Au XVIIe siècle près de 80 % des pionniers partis pour la Nouvelle-France se sont embarqués à La Rochelle. Peu à peu au XVIIIe siècle d'autres ports, notamment Rochefort, Bordeaux, Rouen et Nantes s'ajouteront à La Rochelle comme point de départ.


 

« Vue du port de La Rochelle, prise de la petite Rive »

En 1762 par Joseph Vernet, peintre de marine, « N° d'inventaire : 5 OA11

(Dépôt du département des peintures, Musée du Louvre / Inv. 8 305)
Lieu d'exposition : Musée national de la Marine - Paris »

Sources : http://www.musee-marine.fr/public/virtuel/vernet/index.html


1709

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

1370

L'Arc-en-Ciel, de LR

300 Tx

Élie BONFILS,cap

BONFILS Frères

 

Québec

Antilles

 

1371

La N-D de Victoire
de La Rochelle

60 Tx

Jean PARADIS,cap

 

 

La Rochelle

Plaisance, Québec

 

1372

La Catherine,
de Bordeaux

50 Tx

Jean CHANJON, capitaine

 

 

Bordeaux

Canada

 

1373

Le Neptune,

de La Rochelle
90-120
Tx
BIBAUD, cap

Charles FLEURY

Deschambault

La Rochelle Québec

1374

La Thérèse, de Bx

50-70 Tx

Jean CHANJON

Jn GITTON; puis Ant PASCAUD,CHANJON

 

idem

Québec

 

1375

Le Saint-Joseph,
de Bordeaux

100 Tx

Jcs MAROT de la Blanchetière

 

 

idem

idem

 

1376

L'Aurore,
de La Rochelle

100-

120 Tx

Élie BONFILS,cap

GERMÉ Frères

 

idem

idem

 

1377

La Bellone,
de Bordeaux

100 Tx

Guil. ALBERT, capitaine

Pre PLASSAN, Ant. PEYRONNET Vve, Guil. ALBERT

 

idem

Québec, Antilles

Capturé par les Anglais 

1378

L'Hollande,
de La Rochelle

250 Tx

DAVID, capitaine

PASCAUD,DUPONT, PERTHUIS,RIVERIN

P. PEIRE, PASCAUD

La Rochelle

Québec

 

1379

Le Canada

 

 

 

 

France

idem

 

1380
L'Hirondelle

 

Richard TÊTU, sr de LaRichardière



idem


 

1381 La Loire

Le roi
Rochefort idem
      

No

Membres d’équipage et passagers

Observations diverses

Sources

1370

 

Le  capitaine Élie BONFILS commande ce navire pour Québec et les Antilles.

NNCC : 138

AD17, B 5705, 14/02/1709

1371

 

Jacques LECLERC signe à La Rochelle le 19 mars 1709 pour envoyer le navire à Plaisance et Québec. Le capitaine Jean PARADIS commande le navire.

NNCC : 176

AD17, B 5705, 19/03/1709

1372

 

D’après Bosher (1) le capitaine Jean CHANJON commande la Catherine ou la Thérèse de Bordeaux en 1709.

NNCC : 144

AD33, 6 B 303 (1) 27/03/1709


1373


Le capitaine
Pierre BIBAUD commande ce navire pour Québec.

NNCC : 175

AD17, B 5705, 30/02 et 18/04/1709

1374

 

D’après Bosher (1) le capitaine Jean CHANJON commande la Catherine ou la Thérèse de Bordeaux en 1709. La Thérèse est une frégate construite à Bordeaux à la fin de 1708 au coût de 8000L pour Jean GITTON sous la surveillance de BILLATTE. Ce dernier signe à Bordeaux le 27 mars 1709 pour envoyer le navire à Québec. Le 27 avril elle est vendue par Jean GITTON pour 8600L pour une part des deux tiers à Antoine PASCAUD « en lettres de change du Bureau des Castors de Canada pour la discomte ordinaire » et pour une part d’un tiers à Guillaume CHANJON « en son billet sur Monsieur son père payable en six mois aussi audit discomte ».

NNCC : 206, 207

AD33, 6 B 85 fol. 143; Micheau 1709, 27/04 vente de navire (LR)

1375

 

Jean JUNG de Saint-Laurent signe à Bordeaux pour envoyer le navire, commandé par Jacques MÉROT,  à Québec avec un équipage de 26 hommes.

NNCC : 198

AD33, 85* fol. 145, 6 b 303* 29/03/1709; Bernard 1710, 26/06 (Bx)

1376

 

Le capitaine Élie BONFILS a t'il fait deux voyages en 1709 ? L'équipage comptait 19 hommes.

NNCC : 139

AD33, 6 B 85, 6 B 303 11/06/1709

1377

Passagers arrivée :

- JOYBERT (de) de Soulanges et de Marson, Louise- Élisabeth

 

Pierre PLASSAN, propriétaire de la moitié du navire et de la cargaison au moment du départ, vendit la moitié de sa part à Antoine PASCAUD et Jacques LECLERC, soit un huitième chacun. Antoine PEYRONNET & Veuve signèrent à Bordeaux le 10 juin 1709. Ceux-ci et le capitaine Guillaume ALBERT détenaient probablement l'autre moitié.


Louise-Élisabeth de JOYBERT de Soulanges et de Marson (marquise de Vaudreuil, femme du gouverneur) s'embarque sur ce navire marchand pour la France. Elle demeure en France jusqu'en 1721. Elle aura une grande influence auprès des autorités royales et fera ainsi avancer la carrière tant de son mari que de ses fils.

Le navire est capturé par les Anglais. Tous les papiers du navire sont jetés à la mer dont la correspondance de 1709.

NNCC : 140

AD33, 85 fol. 246, 6 B 303, 10/06/1709

Bernard 1709, 11/07 (Bx)

Rivière et Soulard 1709, 16/07 fol. 65 (LR)

1378

 

Armé par Pierre PEIRE, pour les deux tiers et par Antoine PASCAUD, pour un tiers, le navire était la propriété d'Antoine PASCAUD, pour un quart, DUPONT, pour un huitième, PERTHUIS, pour un huitième et RIVERIN, pour un quart.

NNCC : 162

Rivière et Soulard 1709, 14/02 et 20/07 (LR)

1379

Membres d'équipage :
- PROUAUX, Thimothé

Membre d’équipage du Canada hospitalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1709 :

- Thimothé ROUAUX, 20 ans de Nantes, matelot, hospitalisé le 22 septembre pour six jours.

DBBNF : 149

1380

 

Richard TÊTU de la Richardière commande ce navire.

Web Fortier

1381


Flûte du roi, armée par AUBERT en 1709 pour le voyage de Rochefort à Québec.

NNCC : 166

SHM (Rochefort), 1 E 67 fol.. 703

autres immigrants 1709                         autres émigrants de 1709

1710

Capitulation de Port-Royal

 


La fièvre pourpre fait beaucoup de victimes

         

     En avril et mai 1710 la fièvre pourpre emporte un grand nombre de gens à Québec et dans le  pays, rapporte le Journal des Jésuites.


Nouvelles recrues pour le Canada et l'Acadie


   Vaudreuil et Jacques RAUDOT apprennent dans le courrier du 10 mai 1710 la perte de la Belonne avec toute la correspondance de l'année dernière. Les 50 hommes de recrue sont bien arrivés à Québec sur le vaisseau du roi l'Africain. La recrue de l'Acadie est aussi arrivée elle a été envoyée à la Baie Verte sur deux bâtiments comme demandé par Subercase. En fait ce sont trois bâteaux appartenant au marchand de Québec, Joseph RIVERIN, qui sont envoyés : le Saint-Joseph, la Madeleine et un « charroy ». La dépense se monte à 2500 livres. Ce dernier a aussi envoyé six prisonniers anglais pour Québec.


Capitulation de Port-Royal


    Le 20 décembre 1710, relate le Journal des Jésuites, M. LIVINGSTON et le baron de Saint-Castin arrivent à Québec avec un compte-rendu et les articles de la capitulation de Port-Royal signés par Subercase et le commandant anglais Philip LIVINGSTON. Après avoir défendu Port-Royal à plusieurs reprises dans le passé lors d'attaques anglaises, le commandant de Port-Royal Daniel AUGER de Subercase s'est vu contraint en octobre dernier de se rendre sans grande résistance aux Anglais supérieurs en nombre. La garnison et les officiers ont été rapatriés à La Rochelle. Les habitants acadiens se sont soumis aux vainqueurs et le traité d'Utrecht est signé en 1713 cédant l'Acadie à l'Angleterre.


Le premier prêtre, né à Montréal, s'embarque pour la France


Gervais LEFEBRE, le premier prêtre né à Montréal en 1676, s'embarque sur l'Africain retrouver Mgr de Saint-Vallier dans sa résidence assignée par les autorités royales.

*********

Sources : Journal des Jésuites de 1710 à 1755, Relations des Jésuites, vol. 69, page 232 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations

 

1710


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

1382

L'Hirondelle

 

Pre MAISONNAT dit Baptiste

 

 

La Rochelle

Québec

 

1383

Le Comte de Pontchartrain,
de La Rochelle

250 Tx

 

PASCAUD, GITTON,

MICHEL

 

idem

Canada, St- Domingue

 

1384

La Reine Esther,
de Bordeaux

86 Tx

Simon JOLLET, cap de St-Palais

GERMÉ Frères

 

Bordeaux

Plaisance, Canada

Capturée

1385

La Concorde

 

 

 

 

France

Québec aoû ou avant

 

1386

La Belle Brume

 

 

 

 

Antilles

Québec aoû

 

1387

L'Africain

460 Tx

J-Robert JOUSSELIN de MARIGNY, cap

Le roi

Frs de LA JORRE, JOUE etc. de LR 

Rochefort d 3 mai

Qc 8 sep, d vers 4 nov

Bx 1er fév

1711


Le Saint-Joseph
40 Tx
J. RIVERIN
de Québec
Joseph RIVERIN,
de Québec

Gaspé Baie Verte
(Acadie)

La Madeleine
15 Tx
idem idem
idem idem

« charroy »

idem idem
idem idem
1388 La N-D des  Victoires,
de Bayonne
100-
130 Tx
Jean DASTARITZ, cap de Biarritz
BENAC, de Bayonne
Bayonne Québec, Plaisance Prise 2 aoû, menée à St- Jean TN

1389

Le Trident,

de La Rochelle

120 Tx

Guillaume BERTRAND,

capitaine

BONFILS frères

 

LR d 2 jul

Québec

Pris 28 aoû, mené à St-

Jean TN

1390
L'Hollande,
de La Rochelle
250 Tx MOUSNIER, capitaine
PASCAUD,DUPONT, PERTHUIS,RIVERIN  La Rochelle Québec, Antilles Coulée à Beaumont

Le Héros

BEAUHARNOIS de Beaumont, cap


Québec

1391

La Loire

 

 

 

 

France

Plaisance TN 4 nov

Capturée
par Anglais

1392

« navire marchand »

 

 

 

 

idem

Plaisance TN d 6 nov

 

1393 Le St-Antoine,
de Québec


Jacques BARBEL
Québec La Rochelle

 

No Membres d’équipage et passagers Observations diverses Sources

1382

 

 

NNCC : 162

AD17, B 5714, 28/03 et 25/04/1710


Web Fortier

1383

Membres d'équipage :

- LESTAGE, …

Le 29 avril 1710 Antoine PASCAUD, Jean GITTON et Jacques MICHEL achète une part de trois quarts du navire où s'embarque LESTAGE comme subrécargue.

NNCC : 147

Rivière et Soulard 1710, 29/04 et 19/11 (LR); Bernard 1710, 04/11 et 1711, 16/04 (Bx); AD17, B 5708, 31/10/1710

1384

 

Avec un congé daté du 2 mai 1710 et un équipage de 21 « étrangers, novices et invalides » et chargé de vin, d'eau-de-vie, de plomb, de savon, de corde, de chaussures et de vivres, les propriétaires GERMÉ Frères signent à Bordeaux le 6 mai 1710 pour envoyer le navire à Plaisance et au Canada mais il est capturé par un navire britannique.

NNCC : 186

AD33, 6 B 85* fol. 513, 6 B 303* fol. 102; PRO, HCA 32 : 09 Pt. 1

1385

 

« La Belle Brume, capitaine français, équipage irlandais parti d'un port français à Québec en août 1710, trouble avec l'équipage de la Concorde, équipage de Canadiens-Français. Amené devant le juge BREMEN de la Martinière ». 

BRH, 49 : 208
registre N-D de Québec, 1760-1900, page VII, mariages irlandais, no G2014001, MSGCF, DGFC

1386

 

Lettre de la Mère JUCHEREAU de St-Ignace : « Un vaisseau nommé la Belle Brume arriva venant des îles. On le soupçonna d'être infecté de la peste parce que 4 ou 5 hommes y étaient morts depuis au moins 24 heures. Les chirurgiens montés sur le navire, soit par ignorance ou appât du gain (argent reçu) dont-on les accusa par après, dire qu'il n'y avait de danger et on débarqua les malades pour l'hôpital. C'était la maladie de Siam que l'Oriflamme porta aux îles il y a quelques années. Un des héros fut l'infirmier Jacques POMINVILLE qui mourut le 8 septembre 1710 victime de son dévouement aux malades ».

« 
La Belle Brume, capitaine français, équipage irlandais parti d'un port français à Québec en août 1710, trouble avec l'équipage de la Concorde, équipage de Canadiens-Français. Amené devant le juge BREMEN de la Martinière ». (registre N-D de Québec, 1760-1900, page VII, mariages irlandais, no G2014001, MSGCF)

BRH, 49 : 208
registre N-D de Québec, 1760-1900, page VII, mariages irlandais, no G2014001, MSGCF, DGFC

1387

Membres d'équipage :
- CROSNIER dit Boulanger, Pierre

Passager arrivée :
- LAPLACE (de), Jean-Claude


Soldats arrivée :


Passager départ :
- LEFEBVRE, Gervais

Selon le contrat du 15 mars 1710 le navire arrive à Québec le 8 septembre avec des troupes, des armes et du ravitaillement valant 51 297L et aussi avec le père récollet Louis-Hyacinthe de LA PLACE. Le navire est commandé par Jean-Robert JOUSSELIN, sieur de MARIGNY et armé par les négociants François de LA JORRE, JOUE, etc. de La Rochelle.


Claude JOUSSELIN de MARIGNY est lieutenant puis il obtient une commission de capitaine au Canada. Le chirurgien BENOÎT (sans doute Joseph BENOÎT) a été nommé chirurgien major des troupes en remplacement de Pierre BAUDEAU décédé en 1708. Il devait s'embarquer sur l'Africain, mais il ne l'a pas fait.


Un de ces soldats est Jacques RABIOT dit Jousselot et L'Africain.


Pierre CROSNIER
dit Boulanger, un membre d’équipage de ce vaisseau est décédé à l’Hôtel-Dieu de Québec le 26 octobre 1710.

1711 Quel navire ? Soldats hospitalisés à l'Hôtel-Dieu de Québec :
- Jean CHAPEAU dit Laframboise, de Perpignan, soldat h juil 22 jrs
- est entré neuf soldats de recrue arrivant de France, h 23 août, 10 jrs chacun
- Pierre BOYÉ, de ces nouvelles recrues, il était de Saintonge, h août et 12 sept il est mort le 21 sept. 27 jrs
- monsieur de Marigny capitaine, h sept 19 jrs
- Jean Baptiste YVON, sergent, h sept 8 jrs
- Mathurin MILLET, de nouvelle recrue, h sept 18 jrs
- Louis DUVAL, soldat de nouvelle recrue, h sept 31 jrs
- six soldats de recrue, h sept 15 jrs chacun
- trois soldats de recrue et deux anglais prisonniers, h sept 15 jrs
- LAMBERT, Zacharie, de par. St-Étienne-du-Mont, Paris, soldat de la cie de Marigny, d 04-03-1715 Hôtel-Dieu de Québec 38 ans (DGFQ : 617)

Le 9 mars 1710 l'intendant Jacques RAUDOT et le marchand de Québec Joseph RIVERIN passent entre eux un marché pour amener à Québec les nouvelles recrues, laissées à la Baie Verte en Acadie comme l'a demandé Subercase, le gouverneur de l'Acadie. Ils utiliseront trois navires de RIVERIN, le Saint-Joseph de 40 Tx, la Madeleine de 15 Tx et un 
« charroy ». Le contrat sera déposé dans le greffe du notaire Pierre Rivet le 1er juin suivant.

L'abbé Gervais LEFEBVRE
s'embarque sur ce navire le 4 novembre 1710 pour Bordeaux et delà rejoindre Mgr de Saint-Vallier à sa résidence assignée.

À son retour vers Bordeaux le navire, chargé de fourrures pour Antoine PASCAUD et Jacques LECLERC, est endommagé par des tempêtes.

BANQ : Pistard, ZE25,P78, marché 09/03/1710 et dépôt 01-06-1710 greffe Pierre Rivet


DBC, II : 360


DGFQ : 294, 650


NNCC : 133

AD17, 17/01/1711 et 18/03/1711


Membres d’équipage :

- MASSY, Jacques
Daprès le contrat pour les vivres transportés jusqu'à la Baie Verte il sera chargé 37L 10S en monnaie de France par tonneau, soit pour les 40 tonneaux du Saint-Joseph 1500L.


idem



Le même contrat, donc le même prix, s'applique pour 15 tonneaux de fret chargés sur la Madeleine, soit 562L 10S. Les sommes des deux navires font 2062L 10S. Suivant le contrat RIVERIN doit mené à la Baie Verte les recrues, embarquées la majeure partie sur le Saint-Joseph, le restant sur le « charroy ». Ce dernier doit être capable de contenir 23 à 30 hommes d'équipage. En outre RIVERIN s'oblige de fournir tous les ustensiles nécessaires pour faire vivre les recrues en distribuant les vivres sorties des magasins du roi au prix de 937L 10S. Cette somme lui sera payée à l'arrivée des recrues au dit port.





idem



De plus s'il vient à arriver ''malheur'' au « charroy » il faudra embarquer toute la recrue sur le Saint-Joseph. Aussi, si par la faute de RIVERIN ou d'un matelot ou engagé les recrues ne sont pas au port, il ne sera payé pour leur retour que 737L 10S. Les navires devront restés 15 jours si les recrues sont en retard. RIVERIN est tenu de plus de mettre sur ses trois bâtiments de bons équipages et de prendre à Gaspé le pilote MASSY, sans doute Jacques MASSY, pour conduire le Saint-Joseph jusqu'à la Baie Verte.




idem

1388

Membres d’équipage :

- HIRIART, Jean

Bosher (1) donne deux entrées pour ce navire : la Notre-Dame de Victoire commandé par Jean DASTARIA et la Victoire commandé par Jean DASTARIE. Alfred LASSUS (2) mentionne que la Notre-Dame des Victoires, du port de 100 Tx, avec 6 canons, avec un congé daté du 26 mars 1710 pour l’armer en guerre et marchandises est commandée par le capitaine Jean DASTARITZ de Biarritz. Avec un équipage de 22 hommes dont le pilote Jean HIRIART de Biarritz il fait le voyage de Bayonne au Canada. Il est capturé le 2 août entre Québec et Plaisance et conduit à Saint-Jean, Terre-Neuve.

BMC : 93, 94 (2)


NNCC : 176, 210 (1)

Bernard 1710, 15/09 (Bx)

AD17, B 5708, 31/10/1710

1389

 

Commandé par le capitaine Guillaume BERTRAND, le navire est capturé le 28 août et conduit à Saint-Jean Terre-Neuve. Le 27 octobre 1710 à Bordeaux Jean BONFILS en déclare la perte pour les propriétaires BONFILS frères.

NNCC : 207

AD17, B 5708, 27/10/1710

1390

 

Propriété d’Antoine PASCAUD, DUPONT, PERTHUIS et RIVERIN, le navire fait naufrage à Beaumont à environ 50 lieues de Québec.

NNCC : 162

Grenot 1710, 20/09 (LR) liasses



Vingt matelots, commandé par mr de Beaumont, hospitalisés à l'Hôtel-Dieu de Québec le 8 octobre, ils y furent 38 jrs
- Pierre RIGOULON, matelot de La Tremblade proche La Rochelle, 28 ans  mort le 11 nov
- Aumonier, h 13 nov, mort même jour à 9 hres du soir
- François MATÉ, matelot h nov 32 jrs, 32 ans, des Sables d'Olonne mort 27 déc
- un matelot du Héros, h nov 28 jrs
-
un matelot du Héros, h déc 21 jrs

1391

 

À Plaisance M. de COSTEBELLE écrit au ministre le 6 novembre 1710 l'annonçant de l'arrivée le 4 novembre de la Loire et le 5 suivant d'un de leurs brigandins, venant de la Baie Verte en Acadie, avec la copie d'une lettre datée du 19 octobre écrite par le père récollet Félix PAIRE, missionnaire à Beaubassin. Le 11 octobre Port-Royal a été pris par les Anglais. Le gouverneur eut trois jours pour quitter le fort avec la garnison et les officiers, six pièces de canon et trois mortiers. On lui donna un navire de 30 canons pour les conduire en France. « Les habitants restent sur leurs biens mais ils ne veulent souffrir aucun missionnaire dans le païs a ce que lon dit », déplore le Récollet.

BAC : ANF, ANOM, COL C11C 7a/fos 40-41

1392

 

À Plaisance ce « navire marchand »  met les voiles pour la France avec la lettre de COSTEBELLE au ministre datée du 6 novembre annonçant la prise de Port-Royal par les Anglais.

idem

1393

 

Brigandin.

NNCC : 190

Chamballon (Qc)

autres immigrants 1710                       autres soldats 1710                        autres émigrants de 1710


1711

Flotte d'invasion de WALKER pour Québec

 

Québec sauvée par une terrible tempête


     L'amiral anglais Sir Hovenden WALKER commande une flotte de

monsieur de Longueuil et monsieur Vaudreuil avait pris ses précautions en réunissant 1200 autochtones de différentes nations (Outaouais, Hurons, Abénaquis et Algonquins). Les colons, qui vivent avec leur famille hors de la ville, ont érigé des palissades dans les bois. Puis ils y ont amenés femmes et enfants, leur bétail, des provisions et tout le nécessaire, ne laissant rien que les ennemies pourraient prendre. Le 28 septembre un fort vent du nord-est s'est levé très favorable pour les navires remontant le fleuve. On espérait voir les navires d'ici à trois jours. Mais c'est avec grande appréhention qu'ils virent deux hommes sur des chevaux   Le Héros et le Pontchartrain ont été les seuls navires

*********

Sources : Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Hovenden WALKER in http://www.biographi.ca/index-f.html; Journal des Jésuites de 1710 à 1755, Relations des Jésuites, vol. 69, page 232 in http://puffin.creighton.edu/jesuit/relations/

 

1711

 

No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

1394

La Victoire, de Marseille

160 Tx

Élie BONFILS, cap

Jean BONFILS (et frères ?)

 

La Rochelle

Plaisance, Canada

 

1395

Le Comte de Vermandois,

de La Rochelle

300-400 Tx

Pierre ROUSSELOT,

capitaine

BONFILS Frères

 

La Rochelle

Québec

 

1396

L'Elgar

 

Sir Hovenden WALKER

 

 

Angl., Boston

idem

 

1397
L'Humber




idem idem
1398
Le Devonshire




idem idem
1399 à

1407
« 9 navires de la flotte de WALKER »



idem idem

1408 à 1411

« 4 frégates de la flotte de WALKER »



idem idem

1412

Le Saint-Nicolas,de LR

150 Tx

Frs PELLET, capitaine

Rachel ROUX Vve P. de la SERRE & Fils

 

La Rochelle

idem

Capturé

1413

Le Héros

 

BEAUHARNOIS de Beaumont, cap

Le roi

 

Rochefort

Qc vers 4 oct, d 7 ou 8 nov

Rochefort

1414

Le Pontchartrain, de Québec

130 Tx

Jean DUPUY,

capitaine

Antoine PASCAUD

 

La Rochelle

Québec vers 4 oct

 

1415

Le Neptune, de La Rochelle

90-120 Tx

Jean PARADIS,
capitaine

Chs FLEURY Deschambault

 

idem

Qc, pris par Anglais

 

1416

La Valeur

 

 

 

 

France

 

 

1417

Le Concorde

 

 

 

 

idem

Coulé Sept- Îles

 

1418

Le Saint-Antoine

 

Sébastien CHANCELIER

Jacques BARBEL

 

Québec

France

 


No

Membres d’équipage et passagers

Observations diverses

Sources

1394

 

Commandé par le capitaine Élie BONFILS, le navire était la propriété de Jean BONFILS (et frères ?). 

NNCC : 210

AD17, B 5709, 18/04/1711

1395

 

Le navire est commandé par le capitaine Pierre ROUSSELOT.

NNCC : 147

AD17, B 5709, 09/06/1711

1396

 

L'Elgar, commandé par l'amiral WALKER, faisant partie de la flotte d'invasion anglaise comprenant 10 navires et 6 frégates, qui vint à Québec en 1711. Le capitaine Jean PARADIS, dont le navire le Neptune est capturé par les Anglais, est forcé de piloter l’Elgar. Huit des navires de la flotte font naufrage près de l'Île-aux-Œufs. Les Relations mentionnent que 12 navires vinrent d'Angleterre et d'Écosse et se joignirent à une flotte à Boston totalisant 80 navires (ce dernier chiffre semble exagéré).

« une distance de 60 à 70 lieues de Québec dans les terres sauvages des Papinachois une terrible tempête à briser contre les rochers 7 ou 8 vaisseaux dont celui de l'amiral ouvert à la quille se sont noyé le chef et tous les principales troupes de cette armée navale. Font état de 3 mille morts. Plusieurs débris tonneaux de vin, canons, cochons (vivants et morts), chiens, moutons, volaille, corps humain ». le 23 août DBC WALKER et RJ, 66 p 197

RJ, 66 : 194


Web Fortier

1397

idem

1398

idem

1399 à 1407

 

Les « 9 navires de la flotte de WALKER ».

idem

1408 à 1411

 

Les  « 4 frégates de la flotte de WALKER ».

idem

1412

 

Le navire est capturé en route et mis en rançon. Le 6 octobre 1711 les propriétaires Rachel ROUX, veuve Pierre de la SERRE et son fils en vendent une part de deux tiers à BONFILS.

NNCC : 200

Marchand 1711, 06/10 (LR)

1413

Membres d'équipage :

- BARRIN, marquis de La Galissonière, Roland-Michel


- DUTISNÉ, Claude-Charles



- PLASSAN, …

« le 2 octobre 1711 deux hommes : DUSTINÉ et PLASSAN parurent à cheval à Québec. Ils venaient du Héros, vaisseau du roi à 12 lieues de Québec attendant le vent ». Dans un lettre datée du 5 novembre 1711 dans les Relations on dit que c’est l'un des deux navires arrivés de France cette année-là et qu’il doit repartir dans deux ou trois jours. Roland-Michel BARRIN, marquis de La Galissonière, entré aux  gardes de la Marine le 1er novembre 1710 et futur gouverneur de la Nouvelle-France en 1747, fit sa première campagne sur ce navire en 1711. Le capitaine de ce navire de guerre était Claude de BEAUHARNOIS, sieur de Beaumont et de Villechauve.

 

BARRIN de La Galissonnère in DBC en ligne


NNCC : 160


RJ, 66 : 182, 194, 200

 

1414

Membres d'équipage :

- DULONG, Étienne

 

Passagers arrivée :

- JUNG, Pierre

 

- VIGNERON, Pierre

Cette frégate de Québec, commandée par le capitaine Jean DUPUY, transporte des troupes et des passagers dont Pierre JUNG et Pierre VIGNERON et parmi l'équipage Étienne DULONG, embarqué comme commis. Le coût du voyage est fourni en grande partie par Jacques MICHEL qui emprunte 12 000L à la grosse aventure au taux de 80 % à André BARTHÉLEMY, de La Rochelle.

NNCC : 181, 182

AD17, B 5709, 14 et 18/07/1711


RJ, 66 : 200

1415

 

Navire le Neptune du capitaine Jean PARADIS, un Canadien, capturé à l'entrée du fleuve par les Anglais de la flotte d'invasion de WALKER qui lui promettent s'il leur sert de pilote une récompense de 500 pistoles d'arrhes de même que le prix de son navire une fois à Québec. Leur disant qu'il était dangereux de naviguer près de l'Île-aux-Œufs et d'attendre que passe la nuit, les Anglais croyant à une manœuvre pour les retarder, passent outre à ses conseils et avec l'orage qui s'en venait la flotte s'échoua. Selon Roland-J. AUGER, son biographe dans le Dictionnaire biographique du Canada, plusieurs historiens l’ont qualifié de traître mais peut-être à tort.

BRH, 49 : 65


NNCC : 175


Jean PARADIS in DBC en ligne

1416

Membres d'équipage :
- DENIS, Louis

Louis DENIS, 20 ans, fils de Richard DENIS, sieur de Fronsac et de Françoise CAILTEAU,  « perd la vie dans un combat soutenu par le navire la Valeur ».

AG-ERNF : 80

1417

 

 

Web Fortier

1418

Passagers départ :

- * BARBEL, Jacques

Jacques BARBEL, marchand de Québec et propriétaire du brigandin Saint-Antoine, fit prob. son voyage d'affaires de 1711-1712 vers la France sur ce navire. Sébastien CHANCELIER commande le navire.

Jacques BARBEL in DBC en ligne

 

autres engagés de 1711                                  autres immigrants de 1711                                       autres émigrants de 1711

 

1712


No

Navires

Tge

Maître

Proprio

Armateur

Provenance

Destination

Retour

1419

L'Heureux Retour,de LR

90-100 Tx

Pre GAILLARD, capitaine

Antoine PASCAUD

 

La Rochelle

Québec

 

1420

La Providence, de Bordeaux

60-90 Tx

Jean BLANCHARD, maître

 

 

LR, Bx d 30 avr

Canada, Ft Bourbon (b d'Hudson)

Capturé près de T-Neuve

1421
Le Postillon, de Tallemont
40 Tx
Jacques COCHON, maître


Bx d 19 mai Plaisance
1422
L'Aimable

Jean DUPUY,
capitaine
Jacques MICHEL
LR dép 19 jul Québec

1423

Le Héros

 

BEAUHARNOIS de Beaumont, capitaine

Le roi

Vve LAMAIGNIÈRE,

Urbain HUART de la Potherie

Rochefort

idem

Rochefort

1424

Le Saint-Antoine

 

Sébastien CHANCELIER

Jacques BARBEL

 

France

idem

 

1425

La N-D de Bon Secours

90 Tx

Jean DASTARITZ,
capitaine de Biarritz

 

 

Bayonne

idem

 


No

Membres d’équipage et passagers

Observations diverses

Sources

1419

 

Antoine PASCAUD a acheté le navire à Cadix vers 1711.

NNCC : 161, 162

1420

 

D'après le registre des départs de l'Amirauté de Bordeaux le navire la Providence de Bordeaux est chargé de 60 Tx de vin, 60 quintaux de fer, 16 quintaux de draperie et couvertes, 50 quintaux de cordage et autres marchandises pour le Canada avec un équipage de 17 hommes, le maître y compris. Le navire part de Bordeaux le 30 avril 1712 et les frais de sortie du port sont de 22LT10. Le navire transporte des engagés et du ravitaillement pour le fort Bourbon à la baie d'Hudson  dont du vin envoyé par PIGNEGUY. Il est capturé près de Terre-Neuve.

AD33, 6 B 304, 29/04/1712


NNCC : 184

Grenot 1712, 20/05 liasses (LR); Lamestrie 1712, 26/09 (Bx); AD33, 6 B 304*, 30/04/1712

AD33, 6 B 304 fol. 115, 19/05/1712

1421
D'après le registre des départs de l'Amirauté de Bordeaux le navire le Postillon de Tallemont est chargé de 11 Tx de vin, 48 barils de beurre, 343 de pôts d'eau de vie, 4 quintaux de plomb et 20 barils de boeuf salé pour Plaisance avec un équipage de 8 hommes er 2 garçons de 12 ans. Le navire part de Bordeaux le 19 mai 1712 et les frais de sortie du port sont de 17LT10. AD33, 6 B 304 fol. 115, 19/05/1712

1422

 

Jacques MICHEL emprunta 12 000L à Jean GITTON au taux de 60 %, pour ce voyage à la grosse aventure. Il détenait une part de vingt-cinq quatre-vingt-dixièmes (soit un tiers de cinq sixièmes). Le navires est commandé par le capitaine Jean DUPUY.

NNCC : 134

Gariteau 1712, 03/08 (LR)

1423

Passagers arrivée :

(prob. dans ce navire)

- * LENEUF, sr de Beaubassin, Alexandre

La veuve LAMAIGNIÈRE et Urbain HUART, sieur de la Potherie arment le navire en 1712 aux termes d'un accord avec l'État.

 

Selon DGFQ (1) le capitaine (militaire) Alexandre LENEUF, sieur de Beaubassin est décédé le 19 septembre 1712 lors du naufrage du Héros. Est-ce ce navire car il fait un voyage à Plaisance en 1714 ?

DGFQ : 714 (1)


NNCC : 160

Rivière et Soulard 1712, 14/07 (LR) liasse

1424

Passagers arrivée :

- * BARBEL, Jacques

Jacques BARBEL, propriétaire du navire, prob. en voyage d'affaires en France en 1711-1712, année où on le dit « absent ». Sébastien CHANCELIER commande le navire. 

Jacques BARBEL in DBC en ligne


Web Fortier

1425

 

Le capitaine Jean DASTARITZ de Biarritz commande ce navire en 1712 lors d’un voyage entre Bayonne et Québec. Il le commande encore en 1721 pour un voyage de pêche à Terre-Neuve.

BMC : 93, 94


autres immigrants de 1712

1713

Cession de la baie d'Hudson et
de l'Acadie à l'Angleterre

(Nouvelle-Écosse actuelle sauf l'île du Cap-Breton)

par le traité d'Utrecht

 


Retour d'exil d'un évêque

     

      Le 17 août 1713 débarque à Québec Mgr de Saint-Vallier.

*********

Sources : Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Jean-Baptiste de La CROIX de Chevrières de Saint Vallier in http://www.biographi.ca/index-f.html


1713


No Navires Tge Maître Proprio Armateur Provenance Destination Retour
1426
La Légère, de Bordeaux 80 Tx Jacques MOIZEAU, capitaine Jacques FÉGER
Bordeaux Québec
1427
La Chevalière, de Bx 70 Tx Pierre DOUTEAU,cap DITERONDE, BRUN, DECOUD
idem idem
1428
L’Africain 460 Tx
Le roi

France dép début jun

idem
1429
Le Postillon, de Bx 40-70 Tx Gabriel COCHON, cap Bern. DITTERONDE et Jean BRUN
Bordeaux idem
1430
La Manon, de LR
ex Vallincourt
130 Tx Charles FERRET, capitaine LAGRANGE,FERRET HÉRAULT,PLASSAN
GONTAUX

La Rochelle Québec, Antilles
1431
La Marie Canadienne,
de Bayonne
180-
190 Tx




Québec France
1432
Le Comte de Vermandois, de LR 300-
400 Tx
Pre ROUSSELOT,cap BONFILS Frères
idem idem
1433
Le St-Thomas,
de Bayonne

DÉSAUDRAIS, capitaine

Bayonne idem
1434
L'Amitié 200
Tx
S.-L. LE POUPET de Laboularderie


France


1435
1713-10e



idem Ft Bourbon
(b Hudson)

1436
L'Heureuse,
de Bayonne
120 Tx capitaine

idem Canada
1437
Le Gédéon Galère, de LR



La Rochelle Québec LR

No Membres d’équipage et passagers Observations diverses Sources

1426

Le propriétaire du navire Jacques FÉGER signe à Bordeaux le 22 avril 1713 pour l'envoyer à Québec.

NNCC : 165

AD33, 6 B fol. 426, 6 B 306, 22/04/1713

1427


Propriété de Bernard DITERONDE, de Jean BRUN et de Jean DECOUD, le navire avec un équipage de 16 hommes, fait le voyage Bordeaux Québec en 1713.

NNCC : 145, 146

AD33, 6 B 978 fol. 462 congé du 05/05/ 1713; Parran 1713, 09/05 (Bx) fol. 180

1428

Le 29 mars 1713 le ministre écrit à M. de Vaudreuil que le vaisseau du roi l’Africain doit partir au début de juin chargé des effets demandés par M. BÉGON pour les magasins de Sa Majesté.
RAPQ, 28 : 200

1429

Le navire est envoyé à Québec après la signature de DITTERONDE à Bordeaux le 8 mai 1713 avec un équipage de 10 hommes. Louis PONCET signe à Bordeaux le 23 juin 1714 pour l'envoyer aux Antilles avec le capitaine COCHON.


NNCC : 182

AD33, 6 B 305, 26/05/1713



1430



Passagers départ :

- GONTAUX, Charles
Les propriétaire du navire étaient Jean LAGRANGE, pour une part d'une moitié, HÉRAULT, pour une part d'un quart, le capitaine Charles FERRET, pour une part d'un quart. GONTAUX et son beau-père Pierre PLASSAN en détenaient aussi des parts puisque le 17 avril 1714 ils vendent un quart dans le navire, la cargaison et l'assurance à FOSSECAVE & CAPDEVILLE pour 15 000L. Charles GONTAUX était à bord du navire comme commis.



NNCC : 168

Marchand 1713, 22/06 (LR); Guillemot 1714, 17/04 (LR)
1431

NNCC : 171










1432




Membres d’équipage :

- DOUSSOU, Jacques

 

- VALLET, Étienne

(équipage ou passagers)

- DOUSSOUT ou DOUSSONT, Michel

 

- JAVELEAU, J.

 

- MARQUET, …

 

- ROUX, F.
Le navire est commandé par le capitaine Pierre ROUSSELOT.


Le vendredi 2 juin 1713 à une heure et demie du matin un coup de vent force le navire à « se mettre à la cape * ». Puis à sept heures et demie du soir un coup de mer brise la jambe du pilote Étienne VALLET et emporte un matelot Jacques DOUSSOU. Le navire ne peut se dresser et « estant sous leau pour les grands coups de mer qu’il recevoit » on jette à la mer plusieurs pièces d’artillerie et éléments du gréement dont 14 pièces de canons, certains avec leurs affûts, des balles, de la poudre, 28 palans, 14 pinces, même le canot avec ses avirons, etc. Les coups de mer obligent l’équipage pour « garantir » les mâts à couper un grelin tout neuf de six pouces et demi avec deux pièces de rides et plusieurs palans. La violence du vent continuent jusqu’au lundi puis ils appareillent avec les deux voiles basses. On découvre que l'on pompe de l’eau couleur de vin. En effet pendant tout ce temps la grande chambre, le pont et l’entre deux ponts ont été pleins d’eau. Craignant alors que les marchandises n’en soient gâtées ils dressent un procès-verbal le jour même, soit le 5 juin en présence des officiers, de l’équipage et des passagers. Les personnes suivantes ont signé : Michel DOUSSONT, J. JAVELEAU, MARQUET, ROUSSELAUD (sans doute le capitaine), F. ROUX et SAINTE.


Le navire repart de Plaisance le 3 juillet. Mais un autre coup de vent, le lendemain, oblige encore de mettre à la cape les deux basses voiles carquées ensuite avec la grande voile. Puis plusieurs coups de mer démâtent le navire du mât de hune avant et des deux mâts de perroquet.












BANQ, Pistard, ANQ, Québec : P1000, S3, D996


NNCC : 147






1433
Le navire était à Québec en septembre 1713.

NNCC : 203

Chamballon II 432 (Qc)
1434

Web Fortier



1435


Circa 1713 à la baie d’Hudson, arrivée d'un navire de ravitaillement au fort Bourbon. « Messieurs de la Compagnie, écrit Nicolas JÉRÉMIE, envoyèrent un navire qui nous apporta toutes sortes de rafraîchissements et des marchandises pour la traite dont les Sauvages avaient grand besoin. Car il y avait quatre ans qu'ils étaient en souffrance, parce que je n'avais plus de marchandises à leur traiter; ce qui était cause qu'il en était mort beaucoup par la faim, ayant perdu l'usage des flèches depuis que les Européens leur portent des armes à feu ».


DBC, II : 310

Web Paré
1436
Le capitaine de Biarritz Bernard VEYRES commande ce navire de 120 Tx et de 8 canons. BMC : 303
1437

Membres d'équipage :

- MORNON, Jean

Parmi l'équipage, Jean MORNON, marin.

NNCC : 158

AD33, 6 B 1211, 13/02/1732 (sic)


autres gens de mer de 1713                                      autres immigrants de 1713


Code de couleur des navires 
marchands français royaux
cabotage Canada, Québec Acadie, Plaisance, Louisbourg
construits en Nouvelle-France anglais autres Européens
Antilles et autres îles en traite et/ou saisies prises anglaises ou autres
pêcheurs, Gaspé, Percé, Terre-Neuve Baie d’Hudson et/ou au nord corsaires, flibustiers et pirates
combats, captures et/ou mutineries avaries, échouages, naufrages et tempêtes maladies et/ou décès
 


Accueil


Haut de la page