François Louis POURROY de l'Auberivière
(Grenoble 1711 - Québec 1740)
François Louis Pourroy de L'Auberivière, 5e évêque de Québec en 1740
   Sources : http://www.geocities.com/hgig.geo/lav_eveques_quebec.htm 


Le vaisseau du roi plein de morts et de mourrants,
 dont le nouvel évêque, arrive à Québec


    Dans une lettre datée du 27 juillet 1740 M. La SAUSSAYE, commandant du Rubis, écrit à l’intendant HOCQUART qu’il y a 160 malades à bord du vaisseau du roi, arrivé dans le fleuve depuis un mois. Quinze à vingt personnes sont mortes jusqu’ici. Il  raconte que « cette maladie est une fièvre continue accompagné de  violents  transports au cerveau, et quelques éryptions ». Son équipage est si mal en point qu’il n’y a presque plus personne de valide pour manœuvrer et il lui  demande de lui  envoyer 50 des meilleurs matelots de Québec. D’après un rôle fait le 27 août c’est une véritable hécatombe, sur 280 hommes d’équipage 147 ont été  hospitalisés et 42 sont morts de même que 13 passagers. Et il y en aura beaucoup d’autres dont le nouvel évêque de Québec, François Louis POURROY de  l'Auberivière, pourtant bien portant à son arrivée le 8 août et qui meurt 12 jours après.   

Cinquante matelots levés des navires de pêche
en Gaspésie pour le vaisseau du roi

    Des matelots d’autres navires venus au secours du vaisseau sont aussi victimes de l’épidémie : 19 sont hospitalisés et plusieurs vont en mourrir. Dans une autre lettre, datée du 27 août, le gouverneur et l’intendant, racontent que la maladie ne cesse de progresser : tous les chirurgiens de la ville en sont atteints, un vient de mourir et deux autres sont tombés malades dont le sieur Michel BERTHIER, chirurgien entretenu. Une partie des matelots et marchands restés à bord du Rubis sont tombés malades et sont en grand danger. En effet le bilan sera plus lourd encore puisque d’après le rôle du 7 octobre, avant de partir pour la France, il y a eu dix autres morts parmi l’équipage, soit 52 en tout. Enfin le gouverneur et l’intendant demandent que l’on envoie un autre évêque l’année prochaine puisqu’il y a au moins vingt sujets tant séculiers que réguliers à ordonner pour servir les missions et cures du diocèse qui manquent de prêtres.

  Le 26 août l’intendant HOCQUART et le gouverneur Beauharnois émettent des ordonnances pour envoyer la goélette la Marie Louise, commandée par Joseph PAYAN, à Gaspé et à Bonaventure avec le capitaine Charles CHERON. Celui-ci doit représenter aux capitaines, amiraux et vice-amiraux faisant la pêche en Gaspésie de détacher de leurs navires quarante bons matelots et officiers mariniers pour remettre  le vaisseau du roi le Rubis en état de retourner en France. La goélette doit revenir à Québec vers le 20 ou 25 septembre avec l’équipage du Rubis. D’après le rôle d’équipage fait sur le Rubis le 7 octobre, peu avant son départ pour la France, ce sont cinquante officiers et matelots qui  ont été levés

Interdiction de donner à boire à l'équipage du vaisseau du roi

   Les 14 et 31 août HOQUART émet deux ordonnances interdisant aux cabaretiers, aubergistes et habitants de Québec de donner à boire aux membres de l'équipage du Rubis sous peine de 10 livres d’amende et de punition corporelle. Certains matelots auraient abusé de leur convalescence à l’Hôtel-Dieu et à la maison blanche pour  fréquenter les cabarets de la ville. Il veut absolument éviter qu’ils ne retombent malades et qu’ainsi le vaisseau du roi manquent d’effectifs pour son retour en France.

Observation et sondage du fleuve et golfe Saint-Laurent

  Le 26 avril HOCQUART émet une ordonnance pour commettre le sieur de La Richardière, capitaine de port de Québec, de prendre le commandement du brigandin l’Hirondelle et de se mettre incessamment en état de partir pour l’Île Royale. Il y remettra les vivres et munitions que l’intendant destine aux magasins du roi à Louisbourg. Ensuite La Richardière visitera le passage de Canseau, l’Île Saint-Jean, la baie des Chaleurs et le reste du golfe qui n’a point été parcouru. Il y fera les observations nécessaires pour le perfectionnement de la navigation. Gabriel PELLEGRIN et Pierre GALOCHEAU, pilotes du roi, s’embarqueront aussi sur le navire et tiendront un journal exact de leur campagne.

    Le contrôleur de la Marine au Canada, VARIN, mentionne dans une lettre au ministre le 27 mai 1740 que l’Hirondelle est chargée de 170 quarts de farine et de 134 quarts de pois pour Louisbourg.

   Le 22 octobre 1740 HOCQUART écrit dans l’extrait du fonds à remettre au Canada que les dépenses faites à l’occasion du voyage du brigandin l’Hirondelle commandée par M. La Richardière capitaine de brûlot et de port à Québec, s’élèvent pour l’armement pour aller sonder le fleuve et le golfe Saint-Laurent pour la sûreté de la navigation, au sieur de VOISY marchand à Québec et pour l’affrètement au roi du dit brigandin pendant le temps nécessaire à la dite navigation : 4000 LT, à Gabriel PELLEGRIN, pilote du département de Rochefort pour ses gages de subsistance à terre pendant les temps marqués : 631 LT 4 S et à Pierre GALOCHEAU aussi pilote dudit brigandin : 565 LT, soit au total : 5196 LT  4 S.

 Statistique sur la pêche et commerce en 1740 à l’Île Royale

   D’après un document sur l’état de la pêche et du commerce il a été envoyé 213 bâtiments à l’Île Royale en 1740. Soit des ports de France pour la pêche à la traîte 36; pour la pêche seulement 37, total : 73; soit de l’Île Royale même pour le cabotage et le commerce : 49; soit du Canada : 19; soit des îles françaises : 22; soit de la Nouvelle- Angleterre : 50, grand total : 213. Il a été employé pour la pêche par les vaisseaux de France : 54 goélettes et par les habitants : 15, total : 69 goélettes; par les vaisseaux de France : 29 chaloupes et par les habitants : 250, grand total : 279 chaloupes. Le produit de la pêche a été de 123 150 quintaux de morue, 1392 barils d’huile valant environ 2 586 000LT (chiffre quelque peu illisible)

États des liqueurs, vins de liqueurs et des tabacs débarqués
des bâtiments arrivés en la rade de Québec année 1740

     Selon un état des liqueurs et vins de liqueurs débarqués des seize bâtiments arrivés en la rade de Québec fait le 16 octobre 1740 les navires arrivés à Québec ont déchargé cette année-là un grand total de 10 barriques, 2 tierçons ***, 6 quarts, 2 queues * et 9 demi-queues * de liqueur et vin de liqueur. Cet état est sans aucun doute très, très partiel puisqu’un mémoire de 1741 parle de 3 000 à 3 600 barriques déchargées chaque année à Québec ? Puis un autre état sur les tabacs fait le 14 octobre 1740 indique que sept navires ont déchargé aussi à Québec pour 250 carottes ** de tabac de Saint-Domingue, totalisant 1080 livres et 382 carottes ** de tabac de Saint-Vincent, totalisant 1532 livres et 120 livres de tabac en poudre d’Espagne.

Abondance des récoltes en 1739 et 1740 et inondation à l’été 1740

    VARIN mentionne dans la même lettre l’abondance des récoltes l’année dernière (1739). L’Île Royale pourra en tirer tous les secours dont elle a besoin. Il joint à sa lettre une liste des bâtiments prêts à partir à la voile chargés de biscuits et farine dont l’Hirondelle. D’ailleurs HOCQUART l’a chargé de prendre les mesures nécessaires pour y envoyer une plus grande quantité au besoin. Les négociants de Québec doivent équiper quelques bâtiments pour la Martinique. Ils y porteront des farines et autres denrées du pays convenant aux Îles de l’Amérique. Les 600 quintaux que le ministre a ordonné d’y envoyer seront prêts à la fin du mois d’août. Pour cette année les semences sont faites, la terre a été en état de les recevoir dès la fin d’avril ce qui donne lieu d’espérer une bonne récolte.

    Aussi dans une lettre au ministre datée du 4 octobre 1740 HOCQUART lui écrit que « Tous les Particuliers qui sont descendus de Montréal depuis quelques jours assurent que la récolte a esté très abondante dans tout le Gouvernement. Il en est de même à proportion dans ceux de Québec et des Trois Rivières ». Cependant dans ce dernier gouvernement de fortes pluies ont inondé une partie des fourneaux à charbon pendant l’été 1740 aux forges de Saint-Maurice, indique un mémoire le 4 octobre de la même année. Avec ces bonnes récoltes HOCQUART mentionne dans un état des dépenses fait le 30 octobre suivant sur les fonds de l’Île Royale l’envoi en 1740 de 700 quintaux de fleur de farine, de 530 quintaux de légumes et de 9495 livres de fers ronds pour ferrure d’affûts montant en tout à 13386 LT 16S.  En plus il écrit que la dépense sur les fonds de la Martinique pour l’envoi de pareille fourniture et de 601 quintaux de fleur de farine se monte à 9226LT 9 S.
*********
Sources : BAC en ligne : ANQ, 03Q_E1,S1,P3262 et 03Q_E1,S1,P3264 et ANOM,
COL C11A 73/fol.5-7v et 319-320 et COL C11B 23/fol.160-160v
in http://bd.archivescanadafrance.org/acf/home.shtm

1740

No Navires Tge
Maître Proprio Armateur
Provenance
Destination Retour

2259

L’Hirondelle


La Richardière, capitaine


de
VOISY,
Québec

Québec
Lbg,Canseau,
Île St-Jean,baie Chaleurs, golfe St-Laurent

2260 L'Imprévu, de Québec 100 Tx Bernard PARIS, capitaine


idem île Royale,Qc,
Lsbg,Kamouraska
Échoué aux îles
de Kamouraska
2261 Le Cézard 70 Tx Laurent Le TURC

Granville d 9 fév, St-Malo île Royale Granville 6 aoû
2262 Le Saint-Jacques
Pierre BOULLOT, cap

Martiniq. d 4 avr Louisbourg Martin. 25 jul
2263 Le Saint-François,
de Qc ou Bordeaux
100-
126 Tx
Jacques FOURNEAU,
capitaine


Bordeaux Québec
2264 La Providence, de Bx
Pierre LAREA, capitaine

idem Louisbourg
2265 Le Montréal, de Qc 110-
130 Tx
René Le GARDEUR de Beauvais

Bordeaux d 9 avr 1740 Qc vers 3 jun Bordeaux 23 avr 1741
2266 Le Marquis des Breaux 160 Tx Olivier DELARUE, capitaine

Granville d 12 avr St-Malo Gaspé
2267 Le Hazardeux
Frs GOYHÉMACHE, capitaine

île Royale Québec
2268 Le Centaure, du Havre 350 Tx
DUGARD & Cie
Qc vers 12 jun Le Havre
2269 La Marguerite
Martin GALBARETTE, cap

île Royale Qc vers 12 jun
2270 Le Saint-Mathieu,
du Havre
70-120 Tx HUREL, capitaine DUGARD,VINCENT père et d‘HARISTOY
France
Louisbourg 30 jun, Antilles
Capturé en 1744
2271 La Marie Joseph 150 Tx Louis AUBERT, capitaine

Gaspé Qc vers 2 jul
2272 Le Saint-Joachim
Pierre HARISMENDY, capitaine

La Rochelle Niganiche, Qc vers 9 jul
2273 La Minerve, du Havre 150 Tx Jn-Baptiste HYVERT, capitaine Le VIEUX, de Rouen


Québec Antilles
2274 L'Heureux Moine,
de Rouen
80-90 Tx Noël GOSSELIN jeune, capitaine BOTTEREAU & Associés
Bordeaux idem
Bordeaux 4 déc 1741

2275
Le Duc de Bretagne,
de Bx,ex Don de Dieu,
de Saint-Malo

174 Tx
Pierre GRILLET/
GUILLET
, capitaine
Pierre Latouche GAUTHIER

idem

idem
Bordeaux 25 mai 1741
2276
Le Comte de Matignon, de LR 200-
300 Tx
Martin LARREGUY, capitaine Simon LAPOINTE
La Rochelle Québec vers
14 jul
La Rochelle 10 déc
2277 La Reine Esther
Denis MACARTY, cap

idem
Qc vers 15 jul
2278
La Marie Joseph
Olivier ABEL, capitaine

Martinique Qc vers 18 jul
2279
Le Dauphin, de Bx 150 Tx Jean RENAUDIN, cap

Bx d 19mai1740 Qc, Antilles Bx 23 avr 1741
2280 La Sainte-Guionne



Québec

2281 La Déesse, de LR 230-
280 Tx
Charles MACARTHY,
capitaine
Frères PASCAUD
La Rochelle Québec 27 jul LR 10 déc
2282 Les Deux Frères
Jean RENAUD, capitaine

St-Domingue Qc vers 8 aoû
2283 Le Saint-Nicolas

Nicolas BOIS


île au Lièvre
2284 Le Rubis 500-
700 Tx
La SAUSSAYE
Le roi
La Rochelle d 10 jun Québec 12 aoû Échoué 27jul au Pot à Eau deVie
2285 La Marie Louise
Joseph PAYAN, capitaine CHALOU
Qc d 26 aoû Gaspé, Bonaventure Québec vers 20 sep
2286 Le Saint-Louis
Chs CHAUVAGE, cap

Martinique Qc vers22aoû
2287 Le Saint-Jacques
Pierre BOULLOT, cap

Martinique d 29 aoû 1740 Louisbourg Martinique 28
jan 1741
2288 Le Saint-Amand,
de Bordeaux
120 Tx Pierre-Frs VEDERIC, capitaine du Havre Amand NADAU DELARBRE Bordeaux d 24 jun
Québec Bordeaux 19
juil
2289 Le Fort, du Havre de
Grâce
80 Tx Michel BOUSCAILLON, cap
Pierre DELARBRE,
du Havre
Simon LA- POINTE, P.
DELARBRE
Le Havre d 9 jun 1740 Louisbourg
d 10 sep
Martin,LeHavre 1erjuil 1741
2290 La Reine du Nord,
de l'île Royale
100 Tx Jean DARGAINARATZ,
capitaine


La Rochelle Louisbourg, Québec
2291 La Ville de Québec,
du Havre
300 Tx Frs VANGELLIKOM VANDELLE cap (prob.) DUGARD & Cie
Le Havre Québec Le Havre, p-ê
pris ds les glaces
2292 Le Griffon
Pierre HAROSTEGUY, capitaine

Île Royale idem

2293 La Catherine




idem

2294 Le Fleuron, de Granville 60 Tx Guillaume GUESNE, cap

Bordeaux Île Royale

2295

Le Foudroyant

60 Tx

Jacques PINGUET
, cap

Pierre DOUMERC
Bordeaux d 7 jan
Qc, Léoganne, Lbg 18 jul, Qc
d après 5 oct

Bordeaux
2296 Le Saint-Jean,
de Saint-Jean-de-Luz
140 Tx Michel MOLERES,
capitaine





2297 Le Saint-Michel 100 Tx M. de SALLABERRY, cap ou Jn MONSÉGUT
Michel de SALLABERRY
Québec d 20 oct

2298 Le Saint-Jean,
de Bayonne


MONSÉGUR
Bayonne
Québec Naufragé Les Pellerins
2299 « navire de TRENY »
TRENY, capitaine

Saint-Malo idem Matane, pris ds  glaces, disparu
2300 L'Imprudent, du Havre
Antoine PARIS, capitaine DUGARD & Cie
France Qc, Louisbourg
P-ê pris ds les glaces
2301 La Marianne
Joannis DECHEVERY




2302 La Mariagne
Georges TANCQUERAY, cap

Québec Île St-Jean Québec

No Membres d'équipage et passagers
Observations diverses Sources


2259

Membres d'équipage :
- GALOCHEAU, Pierre

- PELLERIN, Gabriel
Le 26 avril HOCQUART émet une ordonnance pour commettre le sieur de La Richardière, capitaine de port de Québec, de prendre le commandement du brigandin l’Hirondelle et de se mettre incessamment en état de partir pour l’Île Royale. Il  sera accompagné de deux

pilotes du roi, Gabriel PELLEGRIN et Pierre GALOCHEAU, s’embarqueront aussi sur le navire et tiendront un journal exact de leur campagne. L’Hirondelle doit aussi ravitailler Louisbourg. Elle est chargée de 170 quarts de farine et de 134 quarts de pois.
BAC en ligne : ANF, BANQ, 03Q_E1, S1,P3222 et 3Q_E1, S1,P3288; ANOM, COL C11A 74/fol.192-196v  et fol.319-320





2260

Brigandin lancé à Québec en 1740. L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le brigandin l’Imprévu, commandé par le capitaine Bernard PARIS, transporté cette année-là de l'île Royale pour le sieur HAVY 3 demi-queues * de vin de Navarre, déchargées vers octobre.

Le navire, appartenant ausx sieurs HAVY et LEFEBVRE, marchands de Québec, s’échoue aux îles de Kamouraska en novembre. Pris dans les glaces il ne peut se dégager. L’intendant HOCQUART émet une ordonnance le 23 novembre 1740 qui défend au capitaine du navire Bernard PARIS et à son équipage de quitter le navire avant que toute sa cargaison soit en sûreté. Ils devront travailler sans perdre de temps au déchargement de la marchandise.

BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413

BANQ : 3Q_1, S1,P3288

NNCC : 163


2261
Le navire, le Cézard, est expédié le 9 février 1740 de Granville à Saint-Malo pour l’île Royale. Commandé par le capitaine Laurent Le TURC il est de retour à Granville le 6 août. SHM (Cherbourg), 12P, no

2262

Dans son dossier personnel on mentionne que le capitaine Pierre BOULLOT a fait le voyage sur le bâteau le Saint-Jacques de la Martinique à Louisbourg du 4 avril 1740 au 25 juillet suivant, soit pour une durée de 3 mois 21 jours. BAC en ligne : ANF,  ANOM, COL E 45/27p






2263





Passagers arrivée :

- MOUNIER, Jean




Jean BEAUJON
signe le 29 mars 1740 à Bordeaux pour envoyer à Québec le navire qui transporte 400 barils de farine. Il est commandé par le capitaine Jacques FOURNEAU. Il y a à bord six engagés. Un passager, Jean MOUNIER, âgé de 19 ans, natif de Barbezieux en Saintonge, taille moyenne, cheveux blonds, ancien catholique, désire s’embarquer sur ce navire le 30 mars 1740 à Bordeaux pour aller à Québec pour affaires.
BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 49 18 et 6B 96 241

MSGCF, 37 : 48
AD33, fol. 147

NNCC : 194          AD33, 6 B 48, 6 B 96, fol. 170, 241, 6 B 97, fol. 121, 6 B 49, 6 B 382, 6 B 1280, 04/11/1740, 6 B 1379


2264

Passagers arrivée :
- RISELE, Louis     

Un passager, Louis RISELE, âgé de 21 ans, natif de Montferrant en Gascogne, taille moyenne, cheveux noirs, ancien catholique, désire s’embarquer sur ce navire le 30 mars 1740 pour aller à Louisbourg pour affaires; sait signer.
BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 49 18v








2265



Membres d’équipage :
- ARNAUD, Jean

- CHAUVIN, Denis

- GOUTRAU, René

Passagers arrivée :             
- PERTHUIS, Ignace



Bien que le capitaine René Le GARDEUR de Beauvais était copropriétaire du Montréal de Canada c’est Guillaume PASCAUD qui signe à Bordeaux le 29 mars 1740. Un passager Ignace PERTHUIS, âgé de 23 ans, natif de Québec, taille haute, cheveux châtains, ancien catholique, désire s’embarquer sur ce navire le 2 avril 1740 à Bordeaux pour rentrer chez lui à Québec. En marge : « PERTUIS n’a pas pris son passeport ny payé »

Le navire est chargé de 400 livres de farine. L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire le Montréal a transporté cette année-là de Bordeaux pour le sieur de Beauvais une barrique de vin de Frontiguau et pour le sieur NICOLET 2 barriques de vin de Canarie, déchargées vers le 3 juin.

Membres d’équipage du navire le Montréal hospitalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740:
- Denis CHAUVIN, 40 ans, de Rochefort, charpentier du capitaine Beauvais, h 01 et 30-09-1740 et mort le 17-08.                                                                                                             - René GOUTRAU, matelot du Montréal, h 08-08 et 01-09.                                     
- Jean ARNAUD, 22 ans, de La Tremblade, navire le Montréal, matelot, h 03-09.                       

BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413 et AD33, 6B 49 18 et 6B 96 240v

MSGCF, 37 : 49

AD33, fol. 19

 NNCC : 174

AD33, 6 B 48, 6 B 49, 6 B 96 fol. 240, 29/03/1740, 6 B 1355, 23/04/1741

RMHDQ
2266
Le navire, le Marquis des Breaux, est expédié le 12 avril 1740 de Granville à Saint-Malo pour Gaspé, commandé par le capitaine Olivier DELARUE. SHM (Cherbourg), 12P, no

2267

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le bâteau le Hazardeux a transporté cette année-là de l'île Royale pour le sieur CARREROT 4 demi-queues * de vin de Navarre, déchargées vers le 3 juin.
BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413








2268


Membres d'équipage :               (1) ABRAHAM, Guillaume

(5) COLET, Pierre

(3) GUÉRAR, Antoine

(4) HILIEN, Julien

(6) HULIEN dit Lajoye, Jean

(7) MAÇON, Jean

(2) POIRIER, Nicolas

Lancé à Québec en 1740, le navire y fut construit aux coûts de 62 339L pour DUGARD et cie.

Membres d’équipage du navire le Centaure hospitalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
(1) Guillaume ABRAHAM, 22 ans, de Saint-Malo, navire le Centaure de M. HAVY, matelot, hospitalisé le 30 octobre.               
(2) Nicolas POIRIER, 22 ans, de Saint-Malo, charpentier de M. HAVY, hospitalisé le 31 octobre.
(3) Antoine GUÉRAR, 32 ans, de Cherbourg, Normandie, de M. HAVY, hospitalisé le 5 novembre.
(4) Julien HILIEN, 26 ans, de Saint-Malo, navire le Centaure de M. HAVY, matelot, hospitalisé le 5 novembre et mort le 28 décembre.
(5) Pierre COLET, 22 ans, de Saint-Malo, charpentier de M. HAVY, hospitalisé le 16 février 1741.
(6) Jean HULIEN dit Lajoye, 20 ans, canonnier de M. HAVEY, hospitalisé le 13 avril 1741.
(7) Jean MAÇON, 25 ans, de Saint-Malo, charpentier de M. HAVY, hospitalisé le 30 avril 1741.

Le 3 février le gouverneur Beauharnois écrit au ministre que l’on est sans nouvelle du Centaure, partit un jour avant les deux autres navires de la compagnie de Robert DUGARD pris dans les glaces. On ignore s’il a pu passer sans accident.




BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 75/fol. 83-84v

NNCC : 144

RMHDQ : 1447, 1448, 1458

2269

L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que le bâteau la Marguerite a transporté cette année-là de l'île Royale du tabac, soit 20 carottes ** de St-Vincent, totalisant 80 livres, déchargé le 12 juin. Le capitaine Martin GALBARETTE commande le caboteur. BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v


2270


De 1739 à 1744 le Saint-Mathieu, du Havre, se rendit aux Antilles et faisait parfois escale à Louisbourg dont le 30 juin 1740. Ce navire, propriété de R. DUGARD, G. VINCENT père et P.  d‘HARISTOY, fut capturé en 1744.

NNCC : 200          AD33, 6 B 48*; ANC, F2B 11


2271

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le bâteau la Marie Joseph a transporté cette année-là de Gaspé pour le sieur CHALOU une demi-queue * de vin de Navarre, déchargée vers le 2 juillet. Il est commandé par le capitaine Louis AUBERT. BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413


2272

L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que le navire le Saint-Joachim, commandé par le capitaine Pierre HARISMENDY, a transporté cette année-là de La Rochelle du tabac, soit 120 livres de tabac en poudre d'Espagne, déchargé le 9 juillet. L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire le Saint-Joachim a transporté cette année-là venant de Niganiche pour le sieur HARISMENDY une demie-queue d’eau-de-vie d’Andaye et de vine de Navarre, déchargés le 19 juillet (non déclaré).
BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v et 411-413







 





2273






Membres d’équipage :

-
COURTEVILLE (de), Barthelémi-Charles

- HÉRICHET, Gilles

- LECLERE, Nicolas

- MOREL dit Picard, Philippe

- VAUTIER, Hippolyte

Passagers arrivée :
-
MONET, Pierre

         


Membres d’équipage du navire la Minerve hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Nicolas LECLER
, chirurgien, hospitalisé les 8 août et 1er octobre.
- Gilles HÉRICHET, navire la Minerve, aide au Rubis, hospitalisé le 16 août.
- Philippe MOREL dit Picard, 35 ans, évêché d’Amiens, navire la Minerve, hospitalisé le 22 octobre.
- Hippolyte VAUTIER, navire la Minerve, matelot, aide au Rubis, hospitalisé le 20 août.

Faux-sauniers du navire la Minerve hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Pierre MONET
, 44 ans, de Carman, Languedoc, faux-saunier, de la Minerve, hospitalisé le 27 octobre.                              

Morts victimes de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Gilles HÉRICHET, matelot de la Minerve; Hippolyte VAUTIER, matelot de la Minerve et Nicolas le CLERE, chirurgien de la Minerve

Barthelémi-Charles de COURTEVILLE, établi à Montréal avec femme et enfants, s’est embarqué comme chirurgien sur ce navire, commandé par le capitaine HYVERT, appartenant au sieur Le VIEUX, armateur de Rouen, sans passeport et sans être sur le rôle du navire. Le 17 novembre 1741 Beauharnois écrit au ministre qu’il n'a pu punir le capitaine fautif parce qu'il est parti avant son retour et avant qu'il ait reçu sa missive. Il y a ici plus d’innocence que de malice, continue-t'il, une punition légère pour l’exemple paraîtrait convenir, s’il le juge bon pour le capitaine HYVERT, qui s’est marié cet automne à la fille du sieur BAILLY de Messein. Dans une autre lettre le 12 septembre 1742 il lui annonce la mort du capitaine survenue aux îles.





BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 114/fol. 137-137v

DGFC, 4 : 565

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

RMHDQ






2274



Passagers arrivée :
- PROVOT, Nicolas
          

- quatre engagés

François MATHIEU aîné signe à Bordeaux le 11 mai 1740 pour envoyer le navire à Québec. Il est commandé par le capitaine François/Noël GOSSELIN. Il y a à bord 4 engagés.

Membres d’équipage du navire l’Heureux Moine hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740:
- Nicolas PROVOT, navire l’Heureux Moyne, aide au Rubis, hospitalisé les 27 août et 1er septembre et mort le 8 suivant.         

Mort victime de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Nicolas PROVOT, de Rouen, matelot de l’Heureux Moine.

Le navire revient à Bordeaux le 4 décembre 1741.


BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 96 250

Les transporteurs de
nos ancêtres. Boulet,
Viateur

NNCC : 161
AD33, 6 B 96, 11/05/
1740     

RMHDQ        

       









2275

 



Membres d’équipage :
- BOURGEOIS, Jean

- LEGAT, Pierre

- OLIVIER, François

Passagers arrivée :                        - REGNIER, François

- six engagés

Pierre Latouche GAUTHIER a acheté le Don de Dieu, de Saint-Malo en 1735 pour 9 200L et le rebaptise Duc de Bretagne. Il signe le 12 mai 1740 à Bordeaux pour envoyer le navire à Québec. Le navire est commandé par le capitaine, Pierre GRILLET. Un passager, François REGNIER, âgé de 28 ans, taille moyenne, cheveux châtains, ancien catholique, natif de la Martinique, désire s’embarquer sur ce navire le 11 mai 1740 à Bordeaux pour aller à Québec pour affaires. Il sait signer. Il y a aussi à bord 6 engagés.

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire le Duc de Bretagne a transporté cette année-là venant de Bordeaux pour le sieur Beauvais un quart et une queue de vin de Canarie, et pour le sieur GRILLET une barrique de vin de Frontignan, déchargés le 19 juillet.

Membres d’équipage du navire le Duc de Bretagne hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en
1740:
-
François OLIVIER, navire le Duc de Bretagne, matelot aide au Rubis, hospitalisé le 17 août.
- Jean BOURGEOIS, navire le Duc de Bretagne, matelot aide au Rubis, hospitalisé les 22 août et 5 septembre.
- Pierre LEGAT, navire le Duc de Bretagne, matelot, hospitalisé le 5 septembre. 

Morts victimes de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : François OLIVIER, matelot du Duc de Bretagne et Jean BOURGEOIS, matelot du Duc de Bretagne.

Le navire est de retour à Bordeaux le 25 mai 1741. Pierre GRILLET signe la quittance du paiement des engagés, du port et autres quittances des fusils boucaniers.

 

BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 49 23v et 6B 96 249

Les transporteurs de
nos ancêtres. Boulet,
Viateur

MSGCF, 37 : 49    AD33, fol. 23

NNCC : 152          AD33, 6 B 96, fol. 249, 6 B 1233, 03/01/1736; Parran 1740, 09/05 (Bx)

RMHDQ




 





2276




Membres d’équipage :
- PIGEON, Vincent

- RIGAUD, Jacques

Passagers arrivée :
- BEAUMONT, François

- DUROCHER, Olivier

Engagements pour trois ans à 300 livres de sucre brut à Martin LARRIGNY, capitaine du Comte de Matignon (Desbarres, notaire de La Rochelle) :
- (531) 17 mai - Olivier du ROCHER, 22 ans ou environ, garçon chirurgien, d’Angers, il sait signer.
- (532) 29 mai - François BEAUMONT, 30 ans ou environ, garçon cordonnier, de Laon, Laonnais, près de Soissons, il sait signer.

Le propriétaire Simon LAPOINTE signe à La Rochelle le 4 avril 1740 pour envoyer le navire à Québec.

L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que le navire le Comte de Matignon a transporté cette année-là de La Rochelle du tabac, soit 70 carottes ** de St-Domingue, totalisant 280 livres, déchargé le 14 juillet. L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire le Comte de Matignon venant de La Rochelle a transporté cette année-là venant La Rochelle pour le sieur PERTHUIT un quart d’eau-de-vie Annisée, déchargé le 24 juillet.

Membres d’équipage du navire le Comte de Matignon hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Vincent PIGEON, navire le Comte de Matignon, aide au Rubis, hospitalisé le 27 août.
- Jacques RIGAUD, navire le Comte de Matignon, aide au Rubis, hospitalisé le 2 septembre.

Mort victime de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Vincent PIGEON, matelot du Comte de Matignon.

BAC en ligne : ANF,  ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v  et AD17, 3 E art. 612/fol. 100 et 108 et ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

NNCC : 147
ANC, F2B 11; AD17, B 248, B 250 04/04/1740

RHAF, 14 : 257
Desbarres 1740, 17/05 et 27/05 (LR)

RMHDQ


2277

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire la Reine Esther, commandé par le capitaine Denis MACARTY, a transporté cette année-là venant de La Rochelle pour le sieur MACARTY une barrique et un quart de vin de Frontignan, déchargés le 15 juillet et pour le sieur LATOUR un quart de vin de Frontignan, déchargé le 16 juillet. BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 96 248 et ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413

2278

L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que la goélette la Marie Joseph a transporté cette année-là de la Martinique du tabac, pour le sieur DEPLAINE 33 carottes de St-Vincent, totalisant 132 livres, et pour le sieur ABEL 29 carottes ** de St-Vincent, totalisant 120 livres, déchargé le 18 juillet. BAC en ligne : ANF,  ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v







2279




Membres d’équipage :

- JOUBERT, Jean

- MONERET dit Belion, Vincent

Passagers arrivée :                        - six engagés

Jean-Baptiste BARBEQUIÈRE appose sa signature à Bordeaux le 7 mai 1740 pour envoyer le navire à Québec et aux Antilles. Il y a à bord 6 engagés.

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire le Dauphin a transporté cette année-là venant de Bordeaux pour le sieur RENAUDIN un tierçon d’eau-de-vie fenouillette, déchargé le 19 juillet.

Membres d’équipage du navire le Dauphin hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Vincent MONERET dit Belion, du navire le Dauphiné, caporal, hospitalisé le 8 août et mort le 12 suivant.
- Jean JOUBERT, navire le Dauphin, canonnier, hopitalisé le 7 septembre et mort le 10 suivant.

Mort victime de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Vincent MONERET dit Belion, caporal du Dauphin.

BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 96 248 et ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

NNCC : 148          AD33, 6 B 96* fol. 248, 6 B 1338, 25/10/1745; Parran 1740, 06/05 (Bx)

RMHDQ


2280

Membres d’équipage :

- HEMBOURG, François

Membres d’équipage du navire la Sainte-Guionne hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- François HEMBOURG/HÉRAMBOURG, navire la Ste-Guionne, matelot aide au Rubis, hospitalisé le 13 août.



RMHDQ














2281





Membres d'équipage :
- BARCOUILLARD, Jean

- BIRAU, Jean

- CHABOT, Jean

- FAVRON, Pierre

- GOUDRÉ, Pierre

Passagers arrivée :
- CLOPIN, Antoine

- ROBERT, Pierre

Les propriétaires, les frères PASCAUD, ont signé à La Rochelle le 14 mars 1740 pour envoyer le navire à Québec.

Engagements pour trois ans à 300 livres de sucre brut à Charles MACARTHY, capitaine de la Déesse, de La Rochelle (Desbarres, notaire de La Rochelle):
- (533) 24 mai - Antoine CLOPIN, 25 ans ou environ, tonnelier, de La Rochelle, il sait signer (signature peut aussi se lire CHOPIN).
- (534) 25 mai - Pierre ROBERT, 16 ans ou environ, garçon cordonnier, de Saintes, il ne sait pas signer.

L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que le navire la Déesse a transporté cette année-là de la Martinique du tabac, pour le sieur DAINE 100 carottes ** de St-Domingue, totalisant 480 livres, déchargé en août. L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire la Déesse a transporté cette année-là venant La Rochelle pour les pères Jésuites un quart de vin de Canarie, déchargés le 28 juillet.

Membres d’équipage du navire la Déesse hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec:               

- Pierre FAVRON/NAVRON, patron de chaloupe de la Déesse, h les 5 août et 1er octobre.
- Jean BIRAU, navire la Déesse, aide au Rubis, h les 15 août et 3 septembre.
- Gilles BARCOUILLARD, navire la Déesse, matelot, aide au Rubis, h les 18 août et 3 septembre et mort le 5 suivant.
- Jean CHABOT, navire la Déesse, matelot h le 5 septembre et mort le 12 suivant.
- Pierre GOUDRÉ, navire la Déesse, matelot venu du Rubis, h le 27 septembre.

Morts victimes de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Pierre NAVRON, patron de la chaloupe de la Déesse; Jean BIRAU, matelot de la Déesse; Jean BARCOUILLARD, matelot de la Déesse et Pierre GOUDRÉ, matelot de la Déesse.



BAC en ligne : ANF, AD17, 3 E art. 612/fol. 105-106 et ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413 et ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

NNCC : 149

RHAF, 14 : 257
Desbarres 1740, 24/05 et 25/05 (LR)

RMHDQ






2282

L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que le navire les Deux Frères a transporté cette année-là de Saint-Domingue du tabac, pour le sieur LAMBERT 60 carottes ** de St-Domingue, totalisant 240 livres, et pour le sieur RENAUD 20 carottes ** de St-Domingue, totalisant 80 livres, déchargé le 8 août.

Membres d’équipage du navire les Deux Frères hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec:   - Jean BARTHELÉMIE, navire les Deux Frères, matelot aide au Rubis, h le 19août   

Mort victime de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Jean BARTHÉLEMY, matelot des Deux Frères.      



BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

2283

Le charroi le Saint-Nicolas doit conduire le vaisseau du roi le Rubis à l’île aux Lièvres. M. VOISY, marchand de Québec, fournit les vivres pour la subsistance aux matelots du charroi. BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 76/fol. 113-114

2284

Le capitaine La Saussaye est au commande du navire du roi le Rubis en 1740.





































2285

Remplacement membres d’équipage pour le Rubis :
(28) AGNES, François

(24) ALLAIN, François

(6) BÉCHARD, Jean Baltazar

(34) BEDOUIN, Jean

(40) BEGOUGNE, Jean

(30) BELESTE, Pierre

(52) BILLARD, François

(44) CASTELUSACQUE, Martin

(39) CHANINE, Pierre

(2) CHÉRON, Charles

(26) CHEVALIER Jean,

(47) CONSTANTIN, Bigot

(5) COURTE, Jean Baptiste

(16) COUSIN, Samson

(41) CRISBOURG, Barthelemy

(43) DAGEMBERK, Bertrand

(48) DAGUERRE, Étienne

(37) DAGUERRE, Joannis

(29) DAGUERY, Pierre

(45) DALAQUESAGUES, Pierre

(42) DAROSTEGUY, Martin

(14) DELAREA, Joannis

(38) DeMIGNAGORY, Bernard

(4) DENIS, Jean

(11) DUPONT, Simon

(25) FILANT, Nicolas

(49) GACQUIN, Julien

(51) GIRARD, Pierre

(50) GUERIN, Georges

(31) HUET, Guillaume

(15) LABAT, Antoine

(19) LAURENT, Pierre

(21) LeBRETON, Charles

(22) LeCLERE, Barthelemy

(10) LeCOUPE, Jean

(18) LeCREMANTIEL, Jacques

(27) LeROULX, François

(3) MARANS Pierre

(46) MARIEN, Barthelemy

(32) NEL, Nicolas

(12) ORTHOTANT, Raymond

(20) PAGENT, Pierre

(8) PASQUET, Claude

(17) QUENNENEL, Pierre

(33) QUINET, Gilles

(23) REGOLET, Augustin

(7) RIVIÈRE, Pierre

(13) ROULX, François

(9) RUSLAN, Julien

(35) SALMON, Gilles

(36) TOUSET, Jean





Le 6 août HOQUART émet une ordonnance qui commande au capitaine (1) Joseph PAYAN, de la goélette la Marie Louise, de recevoir à son bord quarante matelots qui seront levés à Gaspé et à Bonaventure sous la conduite du capitaine (2) Charles CHÉRON et de leur fournir la subsistance comme à son équipage et d’y joindre trois quarts de pinte de vin par jour et pour chaque homme. Il doit le faire avec le plus de diligence possible pour pouvoir revenir à Québec le 20 ou 25 septembre. CHÉRON doit s’embarquer incessamment sur la goélette et remettre les ordres de l’intentant à Jean LEFEBVRE et aux autres habitants de Grande-Rivière qui leur commande de décharger et charger le plus promptement possible la goélette et de la renvoyer à Québec avec les quarante matelots. À cet effet CHÉRON doit aussi représenter aux capitaines, amiraux et vice-amiraux faisant la pêche sur les lieux les ordres de Beauharnois et HOQUART qui les oblige de détacher de leurs navires quarante bons matelots qui sont nécessaires pour mettre le vaisseau du roi en état de retourner en France. Parmi ces matelots il faut un maître, un contremaître, deux quartiers-maîtres et un pilote côtier des côtes de France.

Dans une lettre datée du 27 août le gouverneur et l’intendant expliquent au ministre qu’ils profitent de l’envoi d’un bâtiment canadien (la Marie Louise) qui est parti hier pour Gaspé pour y lever quarante hommes. De plus écrivent-ils le temps de la pêche est passé et cela ne nuira pas au commerce. Ils seront de retour avant la fin du mois prochain. D’ailleurs la dépense ne sera donc pas considérable. Ainsi le 22 octobre 1740 HOCQUART écrit dans l’extrait du fonds à remettre au Canada que les dépenses faites à l’occasion du voyage de la goélette la Marie Louise du sieur CHALOU pour passage et subsistance sur celle-ci du sieur CHÉRON envoyé à Gaspé pour lever 40 officiers mariniers et matelots pour remplacement à l’équipage du dit vaisseau : 1060 LT; au sieur CHÉRON pour le voyage qu’il a fait à Gaspé pour la dite levée : 150 LT, total : 14416 LT 17 S 4 D. Et enfin la levée sera plutôt de cinquante hommes d’après le rôle qui suit :

Remplacement aud. Equipage du premier aoust mil sept cent quarante

Officier marinier : (3) Pierre MARANS de La Tremblade, bosseman à 24 LT
matelot : (4) Jean DENIS de Bayonne à 10 LT

du 25 aoust 1740, officier du munitionnaire : (5) Jean Baptiste COURTE du Havre Tonnelliou à 15 LT
du 27 dudit domestiques : (6) Jean Baltazar BÉCHARD, mulatre, domestique de M. de LOBERDIERE à 9 LT
(7) Pierre RIVIÈRE de La Rochelle, id. de M. de BEAULIEU de Chivar à 9 LT
du 7 octobre, officiers mariniers :
(8) Claude PASQUET de Saint-Malo quartier maître à 21 LT
(9) Julien RUSLAN de Saint-Malo id. à 21 LT
(10) Jean Le COUPE de Granville à 21 LT           (11) Simon DUPONT de Saint-Jean-de-Luz à
21 LT
                                               

matelots :

(12) Raymond ORTHOTANT de Bordeaux à 21 LT
(13) François ROULX de Saint-Malo à 13 LT
(14) Joannis DELAREA de Ciboure à 10 LT
(15) Antoine LABAT de Saint-Jean-de-Luz à 10 LT
(16) Samson COUSIN de Saint-Aubin à 9 LT
(17) Pierre QUENNENEL de Roscoff à 10 LT
(18) Jacques Le CREMANTIEL de l’Isle de M.. à 10 LT
(19) Pierre LAURENT dud. à 10 LT
(20) Pierre PAGENT d’Olonne à 9 LT
(21) Charles Le BRETON de l’Isle des M.. à LT
(22) Barthelemy Le CLERE de Cherbourg à 11 LT
(23) Augustin REGOLET de Saint-Brieuc à 10 LT
(24) François ALLAIN de Granville à 10 LT
(25) Nicolas FILANT dud. à 10 LT
(26) Jean CHEVALIER dud. à 10 LT
(27) François Le ROULX de Granville à 10 LT
(28)
François AGNES dud. à 10 LT
(29) Pierre DAGUERY de Saint-Jean-de-Luz à 10 LT

(30) Pierre BELESTE de Granville à 12 LT
(31) Guillaume HUET de Dinant à 15 LT              
(32)
Nicolas NEL de Granville à 9 LT
(33) Gilles QUINET de Bricqueville à 13 LT
(34) Jean BEDOUIN de Granville à 9 LT
(35) Gilles SALMON dud. à 9 LT
(36) Jean TOUSET dud. à 10 LT
(37) Joannis DAGUERRE de Saint-Jean-de-Luz à 9 LT
(38) Bernard de MIGNAGORY dud. à 9 LT
(39) Pierre CHANINE de Saint-Jean-de-Luz à 10 LT
(40)
Jean BEGOUGNE dud. à 10 LT
(41) Barthelemy CRISBOURG dud. à 9 LT
(42) Martin DAROSTEGUY dud. à 10 LT
(43) Bertrand DAGEMBERK dud. à 9 LT
(44) Martin CASTELUSACQUE dud. à 9 LT
(45) Pierre DALAQUESAGUES dud. à 9 LT
(46) Barthelemy MARIEN de Granville à 12 LT
(47) Bigot CONSTANTIN de Bricqueville à 15 LT
(48) Estienne DAGUERRE de Saint-Jean-de-Luz à 13 LT
(49) Julien GACQUIN de Saint-Malo à 9 LT
(50) Georges GUERIN d’Agen à 9 LT
(51) Pierre GIRARD de la Flotte à 10 LT          (52) François BILLARD de Granville à 10 LT

                                                          

Recapitulation du remplacement, 5 officiers mariniers, 1 officiers du munitionnaire, 2 domestiques, 42 matelots, Total : 50 hommes. Fait et certifié vritable par nous commissaire et controleur de la marine en Canada a bord du vaisseau du Roy le Rubis mouïlle en la rade de Québec ce sept octobre mil sept cent quarante.


































BAC en ligne : ANF, ANQ 03Q_E1,S1,P3262 et 03Q_E1,S1,P3264; ANOM, COL C11A 73/fol. 5-7v et 28-30



2286


Membres d’équipage :
- GODION, Jean-Baptiste


L'état des tabacs fait à Québec le 14 octobre 1740 indique que le navire le Saint-Louis a transporté cette année-là de la Martinique du tabac, pour le sieur CHALOU 300 carottes ** de St-Vincent, totalisant 1200 livres, déchargé le 22 août. Le navire est commandé par le capitaine Charles CHAUVAGE.

Mort victime de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Jean-Baptiste GODION du St Louis, de Québec.

BAC en ligne : ANF,  ANOM, COL C11A 73/fol. 410-410v

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

2287

Dans son dossier personnel on mentionne que le capitaine Pierre BOULLOT a fait un deuxième voyage en 1740 sur le bâteau le Saint-Jacques de la Martinique à Louisbourg du 29 août 1740 au 28 janvier 1741, soit pour une durée de 4 mois 29 jours. BAC en ligne : ANF,  ANOM, COL E 45/27 p







2288

Le 13 juin 1740 Amand NADAU signe à Bordeaux pour envoyer son navire à Québec, le Saint-Amand de Bordeaux, commandé par le capitaine Pierre-François VEDERIC. Il y a à son bord 6 engagés.

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire le Saint-Amand a transporté cette année-là venant de Bordeaux pour le sieur TACHÉ une barrique de vin de Frontignan et pour le sieur VEDÉRIC une barrique de vin de Frontignan et une barrique de vin de Canarie, déchargées le 3 septembre.

Bosher (1) mentionne que le navire est revenu à Bordeaux le 24 juin 1741 mais d’après le passeport du navire se serait plutôt le 19 juillet. C’est Daniel PIGNEAU qui signe alors la décharge des engagés et des fusils boucaniers à la place du capitaine.

Le propriétaire Amand NADAU porte plainte contre le capitaine après que les officiers et l'équipage l'accuse d'acheter des navires et de faire du commerce pour son compte entre le Canada et les Antilles et un procès s'en suit.

 


BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 96 254 et ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413

NNCC : 190 (1)     AD33, 6 B 96* fol. 254






























2289








Membres d’équipage :
(8) BRINCART, Louis François

(4) CHEVALIER, Louis

(11) DUQUET, Mathieu

(6) GAILLARD, Jean

(2) GAVAN, Jean François

(15) GERMAIN, Guillaume

(7) GIBERT, Toussaint

(13) JACQUES, Jean Hervé

(10) LAIR, Barthelémy

(5) REGNER, Jean Louis +

(3) SIGNORET, Jean

(14) VALANTIN, Pierre Louis

(9) VIEUX, Nicolas

(12) WALL, Richard +

Passagers arrivée à Martinique:  - BARIN, Etine (?)

- DARGENTCOURT, Alexis

- LEBAY, Jean Baptiste                                              


Folio 19 vol 76, armement no 96 au Havre. Parti de cette ville le 9 juin 1740 à midi, arrivé le 27 juillet à Louisbourg, parti de cette ville le 8 septembre suivant, arrivé vers le 7 décembre au Fort Royal de la Martinique, puis retour au Havre le 1er juillet 1741, désarmement no 107.

Le rôle d'équipage du brigandin le Fort du Havre de Grace du port de 80Tx, construit en 1707 à Louisbourg armé en guerre de 8 canons, et de 8 en marchandises, 16 fusils, 8 sabres, 2 ponts, tirant d'eau chargé 10 pieds, et non chargé 8, appartenant au Sr Pierre DELARBRE du Havre, armé au Havre par le dit Sr DELARBRE, sous le commandement du S BOUSCAILLON, pour aller à l'Île Royale et à la Martinique.

Membres d’équipage 15 hommes en tout : a) âge, taille, poil; b) qualités & soldes au service du roi; c) classe, folio, no; d) avances pour 2 mois
(1) Michel BOUSCAILLON, cap. de la Martinique, à 100LT par mois; a) 30 ans, taille basse, poils bruns; b) ---; c) 2e voyage; d) 200
(2) débarqué Jean François GAVAN, du Havre 2e cap. et pilote à 70LT idem reçu le 29 avril 1738, le dit juin s'est rembarqué dans le dit navire; a) 25, m, ch; b) ---; c) cap, 23, 90; d) 140
(3) Jean SIGNORETde Bordeaux idem au Havre maître à 40LT par mois; a) 23, m, br; b) ---; c) 2e voyage; d) 40
(4) resté malade à la Martinique le 21 avril 1741 Louis CHEVALIER, de la Martinique, pilotin à 15LT idem; a) 21, m m; b) ---; c) idem; d) 30
(5) noyé le 16 sep 1740 Jean Louis REGNER +, de Honfleur, charper et calfat à 40LT idem reçu le 19 avril 1739 avec permis; a) 27, m, ch; b) ---; c) ond (?), 24, 96; d) 80
(6) Jean GAILLARD, du Havre cuisinier à 30LT par mois; a) 40, b, br; b) ---; c) ---; d) 60
(7) débarqué Toussaint GIBERT, de Dieppe, coq à 20LT idem avec permission; a) 15, b, nr; b) ---; c) id voyage; d) 20; rentré dans le dit bâtiment
(8) Louis François BRINCART, du Havre matelot à 26LT par mois; a) 26, h, nr; b) matelot, a, 9; c) 4.152.912; d) 52
(9) Nicolas VIEUX, de Dieppe, idem à 25LT idem avec permission; a) 24 ans, taille haute, poils châtains; b) id a, 9; c) 1.164.981; d) 50
(10) passé sur le vau du roy le Rubis le 5 sep 1740 Bartelémy LAIR, de N-Dame d'Olonne, qr de Cherbourg, à 26LT idem; a) 26, h, br; b) id, a, 11; c) 1.174.1; d) 52; rembarqué dans le dit bâtiment
(11) id débarqué Mathieu DUQUET, de Waterford en Irlande, à 26LT par mois, a) 30, h, ch; b) prov. du Victoire à Médée; c) ---; d) 52; rembarqué dans le dit bâtiment

(12) id débarqué Richard WALL, de Galloway idem, décédé entre le 2 juin ????? 1741; a) 22, h, ch; b) prov. du Neptune; c) ---; d) 52; rembarqué dans le dit bâtiment
(13) Jean Hervé JACQUESde Quetehou, qer de La Hougue, novice à 18LT par mois avec permission; a) 22, h, ch; b) matelot, a, 9; c) 1.107.21; d) + 36
(14) Pierre Louis VALANTIN, de Montiviliers, mousse à 9LT par mois, fils de feu Pierre journalier; a) 17, p, ch; b) ---; c) 1er voyage; d) 18
total : 922
LT
(15) Guillaume GERMAIN, du Havre, mousse à 7LT par mois, fils de feu  Nicolas cuisinier; a) 15, p, ch;b) ---; c) hospitalisé (?); d) 14
total : 936
LT
Signé par le propriétaire Pierre DELARBRE et le capitaine BOUSCAILLON, le 2 juin 1740.
Engagés :
débarqué Etine (?) BARIN de Dijon en Bourgogne âgé de 21 ans, P A (?) p n, compagnon menuisier connu de Jean VERIBERT me menuisier en cette ville, passé pour deux débarqué Jean Baptiste LEBAY de Paris, âgé de 24 ans, P A (?) p br, garçon barbier connu de Jean Baptiste VARLONGUE me barbier en cette ville passé pour deux vu les deux engagés ci dessus passant pour quatre simples au bureau des classes de la Marine du port du Havre le 2 juin 1740.

Passager pour la Martinique :

rembarqué dans le dit navire pour son retour en France Alexis DARGENTCOURT  nègre âgé de 25 ans appartenant au sMichel BOUSCAILLON, cap. de ce brigandin vu le passager ci dessus au bureau des classes de la Marine du port du Havre le 2 juin 1740.
vu au bureau des classes de la Marine de Louisbourg le présent rôle .... le 17 septembre 1740 pour commencer son voyage à la Martinique
Remplacement fait à la Martinique le 13 décembre 1740



2290











2291





Membres d’équipage :
-
LeMALE, Robert

- PICARD, Jacques

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le navire la Ville de Québec venant du Havre a transporté cette année-là venant de Bordeaux pour le sieur HAVY une barrique d’eau-de-vie d’Andaye, déchargé le 20 juillet et pour le sieur VANDELLE une queue de vin de Canarie, déchargée le 20 juillet (non déclarée). 

Membres d’équipage et personnels de bord du navire du roy la Ville de Québec hospitalisés à l’hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Jacques PICAR, Ville de Québec, matelot aide au Rubis, h le 20 août.
- Robert LeMALE, Ville de Québec, matelot, aide au Rubis, h les 27 août et 1er septembre et mort le 6 suivant.

Morts victimes de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Jacques PICARD, matelot du Québec et Robert le MALE, matelot de la Ville de Québec, natif du Havre.

Sans doute un des deux navires de Robert DUGARD & Cie allant au Havre qui s’est pris dans les glaces les 13 et 14 novembre 1741. Ils ont été obligé de se réfugier l’un à Kamouraska après avoir pensé périr sur l’Île au Lièvre et l’autre à l’Île aux Coudres d’après une lettre du gouverneur Beauharnois au ministre le 3 février 1741.



BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413 et 75/fol. 83-84v

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

NNCC : 211

RMHDQ






2292



Membres d’équipage :
-
BOUCHÉ, Louis

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le bâteau le Griffon, commandé par le capitaine Pierre HAROSTEGUY, venant de l’Île Royale a transporté cette année-là pour le sieur HAROSTEGUYune demie-queue d’eau-de-vie d’Andaye, déchargée le 4 août.                                                                                                                                    

Membres d’équipage et personnels de bord du navire du roy le Griffon hospitalisés à l’hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Louis BOUCHÉ, navire le Griffon, matelot, aide au Rubis, hospitalisé le 25 août.         

Mort victime de l’épidémie en voulant aider le navire le Rubis qui s’était échoué au Pot à l’Eau de vie : Louis BOUCHÉ, matelot du Griffon.

BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413

Les transporteurs de nos ancêtres. Boulet, Viateur

RMHDQ




2293

Membres d’équipage et personnels de bord du navire du roy la Catherine hospitalisés à l’hôtel-Dieu de Québec en 1740 :
- Charles GILLE, 22 ans, de Honfleur, navire la Catherine, matelot, hospitalisé le 5 octobre et mort le 31 octobre 

- Pierre BONNET, navire la Catherine, matelot, hospitalisé le 10 octobre et 24 ans, de Bordeaux, le 7 suivant                                                                                                                                                                                                     




RMHDQ

2294
Le 3 octobre Jacques SEPE, de Bordeaux, signe pour envoyer le navire, le Fleuron de Granville à l’Île Royale. Il est commandé par le capitaine Guillaume GUESNE. BAC en ligne : ANF, AD33, 6B 97 3v


2295


Le navire le Foudroyant, armé par Pierre DOUMERC à Bordeaux, fit en 1740-1741 la traversée Bordeaux, départ le 7 janvier 1740, Québec, Léoganne, Louisbourg arrivé le 18 juillet, Québec où il se trouve le 5 octobre puis retour à Bordeaux en 1741.

NNCC : 157AD33, 6 B 1298, 03/10/1742; ANC, F2B 11

2296
Le navire le Saint-Jean, de Saint-Jean-de-Luz, est commandé par le capitaine Michel MOLERES.





2297

D’après Bosher (1) le Saint-Michel de Québec, de 100 Tx, est commandé par le capitaine Jean MONSÉGUT en 1740 allant à l’Île Royale. Et Michel SALLABERRY qui a lancé son navire le Saint-Michel, de 68 Tx, en 1735 le commande cette année-là pour l’Île Royale. Est-ce le même navire ?

L'état des liqueurs et vins de liqueurs fait à Québec le 16 octobre 1740 indique que le brigandin le Saint-Michel, commandé par le capitaine Michel SALLABERRY, venant de l’Île Royale a transporté cette année-là pour le sieur SALLABERRY un quart de vin d’Espagne, déchargé le 4 août.

BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 73/fol. 411-413 et 75/fol. 83-84v

NNCC : 200 (1)     Parran 1741, 17/08 (Bx)

Michel de SALLABERRY in DBC en ligne



2298




Naufragé sur Les Pellerins en 1740.

BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 75/fol. 83-84v

NNCC : 196            ANC, C11A 75 fol. 83


2299

Le gouverneur Beauharnois écrit au ministre le 3 février 1741 qu’un troisième navire, celui-là de Saint-Malo, commandé par TRENY, a été vu dans un banc de glace le 20 novembre 1740 par le travers de Matane avant de disparaître par un coup de vent du sud sans savoir ce qu’il est advenu. BAC en ligne : ANF, ANOM, COL C11A 75/fol. 83-84v



2300



Sans doute un des deux navires de Robert DUGARD & Cie allant au Havre qui s’est pris dans les glaces les 13 et 14 novembre 1741. Ils ont été obligé de se réfugier l’un à Kamouraska après avoir pensé périr sur l’Île au Lièvre et l’autre à l’Île aux Coudres d’après une lettre du gouverneur Beauharnois au ministre le 3 février 1741.

BAC en ligne ANF, ANOM, COL C11A 75/fol. 83-84v

NNCC : 163            ANC, F2B 11

2301

Web Fortier


2302

Membres d’équipage :                  - DEGUILLOMÈNE, Savade

Le matelot Savade DEGUILLOMÈNE est inhumé le 15 novembre 1740 à Petite Rivière St-François. Il est « mort sur le navire la Mariagne commandé par monsieur TANCQUERAY en revenant de l’île St-Jean à Québec ou il était parti ».
PRDH : 111238

autres gens de mer de 1740          autres faux-sauniers de 1740       autres soldats de 1740          autres immigrants de 1740       émigrants de 1740


Code de couleur des navires
marchands françaisroyaux
cabotageCanada, Louisiane, QuébecAcadie, Plaisance, Louisbourg
construits en Nouvelle-Franceanglaisautres Européens
Antilles et autres îlesen traite et/ou saisiesprises anglaises ou autres
pêcheurs, Gaspé, Percé, Terre-NeuveBaie d’Hudson et/ou au nordcorsaires, flibustiers et pirates
combats, captures et/ou mutineriesavaries, échouages, naufrages et tempêtesmaladies et/ou décès



Accueil


Haut de la page