur navire à Québec avec un équipage de 32 hommes. Ce navire est peut-être le même que le Providence, plus haut.

NNCC : 209

ADG, 6 B 413, 15/02/1758

3231

 

Avec un équipage de 25 hommes et 1400 barils de farine, le navire arriva sans encombre à Québec, après la signature du propriétaire Abraham GRADIS à Bordeaux le 18 février 1758.

NNCC : 145

ADG, 6 B 102* 20/02/1758, 6 B 413, 18/02/1758

3232

 

Chargé de 700 barils de farine le navire est envoyé à Québec après la signature du propriétaire David GRADIS à Bordeaux le 18 février 1758, mais il est capturé.

NNCC : 157

BA, manuscr. 5769 fol.; ADG, 6 B 413, 18/02/1758

3233

 

Le navire, commandé par Dominique LAFOURCADE, capitaine de Bordeaux, avec un équipage de 39 hommes et une cargaison pour Joseph CADET, arrive à Québec sans encombre. Abraham GRADIS, le propriétaire avait signé à Bordeaux le 17 février 1758.

NNCC : 146

BA, manuscr. 5769 fol. 300-1; ADG, 6 B 102* 20/02/1758, 6 B 413, 17/02/1758

3234

 

Prise anglaise appelée Toogood puis William and Elizabeth, le navire est rebaptisé la Fidelle de Bordeaux. Armé par son propriétaire Jean AUGER, il est envoyé en 1758 de Bordeaux à Québec chargé de farine, de porc salé et de vin venant de GRADIS pour CADET. Jean AUGER signa à cet effet à Bordeaux le 21 février 1758 mais le navire est capturé le 9 avril et conduit à Penzance. Auparavant Jean AUGER avait été propriétaire d'un navire, appelé la Fidelle, construit à Bordeaux en 1745 par Jacques POITEVIN et enregistré le 14 février 1746. Qualifié de « secrétaire du roi » il le vend le 14 février 1761 à David GRADIS que le rebaptise Intrépide.

NNCC : 155

BA, manuscr. 5769 fol. 300; PRO HCA 32 : 193; ADG, 6 B 1343, 14/02/1746

3235

 

Chargé de marchandises pour l'État le navire arrive à Québec sans encombre.

NNCC : 164

ADG, 6 B 102* 20/02/1758

3236

 

Arrivée sans encombre à Québec du navire, armé par le propriétaire Jean AUGER, qui a signé à Bordeaux le 22 février 1758 pour l'y envoyer.

NNCC : 142

BA, manuscr. 5769 fol. 300-1; ADG, 6 B 102 20/02/1758, 6 B 413, 21/02/1758

3237

 

Arrivé sans encombre à Québec avec un équipage de 38 hommes, six engagés et chargé de 1800 barils de farine après la signature de GRADIS à Bordeaux les 20 et 24 février 1758.

NNCC : 185

ADG, 6 B 102* 20/02/1758, 6 B 413, 24/02/1758

3238

 

Avec un équipage de 29 hommes et commandé par Jean-Laurent CADET, capitaine de Blaye, le navire est envoyé à Québec après la signature du propriétaire à Bordeaux le 24 février 1758. En janvier 1761 il est vendu pour 20 000L à Dominique CABARRUS au nom de Joseph BOREAU, « facteur et directeur de la Royalle Compagnie de Commerce de la Ville de Saragosse », et deux associés. Le navire navigua sous pavillon espagnol.

NNCC : 158

ADG, 6 B 102*, 27/02/1758, 6 B 413, 24/02/1758, 6 B 1479, 23/07/1761

3239

 

Le 6 octobre 1758 MAGON apprit dans une lettre « que le navire était arrivé sans encombre à Québec ». Il l'avait assuré avec Jean La MEISSE et fils, de Lorient; les propriétaires étaient Joseph et Georges AUDIBERT.

NNCC : 143

AD Ille-et-Vilaine, 1 F 1897, docs. Magon, lettre du 06/10/1758

3240

 

Arrivée sans encombre à Québec du navire, le propriétaire a signé à Bordeaux le 27 février 1758 pour l'y envoyer.

NNCC : 134

ADG , 6 B 102 27/02/1758, 6 B 413, 24/02/1758; BA, manuscr. 5769 fol. 300-1

3241

Membres d’équipage :

- VIDEMAND, Dominique

Arrivé sans encombre à Québec le navire l’Aigle avec 53 hommes d’équipage et transportant des soldats, du boeuf salé et du lard, avait descendu la Garonne vers le 28 février 1758 accompagné de neuf autres navires chargés pour CADET. Dominique VIDEMAND, matelot canonnier du vaisseau l’Aigle meurt chez Pierre MORIN et est inhumé le 2 décembre 1758 à St-Roch.

DGFC, 7 : 461

NNCC : 133

3242

 

RISTEAU père et fils signent à Bordeaux le 28 février 1758 pour envoyer le navire, commandé par le capitaine Charles de RATAS,  à Québec.

NNCC : 210

BA, manuscr. 5769 fol. 300; ADG, 6 B 102* 28/02/1758

3243

 

NNCC : 147

AD Ille-et-Vilaine, 9 B 651 no 28

3244

 

Chargé de farine pour l'État, le navire part de Rochefort le 9 mars 1758 en convoi mais en est séparé puis capturé le 17 suivant par l'Antelope du capitaine BORFORT (?) et conduit à Madère.

NNCC : 173

PRO, HCA 32 : 219; 6 B 1463 31/01/1759

3245

 

Avec un équipage de 19 hommes, le navire, chargé d'une cargaison valant 42 857L dont la moitié était pour CHARETS de Québec, avait des propriétaires, CARRIÉ aîné et cie, pour consignes de naviguer avec les navires de GRADIS. Mais il fut capturé le 11 mai 1758.

NNCC : 166

ADG,  B 413, 08/03/1758; PRO HCA 32 : 212

3246

Passagers arrivée :

- CALVET, Pierre fils

- FLOTTE, Pierre

- FRAISSE de Lom, Jean-Antoine aîné

- SIMON, François

Quatre passagers se sont inscrits à Bordeaux le 11 mars 1758 pour aller à Québec our affaires : Pierre CALVET, fils, 23 ans, natif de Caussade, en Quercy, taille moyenne, cheveux châtains; Jean-Antoine FRAISSE de Lorme, aîné, 50 ans, de Caussade, taille moyenne, cheveux châtains; François SIMON, 37 ans, natif de Strasbourg; Pierre FLOTTE, de Cornon, Terral au Languedoc.

MSGCF, 37 : 308

ADG, 6B, vol. 52, fol. 100, 101

NNCC : 166

ADG, 6B 413, 06/03/1758

3247

 

Le navire est vendu le 12 août 1758 par le capitaine Duclos GUYOT à Joseph CADET pour les propriétaires Le BRETON de Blessin et DESSAUDRAIS Sebire, de St-Malo. Le navire a quitté Rochefort le 11 mars avec un contrat pour l’État daté du 21 janvier 1758. Il quitte Québec le 5 juillet chargé de 323 ballots de castor pour la Compagnie des Indes qu’il décharge à Morlaix en décembre.

NNCC : 210

AM, Lorient, 1P278d 14, lettre du 25/12/1758; AD Ille-et-Vilaine, 9 B 307, 18/12/1758 rapport du capitaine; UMCB, U9254; Panet 1758, 17/08 (Qc)

3248

 

Gérard GRAMONT, capitaine de Biarritz, à sa sortie de prison de Plymouth en Angleterre, obtient un nouveau congé no 38 le 11 mars 1758 pour armer, en guerre et marchandises, le navire marchand et corsaire l'Amélie de Bayonne, du port de 250 Tx et de 8 canons. Après une escale à La Rochelle, le navire prend la direction de Québec, puis de Saint-Domingue pour le retour. Échoué sur un banc de sable à l'Île de Ré, son capitaine est condamné à se rendre à bord avec son équipage pour le relever et terminer le voyage.

BMC : 131, 132

NNCC : 136

AD Pyrénées-Atlantiques, B. suppl. (Amirauté no 36) fol. 82, 11/03/1758

3249

Membres d’équipage :

- BRUGEVAIN, Joseph

Passagers arrivée :

- BRUN, Charles

Assuré par LAFRETÉ frères, DARIBERT et cie, le navire est capturé le 7 avril 1758 en route vers Québec avec un équipage de 29 hommes, dont Joseph BRUGEVAIN, 40 ans de Québec et un passager, Charles BRUN, de Bordeaux. Il est commandé par le capitaine Étienne DASSIÉ.

NNCC : 144

BA, manuscr. 5769 fol. 300-1; ADG, 6 B 102* 06/03/1758, 6 B 413, 04/03/1758; PRO, HCA 32 : 32 : 178 Pt. 1 (liv. de bord et connaissements) : AN, Z1A 915; François 1758, 08/05 (Bx)

3250

 

Le navire, commandé par le capitaine BEAUSSIÈRE de Châteauvert, est chargé de marchandises au départ de Bordeaux le 28 mars. Il arrivé à Québec le 19 mai avec huit navires marchands et une prise.

NNCC : 204

UMCB, U 8503, 19/05/1683

3251

 

Vaisseau anglais de 84 canons de la 1ère division commandé par le contre-amiral Charles HARDY, commandant de la 1ère division, avec un équipage de 765 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v  et fol.231v

3252

 

Vaisseau anglais de 70 canons de la 1ère division commandé par Lord CORWELL avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3253

 

Vaisseau anglais de 54 canons de la 1ère division commandé par MANTESE avec un équipage de 320 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3254

 

Vaisseau anglais de 70 canons de la 1ère division commandé par GAMBIER avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3255

 

Vaisseau anglais de 60 ou 70 canons de la 1ère division commandé par SWALLON avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3256

 

Vaisseau anglais de 60 canons de la 1ère division commandé par MARSHALL avec un équipage de 400 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3257

 

Vaisseau anglais de 60 ou 64 canons de la 1ère division commandé par BEARD avec un équipage de 400 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3258

 

Vaisseau anglais de 90 canons de la 2e division commandé par l'amiral BOSCAWEN, commandant de l'escadre, avec un équipage de 700 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. L'escadre comprend 24 vaisseaux répartis en trois divisions et ceux-ci totalisent ensemble 1596 canons et 11 910 hommes d'équipage.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v  et fol.231v

MSGCF, 50 : 6-7

3259

 

Vaisseau anglais de 64 canons de la 2e division commandé par FOURKE avec un équipage de 400 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v  et fol.231v

3260

 

Vaisseau anglais de 74 canons de la 2e division commandé par COLLINS avec un équipage de 700 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3261

 

Vaisseau anglais de 50 canons de la 2e division commandé par MARTIN avec un équipage de 300 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3262

 

Vaisseau anglais de 68 canons de la 2e division commandé par LGEVINT avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3263

 

Vaisseau anglais de 60 canons de la 2e division commandé par PIGET avec un équipage de 420 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3264

 

Vaisseau anglais de 70 ou 74 canons de la 2e division commandé par L. RODNEY avec un équipage de 600 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3265

 

Vaisseau anglais de 64 canons de la 2e division commandé par AMHERST avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. Les assiégeants anglais étaient sous le commandement du major général AMHERST qui avait sous ses ordres les brigadiers VITHERMORE, LAURENCE et WOLF et le colonel BASTIDE, chef des ingénieurs. Les régiments suivants ont assiégé Louisbourg : Royal 954 hommes; Amherst 859 hommes; Vithermore 1007 hommes; Braggs 704 hommes; Hatvay 633 hommes; Hopson 736 hommes; Walbertoune 945 hommes; La Celle 948 hommes; Webb 1029 hommes; Austraker 695 hommes; 1er bataillon de royal américain, colonel MONKTON 1033 hommes; 2e idem, colonel LAURENCE 902 hommes; royal écossais, colonel FRAISIER 1119 hommes; Forbes 741 hommes; troupes légères ou coureurs de bois 490 hommes; corps d'artillerie 324 hommes; ingénieurs 22 hommes; total de 13 141 hommes. En plus de ces troupes effectives les Anglais ont fait descendre à terre un corps des troupes de marine et beaucoup de matelots pour les gros travaux.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.20v-20v et fol.21-21v  et fol.231v

3266

 

Vaisseau anglais de 64 canons de la 2e division commandé par MIVIR avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v  et fol.231v

3267

 

Vaisseau anglais de 80 canons de la 3e division commandé par le commodore DUREL avec un équipage de 665 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3268

 

Vaisseau anglais de 60 canons de la 3e division commandé par FERGUSSON avec un équipage de 420 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3269

 

Vaisseau anglais de 50 canons de la 3e division commandé par KOUES avec un équipage de 320 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3270

 

Vaisseau anglais de 60 canons de la 3e division commandé par SIMEVRE avec un équipage de 400 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3271

 

Vaisseau anglais de 60 ou 70 canons de la 3e division commandé par HAUGHS avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3272

 

Vaisseau anglais de 60 ou 70 canons de la 3e division commandé par PARRY avec un équipage de 420 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3273

 

Vaisseau anglais de 60 ou 70 canons de la 3e division commandé par PRY avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3274

 

Vaisseau anglais de 66 ou 70 canons de la 3e division commandé par GERDON avec un équipage de 520 hommes durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

idem

3275

 

Frégate anglaise de la 1ère division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg ».

idem

3276

 

idem

idem

3277

 

idem

idem

3278

 

idem

idem

3279

 

idem

idem

3280

 

idem

idem

3281

 

idem

idem

3282

 

Frégate anglaise de la 2e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg ».

idem

3283

 

idem

idem

3284

 

idem

idem

3285

 

Frégate anglaise de la 2e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg » mais de le nom de cette frégate diffère selon les deux sources.

idem

3286

 

Frégate anglaise de la 2e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg ».

idem

3287

 

idem

idem

3288

 

Frégate anglaise de la 2e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg » mais de le nom de cette frégate diffère selon les deux sources.

idem

3289

 

idem

idem

3290

 

Frégate anglaise de la 2e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg ».

idem

3291

 

Frégate anglaise de la 3e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg » mais de le nom de cette frégate diffère selon les deux sources.

idem

3292

 

Le nom de cette frégate n'apparaît que sur la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg ».

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v 

3293

 

Frégate anglaise de la 3e division durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758. En tout l'escadre comprend 18 ou 19 frégates de 12 à 38 canons chacune selon la « Liste des vaisseaux anglais emploiés au siège de Louisbourg » ou l' « Etat des vaissx anglais… au siège de Louisbourg » mais de le nom de cette frégate diffère selon les deux sources.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v  et fol.231v

3294 à 3447

 

Il y a aussi « 154 bâtiments de transport » dans l'escadre anglaise commandée par BOSCAWEN durant le siège de Louisbourg à la fin mai 1758.

Web : ACF : CAOM : COL C11C 10/ fol.21-21v 

3448

 

Frégate royale transportant 181 matelots et 28 soldats elle navigue en convoi avec 10 à 12 navires marchands de Bordeaux à Québec en 1758, elle est capturée le 7 avril et conduite à Plymouth.

NNCC : 158

PRO, HCA, 32 : 196 Pt. 1

3449

 

Appelé le Printemps de Nantes en 1756, le navire est capturé et Thomas DOBRÉ le vend à Londres à Isaac et Marc CHAUVIN de Bordeaux. Ces derniers l'envoient à Bordeaux où il arrive le 19 septembre 1757 maquillé en vaisseau espagnol sous le nom de le Notra Dame de Avanzert. Les propriétaires le rebaptisent Rostan. Avec un congé daté du 13 mars 1758 et un équipage de 60 hommes le navire prend la mer à Bordeaux le 5 avril 1758 en convoi avec 13 autres navires dirigés par la frégate du roi la Galathée. Isaac et Marc CHAUVIN ont signé à Bordeaux le 25 février 1758 mais le navire est capturé une seconde fois le 8 avril 1758.

NNCC : 188

ADG, 6 B 102* 11/03/1758, 6 B 413, 25/02/1758, 6 B 1452, 06/06/1757, 6 B 1455, 21/10/1757, 6 B 1464, 06/02/1759; PRO, HCA 32 : 241

3450

 

Le navire est arrivé sans encombre à Québec avec un équipage de 26 hommes. Le propriétaire Pierre BAOUR & cie a signé à Bordeaux les 24 février 1758 et 6 mars suivant.

NNCC : 135

ADG, 6 B 102 06/03/1758, 6 B 413, 24/02/1758; BA, manuscr. 5769 fol. 300-1

Rauzan 1759, 26/04 (Bx)

3451

 

Arrivée sans encombre à Québec avec un équipage de 22 hommes.

NNCC : 140

BA, manuscr, 5769 fol. 300-1; ADG, 6 B 102 11/03/1758, 6 B 413

3452

 

Acheté neuf par Simon JAUGE aux constructeurs CASTAIGNET frères de Bordeaux le 19 août 1746, le navire, armé par son propriétaire, est loué par contrat à l'État le 25 janvier 1758 pour le transport de troupes à Québec à 250L chacune.

NNCC : 165

BA, manuscr. 5769, fol. 300-1; ADG, 6 B 102* 15/03/1758, 6 B 413, 14/03/1758, 6 B 1348, 21/08/1746; BN, manuscr. 11336 fol. 24

3453

   

NNCC : 172

ADG, 6 B 1459, 22/03/1758

3454

   

NNCC : 173

Tardy 1758, 25/03 (LR)

3455

 

Acheté à Brest au début de 1758 par l'intermédiaire de BRISSON pour David GRADIS & fils qui l'ont armé avec un équipage de 56 matelots et soldats. Partit de Bordeaux le 5 avril 1758 le navire est capturé le 11 avril par l'Antelope après une bataille de 45 minutes et conduit à Bristol d'où écrit le capitaine BÉDARD le 23 avril par l'intermédiaire de Benjamin da COSTA de Londres : « pendant dix jours que j'ay resté à son bord j'ai toujours mangé avec le capitaine ce qui n'est pas d'usage chez eux car d'ordinaire ils mange toujours seul. Nous partons demain pour Chippenham qui est à sept lieues de Bristol ». Le navire était assuré pour 16 600L à 50 %, 8900L à 45 % et à Marseille pour 18 900L à 50 %.

NNCC : 169

PRO, HCA, 32 : 220; ANM, B 108 fol. 124; ADG, 6 B 102* 25/03/1758, 6 B 413, 6 B 1460, 07/07/1758, 6 B 1462, 15/03/1758; Perrens 1758, 01/06 (Bx) assurance

3456

Membres d'équipage :

- TROTTIER Desauniers, Étienne

Acheté le 30 décembre 1748 à J.B. PITARD par DOUMERC & ROZIER sous le nom de Saint-Antoine de Bordeaux, le navire est revendu le 28 septembre 1756 à SERRES & BIZET, qui le rebaptisent. Ils étaient les propriétaires pour une part de moitié avec Jacques CHAPUIS aîné, pour une part d'un tiers et Silvain TRUCHASSON, pour une part d'un sixième. Avec un équipage de 40 hommes, dont le second Étienne TROTTIER Desauniers de Québec et chargé d'une cargaison en grande partie provenant de DESCLAUX et destinée à CADET au taux de 400L par Tx, le navire quitte la rade de Bordeaux le 5 avril 1758 pour Québec et Saint-Domingue mais il est capturé le 11 mai et conduit à Bristol.

NNCC : 158

ADG, 6 B 413, 6 B 1386, 04/01/1749, 1450, 28/09/1756; PRO, HCA 32 : 195; Bernard 1758, 24/04 (Bx) proc.

3457

 

Le 25 janvier 1758 Jean LATUILIÈRE, propriétaire de la Godichone de Bordeaux, lui fait prendre la mer à l'échéance de la « soumission » d'Abraham GRADIS. Le 19 avril commandé par Charles-Alexandre GARDRAT, capitaine de La Tremblade et avec un équipage de 36 hommes, 12 soldats pour 250L chacun et chargé de 2500 barils de farine, il l'envoie de Bordeaux à Québec, mais le navire est capturé le 13 mai et conduit à Plymouth.

NNCC : 158

ADG, 6 B 102* 15/04/1758, 6 B 413, 10/04/1758; BA, manuscr. 5769 fol. 300; François 1758, 16/06 (Bx); PRO, HCA 32 : 196 Pt. 1; BN, manuscr. fr. 11336 fol. 205

3458

 

Traversée rapide.

BRH, 47 : 245
RAPQ : 222

3459

 

Le capitaine pensait que le propriétaire du navire était Pierre-François GOOSSENS, qui dans ses consignes du 30 mars 1758 lui ordonna de prendre la mer à Dunkerque avec les navires Baleine, Saint-Pierre, et les frégates Valeur et Mignonne et de livrer la cargaison de denrées alimentaires de l'État à J.M. MOUNIER.

NNCC : 160

PRO, HCA 32 : 202

3460

 

En route de Dunkerque vers Québec puis Saint-Dominque le navire est capturé le 28 avril 1758 avant d'atteindre Québec et conduit à Penzance en Angleterre avec un équipage de 50 hommes, neuf passagers et des victuailles pour l'État. SALLES et Cie de Dunkerque étaient les propriétaires mais un contrat avait été conclu entre GOOSSENS et l'État.

NNCC : 140

PRO, HCA 32 : 172 Pt 2; AN, C7 123 dossier Goossens

3461

 

Avec un équipage de 46 hommes et une cargaison de denrées alimentaires pour l'État et une douzaine de passagers en majorité d'Alsace, le capitaine, d'après les consignes de GOOSSENS, devait livrer la cargaison à J.M. MOUNIER. La frégate, partit de Dunkerque avec la Baleine et l'Hannach, fut capturée à l'entrée de la Manche le 28 avril 1758.

NNCC : 202

PRO, HCA 32 : 234

3462

Passagers arrivée :

- BOURLIER, Pierre Césaire

Navire construit en Nouvelle-Angleterre et capturé par un corsaire de St-Malo il navigua en 1758 avec 27 hommes d’équipage, une cargaison de denrées alimentaires valant 78 811L pour de nombreux marchands. Le navire a été assuré à Paris le 29 mai 1758 pour M. de CAN. Le correspondant du propriétaire Faure LACAUSSADE à Québec était DERIT. Un passager s’est inscrit à Bordeaux le 14 mars pour aller à Québec pour affaires : Pierre Césaire BOURLIER. L’Aimable Thérèse fut capturée le 7 mai 1758 près des côtes de l’Espagne et conduite à Jersey d’où le capitaine acheta une chaloupe et se rendit à Anneville.

MSGCF, 37 : 308

ADG, 6B, vol. 52, fol. 109

NNCC : 136

PRO HCA 32: 166; BA manuscr, 5769 fol. 300-301; AN, Z1A 915, 29/05/1758; ADG, 6 B 102, 18/03/1758, 6B 413, 6 B 1461, 03/08/1758, 6 B 1462, 10/03/1758; Rauzan 1758, 08/03 (Bx)

3463

Chargé d'une cargaison variée possédée par des particuliers, le navire, commandé par Jean-Mathias NOCHET, capitaine de Bordeaux, propriété de RAYMOND et Constantin DUBERGIER et Cie de Bordeaux et assuré pour une somme élevée, est capturé le 4 mai 1758.

NNCC : 141

PRO, HCA 32 : 169; BA, manuscr. 5769 fol. 300-1; ADG, 6 B 413; Perrens 1758, 17/06 (LR) abandon

3464

Membres d'équipage :

- BOY, Étienne

Le capitaine en second, Étienne BOY, venait de Québec. Le navire est armé par TEXIER, les propriétaires en étaient SERRES et BIZET pour trois huitièmes (ils signèrent à Bordeaux le 24 avril 1758), Pierre TEXIER pour un quart et Alexandre ACHER, de Bayonne pour trois huitièmes. Leur correspondant à Québec était DERIT. Le navire capturé le 11 mai suivant, transportait des denrées alimentaires et une grande partie de la cargaison de TEXIER et DESCLAUX était destinée à Antoine MARSAL.

NNCC : 136

PRO, HCA 32 : 162

ADG, 6 B 102 25/04/1758, 6 B 413 24/04/1758

3465

 

Envoyée à Québec par l'État.

NNCC : 171

ANM, B2361

3466

 

COLISSON aîné arme le navire à Bordeaux pour l'envoyer à Québec avec 9 hommes d'équipage et une cargaison variée. La femme du capitaine Jean LEFEBVRE, de Cherbourg, lui écrit le 24 mars 1758 : « vous m'avez desga reprendre bient des larmes d'entreprendre un voyage pareil dans le temps présent, cela me fait bient de la peine et me causera un grand enuit la crainte que j'ey qu'il ne vous arrive mal ». Puis le navire est capturé le 12 mai 1758 et conduit à Plymouth.

NNCC : 171, 172

PRO, HCA, 32 : 219; François 1758, 16/06 (Bx) assurance

3467

 

Morutier qui se retrouve le 26 juillet 1758 dans la rade de Louisbourg, incendié par les Anglais.

« 
En cette fin juillet AMHERST choisit de livrer bataille. Il a 157 bâtiments et 27 000 hommes contre 11 bâtiments et 7000 hommes pour le Chevalier DRUCOURT, commandant de la place. C'est l'attaque et l'avalanche de bombes qui tombent de toutes parts. DRUCOURT doit abandonner ses avants-postes. L'ennemi détruit les ouvrages qui défendent la rade. DRUCOURT fait couper les mats de six navires et les fait couler dans le chenal. Les Anglais bombardent les cinq navires qui ne peuvent s'échapper. Une bombe allume une soute à poudre du Célèbre qui, en sautant, met le feu à l'Entreprenant et au Capricieux. Il ne reste que le Prudent et le Bienfaisant. Les hommes sont à terre pour défendre la forteresse. Le feu des navires dégagent une épaisse brume et protègent les Anglais qui montent à l'abordage. Ils incendient le Prudent et touent le Bienfaisant à l'abri de leur flotte. Les Anglais l'emportent et c'est la seconde fois que Louisbourg se rend à ces derniers ». (Copie exacte aux Archives Nationales du Canada sur les derniers moments de ces deux unités)

MSGCF, 50 : 6-7

3468

 

Une bombe allume une soute à poudre du navire lors de la prise de Louisbourg par les Anglais le 26 juillet.

MSGCF, 50 : 6-7

Web : ACF : CAOM, COL C11C 10/fol.233-234

3469

 

Incendié par l'explosion du Célèbre lors de la prise de Louisbourg par les Anglais le 26 juillet.

MSGCF, 50 : 6-7

3470

 

idem

idem

3471

 

Toué et mis à l'abri de la flotte par les Anglais lors de la prise de Louisbourg le 26 juillet.

idem

3472

 

Dans une lettre au ministre le 7 juillet 1758 DRUCOURT et PRÉVOST font l'éloge de MM. Jean de VAUQUELAIN, de Dieppe capitaine de la frégate l'Aréthuze et du chevalier de QUETTE. Le premier « a servi avec la plus grande distinction sur la frégate… Le feu continuel [qu'il a fait] a beaucoup incommodé les ennemis… [et cet officier] meritte un avancement qui le mette a portée de devenir encore plus util au service, qu'il aime et qu'il fait au mieux ».

M. MARCHAND de la Houlière écrit les 7 et 15 juillet au ministre que l'intention première des Anglais « et leurs efforts sur L'Isle de L'Entrée qu'ils ont battu sans relache… etoit de tenter a forcer le port, mais depuis qu'on a fait couler six vaisseaux dans la passe ce qui l'a fort reserré… [les Anglais ont plutôt] enveloppé par des redoutes et des communications les hauteurs qui domine la place etablissant dessus beaucoup de bastions… [et] ouvrir les tranchées… Les voilà donc par consequent a portée des sorties ». Il y a 19 officiers blessés et 100 soldats tués ou blessés parmi les assiégés. MM. DRUCOURT et Des GOUTTES ont décidé de faire partir pour la France la frégate l'Aréthuze à la faveur de la brume très épaisse qui s'est élevée. La frégate avait été placée « au fond du port entre la porte Dauphine et le faubourg dit les Barrachoa d'ou elle incommodoit infiniment les ennemis ». Depuis elle s'était retirée sous la quantité de bombes et de boulets. Malheureusement dans la nuit du 13 il a fait trop clair et le navire n'a pu partir. Nos compagnies de volontaires ont prolongé l'ouverture de terre sur la droite des ennemis parallèlement à la place. Il espère que la résistance prolongée le plus longtemps possible « faira perdre au moins aux Anglais la saison de se porter au Canada ».

Web : ACF : CAOM, COL C11B 38/fol.11-11v et 154-155 et 156-157

3473

Membres d'équipage :

- QUETTE (de) chevalier,

Dans une lettre au ministre le 7 juillet 1758 DRUCOURT et PRÉVOST font l'éloge de MM. de VAUQUELAIN et du chevalier de QUETTE, « armé en second du vaisseau l'Apollon [Ce dernier] a servi avec la plus grande distinction aux batteries de la pointe a Rochefort, qu'il commande encore. Le feu continuel [qu'il a fait] a beaucoup incommodé les ennemis ». Il devrait être récompensé, cet officier désire entrer dans le service « en qualité d'enseigne ».

L'Apollon est l'un des vaisseaux coulés dans la nuit du 28 au 29 juin dans le chenal par le capitaine de brûlot, BELLEFEUILLE.

MSGCF, 50 : 6-7

Web : ACF : AOM, COL C11B 38/fol.11-11v et COL C11C 16/no30/7p.

3474

 

DRUCOURT a ordonné de couper leurs mâts et de les couler. La frègate la Fidèle est commandé par Michel de SALLABERRY.

Querdisien TRÉMAIS écrit au ministre le 7 juillet 1758 que sous la conduite de BELLEFEUILLE, capitaine de brûlot, le vaisseau l'Apollon, la frégate la Fidèle, la flûte la Chèvre et le transport la Ville de Saint-Malo ont été coulés dans le chenal dans la nuit du 28 au 29 juin.

MSGCF, 50 : 6-7

SALLABERRYMICHEL in web DBC

Web : ACF : CAOM, COL C11C 16/no30/7p.

3475

 

idem

Web : ACF : CAOM, COL C11C 16/no30/7p.

3476

 

idem

idem

 

Code de couleur des navires

marchands français

royaux

cabotage

construits en Nouvelle-France

anglais

autres Européens

pêcheurs

en traite et/ou saisies

prises anglaises ou autres

aux Antilles et autres îles

à la baie d’Hudson et/ou au nord

corsaires, flibustiers et pirates

combats, captures et/ou mutineries

avaries, échouages, naufrages et tempêtes

maladies et/ou décès

 

 

Accueil

Haut de la page